AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Personne ne bouge, j'ai perdu ma cervelle! [PV Ally]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Samuel D. Brown


avatar

Masculin
▌Messages : 18
▌Date de naissance : 23/12/1992
▌Date d'inscription : 30/08/2013
▌Age : 20
▌Avatar : David Tennant
▌Crédits : ®Doctor Who
▌Ton joli minois : Vous ici?


MessageSujet: Personne ne bouge, j'ai perdu ma cervelle! [PV Ally]   Mer 4 Sep - 21:22




"- Et à ce moment là, le barman se retourne, et il dit " alors, avec ou sans ketchup votre autruche??" Alors, elle est pas énorme ma blague??"

Cela doit faire un moment qu'ils sont partis. Dommage pour eux, la blague de l'autruche au ketchup est un de mes classiques. Je leur raconterai la partie manquante si je les recroise... Et s'ils ne s'en souviennent pas?? Bon, autant la recommencer au début, on ne l'a jamais assez entendu. Au fait, où je suis là? Je me souviens être sorti de la voiture, j'ai passé une petite grille, j'ai salué les kobolds croisés dans la cour, et... mais oui!! Je dois être dans l'espèce de grand manoir du bout de l'allée!! Je suis super fort en déduction, je vous l'avez dis?

"- Chaussure!!"
"- Euh... Terrine?" Je réponds, sans conviction, juste avant de me prendre la taloche la plus mémorable de toute ma vie (de la partie de ma vie cohérente, et dont je me souviens...)

"- Aïeuh! Mais qu'est-ce que j'ai dis?"
"- Tu te moques de moi et tu fais semblant de ne pas comprendre? Voilà pour toi!"

FREEZE

Celle-là, je l'ai senti venir, et j'ai préféré tout arrêter avant de m'en reprendre une. Sérieusement, et dire qu'il y en a qui aime souffrir (me regardez pas comme ça, je sais que vous en faites partie). Bref, l'espèce de mégère fétichiste se trouve tout près de mon visage, sa main frôlant mon visage dans la mimique d'une caresse propulsé à mach 5. C'est le moment tendu. Pas que je ne me sente pas de tenir l'arrêt sur image teinté en sépia (ça me le fait une fois sur deux). Non, le problème, c'est que je ne veux pas que les gens sachent pour mon pouvoir, c'est un conseil de Benny. Mais d'un autre côté, je n'ai pas non plus envie de me faire gifler par une infirmière dès mon arrivée dans ce... cet endroit. Je suis où d'ailleurs?

"- En tout cas, pas au musée de Toronto!"
"- Monsieur Lama? Mais que faites vous ici? Je vous croyais justement au musée, que faites vous ici? Vous avez bien pris la troisième après Kensington Avenue? Non? Et bien voilà où est le problème! Au revoir!"

Revenons à nos moutons. Je reprends ma position initiale (un des avantages du voyage dans le temps, c'est la possibilité de pouvoir reprendre EXACTEMENT la même position que précédemment), et je me décale d'environ vingt centimètres. Si vous vous posez la question, c'est à peu près la longueur d'une main lancée à pleine vitesse vers une figure. Je remet en marche la machine, la représentante du corps médical qui en voulait à mon faciès, emportée par son élan meurtrier dérape sur le morne carrelage blanc, et va finir sa course sur ledit carrelage, les quatre fers en l'air. Je me redresse, l'air de rien, remet ma cravate en place (je vous avais dis que j'ai une cravate? Maintenant c'est fait). L'air complètement ébaubi, l'infirmière terre à terre me regarde m'éloigner. Pourquoi ne pas visiter un peu? Si j'ai bien compris, il s'agit là de ma nouvelle maison. Sans le tic-tac des horloges. Ni l'odeur du vernis. Ni les termites. Ni Benny... BENNY!! Sans Benny, qu'est-ce que je vais devenir?? Mon Dieu! Je tourne au bout du couloir, et m'effondre la tête entre les mains... Benny m'a suivi jusqu'à l'aéroport, il ne devrait pas tarder... où alors il est déjà là!! Je cours à la fenêtre la plus proche, et regarde vers la grille du parc. Les kobolds ont dut rentrés chez eux, car je ne les aperçoit plus. Derrière ce qui me semble être des thuyas, j'entrevois un reflet rouge et des chromes : la moto de Benny! Je glisse dos contre le mur, un sourire béat sur les lèvres. Bon, plus qu'à retourner chercher ma valise à l'entrée... oui, parfois, je suis un peu stupide. Je redescends le couloir, salue d'un signe de tête madame baffe, et m'empare de ma valise... ma valise, qui étais là il y a deux secondes et qui, apparemment, n'y est plus. Je savais que les lamas avaient un sens de l'humour étrange, mais là, il va trop loin.

"- Excusez-moi? Vous n'auriez pas vu un lama qui partais avec ma valise? Il est à peu près grand comme ça, il porte un sombrero et il est rose, vous ne pouvez pas l'avoir raté."
"- VOS...CHAUSSURES!!!!"
"- Vous ne devriez pas vous énervez comme ça, vous allez vous faire une attaque!! Tenez, je les enlève, ça vous va? Excusez-moi pour tout à l'heure, mais vous comprenez, moi, les gifles..."

Elle me lance un regard noir, me pointe une des chaises collées au mur, et me dit d'attendre, quelqu'un doit venir me chercher pour m'expliquer comment l'institut fonctionne. Une occasion de me faire un premier ami, me dis-je. Et peut être que lui, il voudra bien faire un pique-nique.

_________________

Mr Spooky n'a pas l'air d'accord avec vous...


Dernière édition par Samuel D. Brown le Dim 22 Sep - 9:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ally Mc Coller


avatar

▌Messages : 183
▌Date d'inscription : 14/08/2012
▌Age : 30 ans
▌Avatar : Ali Larter
▌Crédits : enjoybarbapapa
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Personne ne bouge, j'ai perdu ma cervelle! [PV Ally]   Ven 6 Sep - 17:24


Personne ne bouge, j'ai perdu ma cervelle !! ft. Samuel

Il n'y avait aucune raison de rester plus longtemps devant cette sombre étagère. Le choix vestimentaire était très limité, quoi que bien plus étendu que celui de la rébellion. Ce matin-là, à nouveau, les vêtements qu'enfila Ally furent des plus simples. Un débardeur noir et un pantalon de toile,  elle demeura pieds nus. Après tout, les chaussures étaient faites pour sortir, courir, explorer les alentours et le monde. Aujourd'hui, elles ne lui seraient pas utiles.

La journée n'avait rien pour se détacher des autres. Certains diront que, pourtant, chaque jour est unique. Ces grands esprits n'avaient jamais franchi la porte de l'institut. Chaque heure, chaque nuit passée en plus entre ces murs lui avaient semblé une punition si dure à supporter. Encore aujourd'hui, Ally arrivait à s'étonner de la barrière qu'elle s'était fabriquée au fil des années. Mais après tout, depuis quand se trouvait-elle ici ? Elle ne comptait plus, préférant ne pas y penser. Non, il ne fallait pas y penser. Elle ne devait pas.

Ses pieds traversaient le carrelage froid et sans couleur des couloirs de l'institut. La peau de sa plante avait laissé certaines callosités se développer à certains endroits, se protégeant de l'appui continuel au cours de la marche. Et de, souvent, l'absence de chaussures. Malgré le soin qu'elle leur apportait, d'ailleurs. Il était essentiel pour elle de se concentrer sur elle-même, de temps en temps : ne surtout pas s'oublier.

Les pensionnaires - si ils peuvent être appelés ainsi - s'étaient éveillés tôt, ce jour-là. Allez savoir pourquoi. En passant devant la salle d'entraînement, Ally perçut qu'elle était déjà occupée. ILS ne perdaient pas de temps.

Rez-de-chaussée.

" VOS... CHAUSSURES !!! "

Ally se stoppa net. C'était un ton un peu trop élevé pour n'être qu'un ordre, ça. Quelqu'un perdait de son sang froid. Curieuse, et surtout intéressée par tout ce qui pourrait animer sa journée, Ally prit la direction de cette si forte intonation.

Un... Nouveau ? Un jeune homme était assis sur une des chaises noires installées contre le mur, patientant. Elle ne l'avait jamais vu : il venait sûrement d'arriver. Se trouvant à quelques mètres de la scène, Ally regarda autour d'elle. Personne. Un membre de leur équipe ne tarderait sûrement pas à débouler.

Elle s'avança alors vers le nouveau, et se plaça devant lui, plantant son regard dans le sien. D'une voix douce, mais pourtant déterminée, elle se permit de lui donner un ordre.


" Lève-toi, et viens."

Elle n'avait pas à s'occuper des nouveaux si on ne le lui avait pas demandé. Mais après tout... Elle trouverait une excuse. Elle ne faisait rien de mal. Ally n'attendit presque pas la réponse de l'individu pour poser une main sur son bras, et le tirer avec intérêt. Elle l'entraîna, laissant derrière eux une femme au regard bien trop curieux.

Elle marcha d'un pas assez rapide, ne lâchant pas le nouveau venu, mais ne lui adressant pas non plus un regard. Une fois qu'elle fut sûre d'avoir un petit temps d'avance sur la possible arrivée d'un quelconque employé et donc d'une interruption sur sa propre enquête quant à savoir qui il était, elle ralentit, et se décida à accorder un faible sourire au jeune homme. Sa pression sur son bras cessa. D'une voix plus posée et calme, elle l'interrogea.


" Bien ! Quel est ton nom ? "

_________________

Keep this to yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Samuel D. Brown


avatar

Masculin
▌Messages : 18
▌Date de naissance : 23/12/1992
▌Date d'inscription : 30/08/2013
▌Age : 20
▌Avatar : David Tennant
▌Crédits : ®Doctor Who
▌Ton joli minois : Vous ici?


MessageSujet: Re: Personne ne bouge, j'ai perdu ma cervelle! [PV Ally]   Sam 7 Sep - 20:24




Je pense que c'est la personne qui est en charge de ma personne à partir de maintenant. Où alors elle l'imite vachement bien. Parce que d'habitude, ils sont assez du genre à dire "suivez-moi!", "pas de question" et "non, ça fait déjà six tours de manège, ça suffit". Un peu comme papa quand il travaille, ou Benny. Elle me fait penser à Benny. Peut-être qu'elle sait où il est? Je lui demanderai tout à l'heure, quand on sera arrivé... où d'ailleurs? Elle me tire le bras, en serrant un peu fort. Pas le genre de fort qui fait mal, le genre de fort qui rassure, qui te dis comptes sur moi, je suis là pour toi. Viens, on va acheter des tortillas. Non, ça c'est plutôt Benny.

"Bien, que est ton nom?"

Rha, zut, je la connais la réponse!! Euh, je l'ai sur le bout de la langue...

"Euh, Joker?"

Elle me regarde comme si je venais d'une autre planète (ce qui est vrai, mais bon, vaux mieux pas qu'elle le sache, et en même temps c'est pas 100% sûr, c'est un tournesol qui me l'a dis, et les tournesols...). Hé, je me souviens de la réponse!!

"Pardon, non, c'est pas ça. Je m'appelle Samuel. Oh, et tu connais Benny?"

Nouveau regard incrédule. Il ne doit pas être là depuis longtemps. Tant pis, je le verrai bien à un moment. Je crois qu'on est reparti pour un tour, car elle m'agrippe à nouveau le bras. Sûrement une habitude. Elle me fait signe de me taire en mettant un doigt devant sa bouche, et me fait me plaquer contre le mur. Un grand type passe dans le couloir où nous étions il y a deux minutes. Mais c'est mon chauffeur!! Il faut que je lui raconte la fin de ma blague, mais un regard criant "si tu fais la moindre connerie, tes petits enfants se raconteront l'histoire de comment pépé s'est fait déboîter 6 vertèbres en un coup" m'en empêche. Une autre fois. Un temps qui me semble interminable (et c'est pas peu dire venant de moi) plus tard, et nous reprenons notre avancée vers... mais je sais toujours pas!!

"Excusez-moi, j'aimerais bien savoir où on va, pas que j'aime pas marcher dans des couloirs super mal décorés et jouer à cache-cache, mais je voudrais retrouver ma valise qu'un lama m'a volé - c'est un farceur - et savoir où je vais dormir ce soir?"

J'ai cru la voir reprendre un brin d'intérêt à ce que je disais. Précisons : Elle a commencé à m'écouter au début, à savoir quand je lui ai demandé notre point de chute. Malheureusement, je l'ai perdu à "lama". Bon, j'ai ré-attiré son attention avec "dormir", mais je pense qu'elle me prend pour un fou. Ce ne serait pas la première. Même monsieur lama, parfois, a du mal à me suivre. Mais bon...

On s'arrête, au pied d'un escalier. On dirait que ma protectrice est hésitante. J'aimerais pouvoir l'aider, mais un bruit de pas se rapproche de nous, en provenance de l'étage. Elle me pousse sous l'escalier, dans un espèce de creux extrêmement poussiéreux. Le bruit se rapproche.

"Au fait, comment toi tu t'appelles?"

_________________

Mr Spooky n'a pas l'air d'accord avec vous...
Revenir en haut Aller en bas
Ally Mc Coller


avatar

▌Messages : 183
▌Date d'inscription : 14/08/2012
▌Age : 30 ans
▌Avatar : Ali Larter
▌Crédits : enjoybarbapapa
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Personne ne bouge, j'ai perdu ma cervelle! [PV Ally]   Dim 15 Sep - 19:51

La première réponse fut des plus étonnantes. Alors qu'Ally venait d'entraîner le jeune homme dans les couloirs, celui-ci préféra d'abord taire son nom. C'était son choix, après tout, elle ne l'obligerait à rien. Elle décida de ne pas y prêter plus d'attention que cela. Quelques minutes plus tard, il décida cependant de s'excuser, et de lui répondre. Ally lui accorda un nouveau regard curieux. Elle chercha autour d'eux : non, pourtant, ils étaient seuls ! Alors qui était ce Benny ?

Mais Ally n'eut pas le temps de lui poser la question que déjà, un nouveau pas résonna entre les murs. Ils venaient sûrement le chercher. Zut, elle souhaitait en savoir un peu plus sur lui avant ! Elle le tira. Un entrecoin existait dans un peu moins de deux mètres. Le tirant, Ally l'attira assez près pour ensuite le plaquer au mur qui se trouvait dans l'ombre. Tournant le dos à l'homme qui passa dans le couloirs, son visage était à quelques centimètres du mur qui les cachait. Elle faisait face au nouveau venu, mais ne pouvait rien voir de son expression.

Il partit. Elle ne l'avait pas reconnu, incapable de le voir. Si Ally voulait en savoir plus avant que d'autres employés ne s'en mêlent, ils devaient continuer de courir de cette façon. Elle n'écouta donc qu'à moitié à ses paroles.


" Viens."

Sans même s'intéresser à ce qu'il pourrait répondre, Ally l'entraîna à nouveau entre les murs de l'Institut. Ils étaient partout, à cette heure. Ils commençaient à travailler. Elle traversa une nouvelle salle, s'affairant à vérifier qu'aucun employé n'était dans les environs.
L'escalier. Monter à l'étage ? Ou continuer au rez-de-chaussée ?

De nouveau, des bruits de pas se rapprochèrent. Elle aperçu le visage de la personne qui se rapprochait. Pas lui. Il était bien trop curieux, et passait son temps à vouloir en savoir plus, encore et toujours. Alors elle tira encore cet inconnu. Ou plutôt, Samuel. Après tout, il lui donné son prénom. Le coin était très poussiéreux. Son odorat étant parfois particulièrement sensible, elle dût se retenir pour éviter d'éternuer. Il serait dommage que le nouveau venu termine avec un peu de... Beurk. Elle effaça cette pensée.

Ally se risqua à jeter un oeil à l'extérieur. Plus personne. Ils étaient tranquilles pour un moment. Elle s'engagea sur l'escalier d'un pas plus tranquille, percevant la question de Samuel. Elle laissa planer un petit silence, puis se permit un sourire en coin.


" Ally. Je m'appelle Ally. Désolée pour cette petite course. Tu viens d'arriver, non ? "

_________________

Keep this to yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Samuel D. Brown


avatar

Masculin
▌Messages : 18
▌Date de naissance : 23/12/1992
▌Date d'inscription : 30/08/2013
▌Age : 20
▌Avatar : David Tennant
▌Crédits : ®Doctor Who
▌Ton joli minois : Vous ici?


MessageSujet: Re: Personne ne bouge, j'ai perdu ma cervelle! [PV Ally]   Dim 15 Sep - 21:04

Ally. Je crois que j'aime bien ce prénom. Pas trop de lettres, donc facile à retenir, et pas trop dissonant, comme Bob ou Burt. D'un autre côté, si elle c'était appelée Burt, ç'aurait vraiment été pas de chance pour elle. Bref, Ma sympathique guide-gardienne-partenaire de cache-cache - rayez les mentions inutiles - s'appelait Ally. Et au vu de sa phrase, on allait pouvoir souffler un peu. Elle semblait aussi vouloir savoir si j'étais arrivé depuis aujourd'hui...

" Oui, je suis arrivé il y a une heure, vingt-trois minutes et cinquante-deux secondes. J'avais ma valise, mais elle a disparue, je ne suis pas sûr. Soit je l'ai laissé devant l'entrée et quelqu'un me l'a prise quand je me suis éloigné, soit les gens qui m'ont amené ici l'ont emporté avec eux. Est-ce que j'aurais une chambre pour moi tout seul?"

Euh, si je voulais l'embrouiller, je crois que c'est réussi. J'aurai mieux fait de reprendre ma respiration, non? Si je parle trop vite, elle risque de me laisser dans cet escalier et je serai jamais capable de me retrouver dans cet immense manoir.

"Hum, oui, je viens d'arriver... mon père m'avait dit qu'on allait faire un pique-nique avec des amis, mais on m'a fait prendre l'avion et entraîné ici... et je doute qu'il y soit question de pique-nique."

Voilà Sam, quand tu fais des efforts et que tu te concentres, tout est beaucoup plus clair. Rythme de discours compréhensible, air avenant ET fragile à la fois, regard qui ne fuis pas l'interlocuteur, la demoiselle qui t'accompagne va certainement apprécier. Elle semble déjà moins contrite (à moins que ce soit parce qu'elle a réussi à éviter les problèmes que tu allais t'attirer, et lui attirer par la même occasion). Maintenant, soit tu attends sa réponse calmement, comme un grand, soit tu lui fais la liste complète de tes questions, comme ça tu lui prendras de son temps moins longtemps, et tu sais à quel point le temps est précieux.

Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas schizophrène, c'est juste que j'ai des "éclairs" de lucidité, quand je suis calme, et oui, je me parle comme à un gamin de primaire, car malheureusement pour les autres, c'est comme ça que je me comporte la majorité du temps. J'oublie qu'il faut faire des efforts pour rester à la portée des autres. Vu que là, je parle pour ne rien dire, et que nous approchons du haut de l'escalier, je reprends la discussion.

"Excuse-moi si je parle trop. Et que je suis un peu exubérant. C'est pas grave si tu connais pas Benny. Je voudrais juste savoir deux-trois trucs : où sommes-nous? Pourquoi on est ici? Pour combien de temps? Est-ce que j'aurais une chambre pour moi tout seul? Où est ma valise? Et, est-ce que tu aimes les moineaux?"

Bon, j'ai peut être dis une ou deux choses hors de propos, mais normalement, elle devrait m'avoir compris. J'espère. Parce que sinon, je suis pas sorti de l'auberge. Du manoir plutôt. Trêve de plaisanteries douteuses, celle de l'autruche au ketchup est la seule qui vaille le coup. Et puis après tout ça, je ferai mieux d'être sympa avec Ally, je me suis bien amusé grâce à elle.

"Oh, et tu peut m'appeler Sam, si tu veux."

_________________

Mr Spooky n'a pas l'air d'accord avec vous...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Personne ne bouge, j'ai perdu ma cervelle! [PV Ally]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Personne ne bouge, j'ai perdu ma cervelle! [PV Ally]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  ::  :: -
Sauter vers: