AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 S'il te plait, ne m'impose pas ça [Yolandi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adam I. Coleman


avatar

▌Messages : 41
▌Date d'inscription : 19/07/2013
▌Ton joli minois :


MessageSujet: S'il te plait, ne m'impose pas ça [Yolandi]   Sam 24 Aoû - 11:29

S'il te plait, ne m'impose pas ça

Je respirais affreusement fort, me tournant dans tous les sens, paniqué. Je dormais dans ma cellule, si on pouvait appeler ça dormir. Je me réveillai en sursaut en pleine nuit. Les voix m'attaquaient encore plus la nuit. J'étais assis sur mon matelas, regardant à travers les barreaux d'un air inquiet. Je me rapprochai doucement de ceux-ci et regardais la faible lumière qui se déplaçait dans le couloir. Cette lumière, elle provenait de la lampe torche de l'un des gardes qui faisait sa ronde. Alors que la lumière s'approchait de mon visage, je rentrai un peu plus dans ma cellule, au fond de mon matelas. Mes compagnons de cellule dormaient. Je ne savais pas comment ils faisaient. J'étais au fond de mon lit, assis contre un coin entre deux murs, les jambes recroquevillées sur moi-même. L'ambiance froide de la cellule était accompagnée des ronflements des autres pensionnaires, ainsi que quelques cris ou son de voix paniquées dans leur sommeil. J'avais l'impression d'être enfermé dans un asile. J'avais peur. Beaucoup de voix se mirent à murmurer dans ma tête, comme si elles s'étaient toutes données rendez-vous. Je plaquai mes mains sur mes oreilles en plissant les yeux à m'en faire mal. Je ne sais combien de temps je suis resté comme ça. J'ai dû m'endormir d'épuisement car je fus ensuite réveillé par une alarme stridente et insupportable me réveillant en sursaut, le cœur battant comme jamais...

C'est ainsi que je me retrouvai vite hors de ma cellule. J'avais presque envie d'y retourner me cacher. C'était mon deuxième jour à l'internat. La veille, j'avais rencontré Rosalia, une fille un peu timbrée qui je pense croit bien faire au fond. En tout cas je ne savais quoi penser de cette rencontre. Je me demandais si j'allais faire d'autres connaissances aujourd'hui. Je n'en avais pas très envie. Tout le monde était flippant ici. Je voulais juste qu'on me foute la paix... En plus, je n'avais rien de pointu sur moi. Cette nuit les voix m'ont attaqué et je n'avais rien pour me défendre. Habituellement, un petit coup de lame sur mon torse et ça va mieux... Cette nuit, j'avais du me planter les ongles à sang dans l'intérieur de mon poignet. J'avais léché mes doigts et le dit poignet pour masquer un peu, mais il restait des traces de sang séché sur mon poignet. Il faut dire que ça saignait beaucoup à cet endroit là. Ça m'avait un peu apaisé au moins. Je errais dans les couloirs en regardant autour de moi. Je ne savais pas où j'allais ni pourquoi, comme si je suivais un chemin tracé, juste pour ne pas m'arrêter, juste pour ne pas croiser un simple regard pouvant me mettre mal à l'aise.


code by rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Yolandi S.R. Venom


avatar

Féminin
▌Messages : 1115
▌Date de naissance : 08/04/1994
▌Date d'inscription : 14/07/2012
▌Age : 18 ans
▌Avatar : Yolandie Vi$$er
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/100  (0/100)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: S'il te plait, ne m'impose pas ça [Yolandi]   Mar 27 Aoû - 16:19


 S'il te plait, ne m'impose pas ça. 

Je me réveille en sursaut, l'alarme stridente retenti, c'est l'heure de se lever. Tient, j'ai réussis à m'endormir ? Je me surprend moi même. Les draps sont moites, la chaleur reste cuisante même si l'été touche à sa fin. C'est un des gros problème qu'il y a dans l'institut, la température. En hiver vous vous gelez à en perdre de doigts tandis que durant la période ensoleillée que nous vivons en ce moment on a presque envie d'enlever les uniformes et de se promener nus. Certains l'ont fait, ils l'ont aussi amèrement regretté. Et puis je suis une jeune fille quoi, je ne m'exhibe pas de cette façon. Sans même parler d'être pudique, je n'ai pas envie de me faire chopper dans un coin des douches si vous voyez ce que je veux dire. Il n'y a personne dans la cellule ce matin encore, je crois que c'est parce que je me lève trop tard, ou qu'eux se sont levé plus tôt. Peut-être que j'ai entendu la sonnerie dans mes rêves et qu'en fait je suis en retard.

Je me lève de mon lit en moins d'une seconde et enfile mon uniforme, la peur au ventre, me mordant les lèvres jusqu'au sang. J'essuie ces dernières d'un revers de main tout en en enfilant mon pantalon, ce qui me fait glisser et tomber par terre. Je me mets à pleurer bruyamment, puis me rappelant qu'il n'y a personne autour de moi, je me relève sobrement sans expression sur mon visage. Je sors de la cellule, me dirigeant vers la salle d'eau pour les femmes, assez joyeuse à l'idée de croiser Rosalia. J'avance tranquillement, basée plus sur un rythme de trois plutôt que de deux, ce qui ressemble plus à des sautillement qu'à une véritable marche.

En fait il n'y a que des retardataires, tout comme moi, je me douche donc, n'appréciant pas vraiment le contacte entre ma peau et l'eau, puis finit par me sécher en enflammant mon corps discrètement. Je sors de la salle toujours en sautillant, au moins les couloirs sont vide donc je peux faire ce que je veux sans craindre de me faire frapper. Je continue en marmonnant doucement une chanson sans intérêt, puis dans un tournant je m'entrechoque avec une personne, ce qui me propulse à plusieurs mètres et me fait retomber sur les fesses. Je le regarde, légèrement perturbée et sans savoir de quelle façon je devrais réagir, me disant que la colère n'est pas la bonne solution. Doucement, je commence à sangloter silencieusement, me relevant sans rien dire.


Sucrette

_________________

We gonna f♠ck death

«- Do you have some love for me ?
- Sure, it's fun to fuck with the dark side!
»

Sucrette
Revenir en haut Aller en bas
Adam I. Coleman


avatar

▌Messages : 41
▌Date d'inscription : 19/07/2013
▌Ton joli minois :


MessageSujet: Re: S'il te plait, ne m'impose pas ça [Yolandi]   Mer 4 Sep - 11:45

S'il te plait, ne m'impose pas ça




Un peu de noir sali restait autour de mes yeux alors que le reste de mon visage se retrouvait sans aucun maquillage. Je me sentais mal. C'était comme si je me baladais à poil en public. C'était même peut-être pire en fait. Ces enfoirés m'avaient retiré mon maquillage. Je ne me sentais plus moi-même, je me sentais épié, manipulé, ne pouvant me cacher derrière mon masque. J'avais même l'impression que les voix étaient de plus en plus présentes. Dire qu'ils devaient m'aider... Il se mit soudain à pleuvoir dehors comme dans un film, de manière exagérée et burlesque comme pour appuyer une scène de désespoir ou désespérer encore plus le personnage principal. Comme si les types de l'institut le faisaient exprès. La pluie tapait tellement fort qu'on l'entendait de l'intérieur. Il faut dire que les trous servant de fenêtres étaient uniquement recouverts d'une espèce de papier épais. On pouvait maintenant entendre l'orage gronder. Le temps était passé de chaud, de lourd à frais et violent. Cette fois c'était la fin. J'arpentais le couloir comme on arpentais le chemin menant vers la mort. J'étais totalement ailleurs jusqu'au moment où je sentis quelque chose me percuter et me faire tomber sous la surprise. Il faut dire que j'étais las et désespéré, et qu'en plus je ne mangeais presque plus, ce qui ne m'aidait pas à tenir debout.

Surpris, j'ouvris grand les yeux, ne comprenant pas ce qu'il s'était passé. Mais je vis alors une jeune femme par terre elle aussi, ce qui éclaira ma lanterne. Je la vis  pleurer? S'était-elle vraiment fait mal? Surpris et un peu inquiet pour elle, je me relevai. Mais un type du personnel arriva dans le couloir vide (excepté nous deux) et commença à attraper la demoiselle par le bras, l'obligeant non sans violence à se relever.

Qu'est ce que tu fous par terre toi?!


Merde. Je ne voulais pas laisser faire ça mais je ne voulais surtout pas me mettre un type si important à dos où j'allais me retrouver en camisole avec des morceaux de cerveau en moins. Je m'approchai cependant doucement des deux personnes, tentant de prendre un air aimable.

Excusez-moi? Ne vous embêtez pas avec elle, je vais le faire.

Je tentai un sourire pas très naturel. Je pensais à Rosalia et à sa façon de se montrer si docile face à l'institut. Là était la clé. Je ferai croire que j'étais un bon toutou pour Stark et comme ça il me foutront la paix. Le type me lança un regard noir puis partit, entendant un bruit anormal plus loin. Je tendis une main vers la demoiselle pour l'aider à se relever. Ma voix était grave, à la fois froide et chaleureuse.

Est-ce que ça va?

Le tutoiement? Oui. Après tout on était tous dans le même pétrin. Je pense que sa réaction excessive était due au lieu. Peut-être avait-elle l'habitude d'être violentée ici, et que la moindre petite violence lui faisait peur? Peut-être croyait-elle que je lui ferais du mal? Peut-être que je faisais peur sans mon maquillage? Je voulais me montrer rassurant. Je ne sais pas pourquoi mais la demoiselle m'inspirais de la sympathie (voire de la pitié?) et je voulais la rassurer même si ce n'était vraiment pas évident. Je décidai de me présenter afin qu'elle sache qu'elle ne craignait aucun danger. Je n'avais pas l'habitude de me montrer si avenant. J'étais plutôt le type solitaire qui a quelques amis avec qui faire des conneries comme se battre, voler, se droguer, boire... Mais je n'étais pas du genre à faire ami ami avec n'importe qui et surtout pas avec une demoiselle pleurant juste parce qu'elle est tombée. Mais ici tout était différent. Je savais qu'on avait tous peur et qu'il était surement arrivé à ces gens des choses horribles qui m'arriveraient certainement plus tard à moi aussi. En s'unissant on deviendrait plus fort. C'est ainsi que je tendis la main vers la jeune fille avec un très léger sourire sur mon visage.

Je m'appelle Adam.

code by rainbow
Revenir en haut Aller en bas
Yolandi S.R. Venom


avatar

Féminin
▌Messages : 1115
▌Date de naissance : 08/04/1994
▌Date d'inscription : 14/07/2012
▌Age : 18 ans
▌Avatar : Yolandie Vi$$er
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/100  (0/100)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: S'il te plait, ne m'impose pas ça [Yolandi]   Mer 4 Sep - 23:19


 S'il te plait, ne m'impose pas ça. 

Il a les cheveux tout noirs, comme les plumes d'un corbeau. Bon y a plein d'animaux aux plumes ou pelage noir, mais j'ai choisi ce volatile-là et je fais ce que je veux. Ses yeux aussi. Enfin non, ils sont marron clairs, mais le jeune homme a plein de noir autour de ces derniers. Je crois qu'il est mal démaquillé en fait. C'est surement un nouveau, sinon il ne lui en resterait pas autant. A moins qu'il ait piqué du charbon quelque part, certaines filles le font bien. C'est assez étonnant de se soucier de son physique à ce point dans un tel lieux, mais cela arrive pourtant. Pour les lèvres c'est généralement du sang. Des fois elles le mélangent avec une sorte de pâte faite en terre pour le préserver en qu'il tienne mieux. Enfin, ça sert pour les événements. Je me souviens encore du bal Halloween qui s'est déroulé l'année dernière, je crois que j'étais déguisée en une sorte de clown, peut-être même en Harley Quinn. J'avais passé la soirée à m'ennuyer, profitant surtout du buffet. Bizarrement l'institut n'avait pas été si stricte ce soir-là, ou même durant cette période. Je suis sortie de mes pensées en sentant mon bras être tiré avec force, tournant la tête vers le garde, préparant mon corps aux coups qui vont être reçus.

Mon visage se vide d'expression, mes yeux finissant par exprimer de la peur. Dans un autre contexte, j'aurais pu lui faire peur avec un regard froid, mais là il sait très bien que quel que soit mon pouvoir, il ne le touchera pas. Je ne réponds rien à sa question, allant bégayer que j'étais tombée et que je ne recommencerais plus, mais c'est à cet instant que le pensionnaire inconnu s'avance et lui dit qu'il va "s'en occuper". Je le regarde assez incrédule, retombant lorsque le garde me lâche pour s'occuper d'autre chose et me demandant pourquoi il fait ça. D'habitude personne n'agit de cette façon. Serais-ce un deuxième Peter à qui il va falloir expliquer que, non, il n'y a pas de licornes ici ? Il me tend la main pour m'aider à me relever, je la saisie et me remets sur mes jambes, époussetant mes vêtements bien que ça n'ait aucune utilité. Sa voix est assez paradoxale, chaleureuse et froide à la fois. Ça doit être le cas dans pas mal de trait de caractère du jeune homme. Jeune homme qui se prénomme Adam. Serait-il à la botte de Stark ? Son sourire semblait assez forcé alors j'en doute. Rosa l'est, pourtant elle est géniale elle. Tout le monde n'est pas comme Rosa, elle est exceptionnelle, c'est vraiment une personne qu'il faut rencontrer une fois dans sa vie. J'ai tellement hâte qu'elle se marie avec Louise, je pourrais jeter des fleurs et tout.

Je penche la tête en souriant, un large sourire sans pour autant que mes lèvres s'ouvrent, ce qui peut être assez effrayant. J'emmêle mes mains dans mon dos tranquillement. Je m'appelle Yolandi Sucre Red Venom. Dis-je après un long moment sans bouger. Durant plusieurs minutes je l'avais fixé et je continuais. Tu peux m'appeler Yolandi, ou Yoyo, ou rouge. Enfin comme tu veux, je m'en fous. Je détourne le regard en arrêtant immédiatement de sourire. Pourquoi je m'appelle comme ça déjà ? C'est une question idiote. Je n'ai même pas répondu à sa première question d'ailleurs. Le garde ne m'a pas frappée donc je vais bien. Je suis contente qu'il ait souri, même si ce dernier était assez fin. Enfin, qui suis-je pour commenter les sourires des autres après tout ! Mon regard se repose sur lui. Tu es nouveau. Tu sais comment ça se passe ici ou il faut te faire un petit speech ? Je regarde autour de moi en vérifiant qu'il n'y ait personne. Je passe ma main dans mes cheveux, en essayant de me rappeler ce que je voulais faire, avant de me ressaisir tout à coup. Il faut qu'on aille manger, vite. Dis-je en le tirant par le bras avec le peu de force que j'ai, ne lui demandant pas son avis.



Sucrette

_________________

We gonna f♠ck death

«- Do you have some love for me ?
- Sure, it's fun to fuck with the dark side!
»

Sucrette
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: S'il te plait, ne m'impose pas ça [Yolandi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

S'il te plait, ne m'impose pas ça [Yolandi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une réunion s'impose [Pv tous les voyageurs^^]
» Brooke P. Davis - Haley J. Scott ♦ Un café, s'il te plait.
» Une petite conversation s'impose [Ryu]
» Mais non, je ne m'impose pas ! [ PV ]
» La question s'impose.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  ::  :: -
Sauter vers: