AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sweet Dreams (Pv Leslie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Geist Eastwood


avatar

Féminin
▌Messages : 140
▌Date d'inscription : 24/12/2012
▌Age : 16
▌Avatar : Leven Rambin
▌Crédits : Google


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
30/100  (30/100)
▌RP ?:
▌Relations:

MessageSujet: Sweet Dreams (Pv Leslie)    Lun 29 Juil - 3:10


Sweet Dreams


Les yeux de Geist s’ouvrent. Elle est couchée sur son lit en essayant de dormir. Ça fait des jours qu'elle ne s'est pas aventuré dans le merveilleux et doux monde des rêves pour quitter l'horrible prison où elle vit. Elle n'a le droit qu'a quelques heures de sommeil agité et hanté par d'horribles cauchemars qui pourraient donner des frissons aux plus grands durs à cuire. S'il y a bien quelques choses que Geist désire plus que tout au monde, c'est de pouvoir s'endormir en paix. Aussi futile que ça soit, ça peut devenir un véritable avantage. Les rêves, c'est la seule façon possible de s'évader de l'institut. Toutefois, la blonde a hérité d'un pouvoir qui la garde éveille. La migraine s'installe et déchire l'esprit de l'adolescente comme des lames de rasoirs. Évidemment, elle peut toujours aller visiter l'infirmerie pour son problème de maux de tête. Elles le régleront, ce problème mais elles le remplaceront par un autre qui sera probablement. Dès qu'on a passé là-bas pendant quelques semaines, on ni réfléchie à deux fois d'y revenir... Tout d'un coup, un cri résonne. Les oreilles de Geist rendent l'expérience encore plus pénible. Justement, en parlant d'infirmière, c'est probablement de là que vient le hurlement. Ensuite, un gardien passe devant chaque cellule en cognant avec sa matraque. Il commence à l'extrême droite du couloir alors que la cellule de Geist est à l'extrême gauche. Elle reconnaît cette méthode. C'est le même geôlier qui a toujours l'habitude de cogner chaque porte avant d'atteindre celle désirée et allaitallé chercher sa victime. C'est une façon de faire régner la peur. Premier coup, Geist s'inquiète. Quelqu'un auront des ennuis très bientôt. Elle ne dit rien et semble rien ressentir mais à l'intérieur, elle a peur. Deuxième coup, l'adolescente mord ces lèvres pour simuler une sorte d'antistress. Troisième coup, la blonde constate qu'il ne s'arrêtera pas de sitôt. Au quatorzième coup, elle mordille ces cheveux blonds avec la même logique les lèvres. Après vint et un coup, Geist est près de paniquer. Elle habite à la cellule vingt-deux. Le moment décisif est sur le point d'arrivée... Comme une chanson qui suit son air, le gardien aurait dût frapper cogné la porte avec son bâton. Mais non, absolument rien. Ce silence est plus terrifiant que n'importe quel cri d'horreur venant de l'infirmerie. La porte s'ouvre normalement. Le jugement de Geist est fait. Aujourd'hui, c'est elle la victime.

- Tu changes de chambre...

La voix caverneuse de l'homme dégage une aura terriblement malsaine. Comme un lion qui bondit sur du gibier, il empoigne le bras de Geist et l'a traîné avec une brutalité sans égal hors du lit. Le blond cri des insultes en allemand à tue-tête. Elle se débat comme si elle n'avait plus rien à perdre.

- Tu vas te calmer sale bestiole !

Elle tente l'impossible. C'est-à-dire, se battre. Geist s'est battu toute sa vie mais ça n'arrange rien. Elle est maladroite et sans aucune technique. Elle se bat n'importe comment et laisse la haine dicter chaque pas de danse comme si c'était le dernier avant qu'on lui coupe les jambes.

- Arrête misérable insecte !

Le gardien connaît la technique, il a appris l'art de la bataille. L'adolescente est quant à elle, maigrichonne et sa santé est médiocre. La seule chose qui peut lui permettre d’attaquer les gens, c'est la haine. De plus, le geôlier a fait une intéressante remarque. Après tout, il est vrai d'affirmer que l'adolescente n'est qu'une bestiole, une mutante qui n'aurait jamais dû être. Elle n'est pas humaine et elle mérite d'être punie pour ça. Bien entendu, cette remarque est ironique. Parce qu'on pourrait très bien dire la même chose à propos de ce gardien... Un être cruel et sans pitié. Il maitrise la blonde avant de lui reprendre un bras pour la traîner hors de sa chambre. Un complice, un corrompu plutôt, entre dans la chambre pour prendre les effets personnels et vêtements. Une fois dans les couloirs, l'homme la plaque contre le mur en étant toujours par terre en lui donnant des coups de pied. La jeune fille quant à elle continue de crier des injures en allemand. Ne certains sadiques rient dans leurs cellules miteuses. Eh oui, les divertissements se font rares dans l'institut. Il faut bien s'amuser comme on peut. Geist n'est pas mieux, elle qui a déjà eu comme loisirs l'appréciation des hurlements pendant qu'elle était en isolation. La morale dans tout ça, tout le monde peut être méchant. Peu importe l'origine, le sexe, l'âge ou le camp à l'institut. Après une trentaine de secondes à donner des baffes, l'homme en a assez de s'occuper de la blonde et la traine vers sa nouvelle cellule. Il l'ouvre et jette la gamine à l'intérieur comme on jette un cadavre qu'on désire camoufler dans une poubelle. Le corrompu lance toutes les affaires de Geist sur elle.

- Bienvenue dans ta nouvelle niche ...

Il claque la porte d'une manière excessivement forte laissant un grand bruit sourd parcourir la pièce. La blonde lève sa tête pour constater qu'elle n'est pas seule dans cette chambre. Une brunette y habite... Elle n'est même pas foutue de dire bonjour ou même de se présenter. Elle préfère se taire et éviter d'engager la conversation. Pour l'instant, elle passe une très mauvaise journée. Elle ne désire pas démarquer son... enthousiasme avec les autres. Voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
Leslie W. Simonini


avatar

Féminin
▌Messages : 33
▌Date de naissance : 22/07/1987
▌Date d'inscription : 21/07/2013
▌Age : 25 ans
▌Avatar : Leighton Meester
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Sweet Dreams (Pv Leslie)    Jeu 1 Aoû - 16:03

Geist & Leslie

Sweet Dreams.


C’était un bel après-midi ensoleillé, Leslie était tranquillement assise sur son canapé en train de lire un livre traitant de médecine. Le silence régnait au sein de la pièce, alors que certains l’auraient trouvé pesant, il constituait pour la jeune femme une des choses les plus agréables au monde. Nul n’aurait pu dire depuis combien de temps elle était plongée dans son bouquin, mais ce que l’on pouvait en dire était qu’à ses yeux l’ouvrage était captivant. Contrairement aux autres filles, Leslie ne lisait jamais de romans, selon elle ces derniers étaient inutiles et n’apportaient rien, bref une vraie perte de temps.
Alors qu’elle était toujours plongée dans sa lecture, un bruit se fit entendre : l’on frappait à la porte. Au début la jeune femme fit comme si elle n’avait rien entendu, mais le bruit se fit de plus en plus insistant. Ayant perdu sa concentration, elle posa alors son livre sur sa petite table basse avant d’émettre un soupir exprimant son agacement, puis se dirigea vers la porte d’entrée prête à découvrir qui était l’enquiquineur ou l’enquiquineuse qui l’avait perturbée dans ses occupations.

La surprise fut de taille, et heureusement qu’elle n’avait rien dans les mains sinon elle aurait sans doutes fait vulgairement tomber l’objet. Il s’agissait de ce garçon qu’elle avait rencontré la veille Billy Curtis, elle était sure que c’était lui qui lui avait offert ces chaussures volées qu’elle avait trouvé ce matin sur le palier de la porte. Cette fois ci Billy portait dans ses bras, un récipient rempli de cuisses de poulet.

_ Bah… Je passais par là et comme j’en ai trop acheté j’me disais qu’on pouvait les manger ensemble.


Piètre excuse, cependant Leslie l’avait cru, bien qu’elle soit assez douée et intelligente, la jeune femme faisait preuve d’une crédulité affligeante et était incapable de lire entre les lignes. Un autre dilemme se posa à elle : il était 15h34, autrement dit, ce n’était pas du tout l’heure de manger. La voyant hésitante, il insista :

_Allez…

Après un moment de réflexion la jeune femme se laissa convaincre :

_ D’accord je veux bien manger avec toi, même si c’est pas du tout l’heure de manger.

Et puis les deux ne tardèrent pas à s’installer sur les marches du perron, tout en dégustant les cuisses de poulet. Bien qu’ayant du mal à montrer ses sentiments, Leslie était assez contente de manger à ses côtés, même si l’heure ne s’y prêtait pas vraiment….




Voilà à quoi la jeune femme passait son temps libre : à se remémorer tous les bons moments vécus aux cotés de Billy. Elle était toujours dans sa cellule, assise sur ce qui lui servait de lit et sans cesse se repassait en revue tous ses souvenirs heureux comme on se repasse un bon film. De cette manière le temps passait plus vite et cela lui permettait de s’évader. Bien entendu, en considérant l’excellente mémoire dont elle était pourvue et la capacité qu’elle avait toujours eu à faire le vide autour d’elle, la jeune femme n’avait pas tout de suite pris conscience qu’elle n’était plus seule.
Au bout d’une dizaine de minutes elle réagit enfin, tournant la tête et réalisant avec horreur qu’une inconnue se trouvait dans sa cellule. Il s’agissait d’une blonde, une adolescente, si elle ne l’avait pas tuée elle était sure que Beth aurait été un peu comme ça physiquement.

Dans un premier temps Leslie, demeurait immobile, observant fixement l’inconnue. Après tout peut-être était-elle là pour lui demander quelque chose comme un service ? Ou alors on l’avait peut être envoyée transmettre à la jeune femme un quelconque message ?
Constatant que la blondinette demeurait toujours muette, ce fut Leslie qui dut se lever, assez péniblement, non pas qu’elle était en mauvaise condition physique mais, elle avait une sainte horreur des échanges humains, la manière dont elle agrippait sa main droite à sa robe la trahissait en ce sens. Cependant c’était à elle de faire cet effort, autrement l’adolescente risquait de camper durant Dieu ne sait combien de temps. Si elle n’avait pas de message à lui transmettre, il devait y avoir autre chose, un mystère que Leslie était prête à résoudre en outrepassant ses angoisses sociales pourvu que la blondinette s’en aille.
S’approchant, mais pas trop elle lui demanda :

_ Salut… Je crois que tu t’es trompée de chambre.


Car tout bien réfléchis cela devait être la seule hypothèse valable, il fallait dire que les cellules se ressemblaient toutes ici, et vu son jeune âge elle avait dû simplement se tromper. Cela devait forcement être ça, rien de très grave, Leslie n’aurait qu’à lui indiquer où se trouvait sa cellule à elle et l’affaire serait close, ainsi elle pourrait enfin retourner à ses occupations comme si rien de tout cela n'avait eu lieu.










© création de Blacksun







_________________


Censured:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Geist Eastwood


avatar

Féminin
▌Messages : 140
▌Date d'inscription : 24/12/2012
▌Age : 16
▌Avatar : Leven Rambin
▌Crédits : Google


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
30/100  (30/100)
▌RP ?:
▌Relations:

MessageSujet: Re: Sweet Dreams (Pv Leslie)    Ven 2 Aoû - 2:26

La migraine de Geist a empiré suite aux coups de son bourreau. Il lui a fait mal... très mal. Elle aimerait bien... seulement pour une heure, faire tout ce qu'elle veut au garçon qui l'a blessé. Elle appréciait bien elle, d'être en uniforme avec des armes et lui donner un de ces tabassages qui n’oubliera jamais. Surement parce que qui lui manquerait plusieurs membres du corps jugé important. Il paraît que les yeux, les oreilles, le nez, les bras et les jambes sont nécessaires pour bien fonctionner. Bien sûr, ça n'arrivera probablement jamais. Il reste toujours les rêves. Elle se lève péniblement du sol dont le gardien a si généreusement planté Geist. Elle constate tous ces effets personnels ont été transporté avec elle. Ces objets se résument par ces vêtements. En effet, Geist ne possède presque rien. Remarque, cela a toujours été ainsi. C'est pour ça qu'elle passe les biens matériels avant les êtres humains. La blonde estime que c'est plus important. Une autre remarque, elle a désespérément besoin d'ami aussi. Par contre, les gens suivent la même logique qu'avec les objets. Elle les accumule pour ensuite tout perdre. Il fut ensuite, les paroles du nouvel ami de la blonde. Le mot ami est très exagéré, même que le terme est erroné. Toutefois, c'est beaucoup plus mignon de désigner sa compagne ainsi. Ça met un peu de bonheur dans cette triste vie. Enfin, aux yeux de Geist. Puisqu'en effet, les infirmières lui ont appris plusieurs trucs pour l'aider à être heureuse, mieux dans sa peau et moins colérique. Toujours considérait son prochain comme un ami... Disait-elle avant de la punir... Malheureusement, Geist arrête de désigner Leslie comme étant une amie suite à sa phrase peu pertinente. La blonde se demande ou elle se croit. Bien entendue, elle n'a aucune idée de comment l'adolescente s'est retrouvé dans sa chambre et on ne peut pas lui en vouloir. Toutefois, c'est très difficile pour la blonde de réellement s'en rendre compte. Elle a de la difficulté à se mettre à la place des autres. Elle s'attend à ce qu'elle sache tout sans qu'elle soit informée. Normalement, elle aurait aimé lui foutre une baffe ou bien lui hurler dessus pour expliquer. Mais non... Elle se souvient des fabuleux conseilles qu'on lui ait donné. Elle contient sa rage mais dévisage Leslie. Il y a des limites à être gentilles... Quand même. Elle préfère soupirer d'un air un peu arrogant.

- Il n'y a pas d'erreur...

Elle semble chercher ces mots. L'allemand est sa langue maternelle et son accent est très prononcé. Elle n'est pas toujours familière avec les langues étrangères bien qu'elle soit très douée pour son âge. Il en est de même pour la prononciation.

- Un gentil gardien a eu... Geist essaie de trouver le mot juste pour décrire sa situation actuelle. Elle va opter pour un bon sarcasme, sans aucun doute. La gentillesse de m'envoyer ici. Je change des chambres.

Elle regarde Leslie dans les yeux. Franchement, la demoiselle n'a pas l'air très chaud suite à cette déclaration. C'est tout le contraire en fait. L’adolescente n’en a rien à faire du confort de la demoiselle. Elle s'en fout royalement. Elle lui est totalement indifférente. Elle pourrait la voir se faire emporter vers l'enfer de l'infirmerie sans verser aucune larme pour elle. Du moins, pour l'instant. À ses yeux, Leslie ne reste qu'une parfaite inconnue, banale et futile. Espérons que ça change. Si sa se trouve, elles passeront beaucoup de temps ensemble, entre ces quatre murs qui étouffent la liberté et la vie tel un anaconda sur sa proie. C'est justement pour ça que Geist ne montre pas encore les crocs, pour éviter les confrontations inutiles. Du moins, reste à savoir combien de temps ça va durée. Elle se penche pour ramasser ces vêtements avant des laissés tombés devant un lit qui semble inoccupé. Ensuite, elle s'y couche. Cette petite Geist veut dormir et rêver à des bonbons sucrés qu'elle rêve de dévorer. Aussi, à des châteaux de princesses et de princes charmants. En effet, c'est des petits fantasmes que l'adolescente garde pour elle. Toutefois, puisque la situation n'est pas favorable aux jolis songes, elle rêvera à la décapitation tant attendue. Elle garde espoir que ça soit elle qui décapite sa victime et non le contraire... Les pensionnaires vivent de l'espoir.

Revenir en haut Aller en bas
Leslie W. Simonini


avatar

Féminin
▌Messages : 33
▌Date de naissance : 22/07/1987
▌Date d'inscription : 21/07/2013
▌Age : 25 ans
▌Avatar : Leighton Meester
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Sweet Dreams (Pv Leslie)    Lun 5 Aoû - 0:07

Geist & Leslie

Sweet Dreams.


Durant un léger moment la blonde et la brune s’observèrent sans rien dire. L’adolescente dévisageaient Leslie, qui finit par jeter son regard sur le sol, elle avait horreur qu’on la dévisage, cela la mettait terriblement mal à l’aise et finissait bien vite par se sentir oppressée. La jeune fille finit par lui dire qu’il n’y avait pas d’erreurs quant à la chambre avant d’ajouter qu’un gardien l’en avait faite changer. A ces mots, les yeux de Leslie se posèrent à nouveau chez celle qui était à présent sa nouvelle compagne de cellule offrant à cette dernière un visage marqué par l’incompréhension. En effet elle ne comprenait pas : ici c’était sa chambre il en avait toujours été ainsi depuis son arrivé, et cela ne pouvait pas changer.

Plus les secondes passaient, plus les expressions de Leslie trahissaient ses angoisses profondes. Premièrement, elle avait horreur que l’on bouleverse ses habitudes comme semblait le faire cette Beth numéro 2, et deuxièmement Leslie était une grande solitaire par conséquent elle ne pouvait vivre de cette manière avec une inconnue, déjà qu’elle avait du mal à tenir une conversation avec de simple connaissances… Elle ne pourrait guère gérer la situation bien longtemps.
Effarée elle parvint alors à bafouiller :

_ Mais… Mais… Mais pourquoi ?


Sa voix était semblable à celle d’une pauvre petite fille perdue dans les bois, elle avait beau essayer de chercher une solution quant à cet épineux problème, mais elle n’était pas bête. A vrai dire elle savait pertinemment qu’il n’y avait aucune solution, seulement cette proximité avec cette inconnue la perturbait plus que de raison et elle n’était désormais plus apte à garder des idées claires dans de telles conditions. De plus la jeune blonde continuait à la regarder droit dans les yeux, de ce fait elle ne s’en sentait que plus oppressée.

Ayant de plus en plus de mal à respirer, les larmes au bord des yeux, elle  ajouta sur un ton plus insistant mais toujours aussi enfantin :

_ C’est ma chambre ici ! Tu peux pas rester ! Non tu peux pas !


Ses mains froissaient de plus en plus sa jolie robe qui la faisait ressembler à une vieille poupée. Sa réaction pouvait paraitre odieuse et même si elle n’avait rien à la base contre l’adolescente, il était trop tard. Leslie était en train de faire une crise d’angoisse, crise due à cette présence inconnue, à cette oppression qu’elle ressentait lorsque cette dernière posait les yeux sur elle… Bref il y avait beaucoup trop de facteurs pour qu’elle parvienne à garder ses moyens. Au bout d’un moment elle finit totalement par perdre pied se lançant dans un laïus que même elle ne parvenait plus à maitriser à moins que la blonde ne parte immédiatement :

_ Ici c’est ma chambre tu n’as pas ta place ici, c’est pas chez toi, retourne d’où tu viens. C’est pas possible ils t’ont pas fait venir. Tu viens là pour te venger je le sais mais c’était un accident alors pars ! Pars Beth !









© création de Blacksun







_________________


Censured:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Geist Eastwood


avatar

Féminin
▌Messages : 140
▌Date d'inscription : 24/12/2012
▌Age : 16
▌Avatar : Leven Rambin
▌Crédits : Google


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
30/100  (30/100)
▌RP ?:
▌Relations:

MessageSujet: Re: Sweet Dreams (Pv Leslie)    Mar 6 Aoû - 2:31


Pourquoi ? Leslie a vraiment demandé à Geist, pourquoi ? Eh bien, la blonde aimerait lui dire que c'est parce que les deux jeunes filles vivent dans une prison digne des camps de concentration et qu'elles doivent obéir aux moindres désires du personnel. Et tout ça, sans rouspéter. Geist soupire. Elle n'a pas envie de lui répondre à sa question qu'elle estime des plus idiotes. Toutefois, elle le fera. Seulement pour être amical.

- Parce qu’ainsi va la vie.

C'est bien court et froid mais c'est le mieux qu'elle peut faire pour l'instant. Elle essaie d'être amical, un point c'est tout. Elle ne va quand même pas commencer à lui dire des mots doux et devenir sa meilleure amie, comme une niaise. Ce serait trop banal. De plus, Geist n'a pas envie de parler ces derniers temps. La blonde préfère qu'on la laisse seule avec elle-même pour réfléchir. En effet, l'adolescente se remet en question. À quoi ça sert d'être aussi violent et méchant avec les autres. Ça n'apporte que des ennuis et de la souffrance. Sa situation avec le personnel et les autres pensionnaires est carrément nulle et dépourvue d'amitié. C'est désastreux. Geist n'est pas heureuse, elle sait qu'elle ne pourra pas continuer à ce rythme bien longtemps. Elle pense à se résigner à faire des choix responsables. Le séjour à l'infirmerie a porté ces fruits. La violence, c'est la seule langue qu'elle comprend. Elle parle, écoute et réfléchie en allemand et parfois en anglais mais, elle ne comprend pas. La colère, voilà sa façon de communiquer et de capter ce qu'on lui raconte. Stark a finalement gagné et ça Geist le sait. Son orgueil a pris un grand coup. Ça n'a pas d'importance pour la blonde de toute façon. La seule chose qui compte pour le moment, c'est de poursuivre son chemin. Leslie commence à demander activement à Geist de s'en aller en plus d'affirmer qu'elle ne peut pas rester. La blonde la regarde suite à sa déclaration. Elle crie comme une gamine apeurée par sa simple présence. Ses oreilles reçoivent le son avec beaucoup plus d'intensité. Sa première est de rester sur la défensive. Ensuite, dès que Leslie a continué en affirmant que ce n'est pas sa place, qu'elle doit retourner d'où elle vient... De plus de la traitée de Beth... Geist ne comprend pas vraiment ce qu'elle veut dire par Beth mais, elle en déduit que c'est probablement une insulte. Elle regarde la pauvre Leslie faire son numéro... La brunette a blessé Geist. Pourquoi ? La blonde a tout fait pour rester patiente et gentille avec elle, qu'est-ce qu'elle reçoit ? Des insultes ! L'Allemande a un coeur. Même s'il est froid, dur et sombre, elle en a un. La blonde a toujours été susceptible. Que le personnel la cogne, elle est habituée mais qu'une inconnue la traite comme la peste... Elle déteste ça. Elle a l'impression que Leslie ne veut pas d'elle parce qu'elle se sent trop bien pour partager sa chambre avec sa personne. De plus... reviens d'où tu viens ! C'était vraiment déplacé pour l'Allemande. Dans l'esprit de l'adolescente, Leslie veut qu'elle revienne en Allemagne, loin de l'institut. Comme si c'était un monstre qu'on doit éviter à tout prix. Comme si elle n'avait aucune valeur. S'il y a bien quelque chose qui fait mal à l'adolescente, c'est bien le rejet. Quand on la traite de noms ou lorsqu'on la snobe, elle a mal. Si le personnel est brutal avec elle, c'est pour essayer de la changer. Elle n'est pas exclue pour autant. On lui donne à manger, à boire, un toit... C'est déjà un début. Par contre, qu'une parfaite brunette lambda vienne lui crier de sortir de la cellule alors qu'elle ne lui a rien fait... Ça lui fait mal. Geist ne retournera probablement jamais en Allemagne mais, elle peut toujours créer un impact à l'institut. C'est tout ce qui lui reste de toute manière. Elle se lève de son lit en regardant la brunette d'un air méprisant. Elle avance vers Leslie tel un détraqué qui s'approche lentement de sa proie avec une hache ensanglantée. Oui, la blonde aimerait bien avoir une hache avec elle. C'est pratique. On peut couper du bois comme on peut déchirer la chair des gens qui blessent sans raison. Elle arrive devant la pauvre petite femme apeurée prête à péter une crise de nerfs énormes et la prend par le collet. Geist est fatiguée mais, la blonde trouve toujours du temps pour faire le sale boulot ainsi que se défouler par la même occasion.

- Je peux très bien rester ici. C'est chez moi après tout.

De toutes ses forces, elle donne un énorme coup de poing au visage de Leslie. Cela dit, il est beaucoup moins puissant qu'à la normale. Après tout, Geist n'est pas dans la meilleure des formes. Elle sent la douleur du coup dur sur la mâchoire de Leslie traversé son bras gauche. Cela a commencé à lui manquer. Cette bonne résolution de rester calme, amicale et pacifique vient de s'envoler. Leslie regarde l'adolescente avec un air de chien blessé. Ce qu'elle ne sait pas, c'est que la blonde a déjà tué plus qu'un chien dans sa vie, dont un à l'institut. Quant à Geist, elle tient encore la brunette par le collet. Sa belle résolution vient de partir en fumer. Avait-elle le choix ? Elle l'avait fait de la peine. De plus, si elle aurait continué à chialer, un gardien serait intervenu. Bien entendue, ça sera la grosse vilaine sociopathe la coupable de tout, une fois de plus.

- Tu as intérêt à te calmer.

Cette phrase, elle l'a tellement entendue de fois venant de la bouche d'un geôlier qu'elle se met à le répéter.

- Tais-toi et je ferais de même. Ne me regarde pas et je ne te regarderais pas. Garde seulement à l'esprit que je déteste qu'on me parle comme ça. Je ne caresse pas, je mords.

C'est altruiste de sa part de ne pas l'avoir insulté. Normalement, elle aurait dû la frapper au moins deux ou trois fois en la prenant par les cheveux en lui expliquant les quatre vérités. Mais elle essaie de devenir une meilleure personne et d'être discrète. C'est en faisant de petites améliorations au fil du temps qu'elle espère réussir. Pour l'instant, Geist a une très mauvaise impression de sa camarade de cellule. Ça doit être le cas pour elle aussi mais, franchement, aux yeux de la blonde, c'était légitime. Elle lâche enfin le collet de la brunette. Elle ne dit plus rien. Elle ne lui hurle pas dessus. Seul le silence règne dans la pièce.

- Merci...

Elle recule avant de retourner à son lit. Geist regrette de ne pas l'avoir amoché un peu plus. Elle est encore vexée de la façon dont la brunette lui a parlé. Elle se couche de nouveau sur son lit en regardant le mur en essayant d'ignorer la femme qu'elle a frappée. L'adolescente passe définitivement une très mauvaise journée...
Revenir en haut Aller en bas
Leslie W. Simonini


avatar

Féminin
▌Messages : 33
▌Date de naissance : 22/07/1987
▌Date d'inscription : 21/07/2013
▌Age : 25 ans
▌Avatar : Leighton Meester
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Sweet Dreams (Pv Leslie)    Jeu 8 Aoû - 18:18

Geist & Leslie

Sweet Dreams


« Parce qu’ainsi va la vie. » C’était tout ce que la blonde avait trouvé à lui dire, malheureusement pour cette dernière, Leslie n’avait pas trouvé sa réponse satisfaisante. A vrai dire elle était incapable de comprendre la subtilité de sa nouvelle compagne. Tout ce qu’elle savait était que celle-ci n’avait pas le droit de débarquer comme ça, sans aucunes raisons et de tout chambouler dans son quotidien. Toujours convaincue d’être dans ses droits, Leslie était devenue alors de plus en plus insistante dans son discourt, bien décidée à mettre dehors l’intrus. Malheureusement il existait un réel problème de compréhension entre les deux jeunes femmes, en effet Leslie aurait dû prendre conscience que ses propos, qui pour elle exprimaient seulement ses sentiments, pouvaient être mal perçus et blessants pour son interlocutrice, de la même manière cette dernière aurait dû prendre les choses avec plus de légèreté et essayé de rassurer la brunette. Hélas, les choses ne se déroulèrent pas ainsi, loin de là, on aurait dit que leurs tempéraments respectifs ne faisaient qu’augmenter la colère de l’autre et tout cela ne put que découler que par un clash.

En effet, la jeune blonde, certainement trop irrité par les propos de sa colocataire ne tarda pas à la saisir par le col avant de déclarer qu’elle était elle aussi chez elle. Leslie qui était hors d’elle n’eut même pas le temps de répliquer qu’elle se vit assenée d’un coup de poing par l’adolescente. Elle lui avait fait mal c’était certain, l’on aurait même pu dire qu’elle y avait mis tout son cœur. Contrairement à ce que l’on aurait pu croire la jeune femme ne chouina pas comme un bébé, certes des larmes roulaient sur ses joues mais ses pleures étaient silencieuses. La blonde maintenait toujours son emprise, et Leslie restait silencieuse, non pas par peur mais plutôt parce qu’elle était choquée. En effet cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait plus reçu de coups et aussi, elle ne comprenait pourquoi la blonde en était venue jusque-là, après tout elle n’avait fait que dire des vérités et il n’y avait pas de quoi le prendre de la sorte.

Les consignes que lui donna l’adolescente étaient on ne peut plus claire, et si à présent elles devraient vivre ensemble elles lui convenaient tout à fait elle acquiesça d’ailleurs pour le lui montrer. A présent Leslie semblait revenir à elle, mais il y avait toujours quelque chose qu’elle ne comprenait pas : que sous entendait-elle par «  qu’on me parle comme ça » ?  Elle n’en avait aucune idée mais pour le moment elle préférait garder le silence en attendant qu’elle la relâche, car même si elle était revenue à la « raison » les contacts humains n’étaient toujours pas son truc.

Puis la blonde la lâcha enfin avant de rejoindre son lit. Leslie en fit de même essayant également d’ignorer cette dernière, mais elle n’y parvint pas. Elle sentait sa présence et cela la dérangeait. La jeune brune se redressa alors l’observant pendant un moment puis au bout de quelques minutes finit par dire :

_ Tu as déjà vécu avec quelqu’un autre que ta famille ? Moi oui. C’est pas rien de vivre avec quelqu’un mais quand c’est quelqu’un qu’on aime vraiment ça parait rien, avec les autres c’est différent parce que vivre ensemble c’est tout partager…

Non elle n’essayait pas de lui faire la morale, mais dans son langage, elle essayait de lui expliquer pourquoi elle n’avait pas voulu d’elle et qu’en dépit de ce qu’elle avait pu comprendre elle n’avait rien contre elle, mis à part le fait qu’elle lui était totalement inconnue et que cela lui faisait peur.

_ C’est injuste que on nous impose ça…


Puis se remémorant des convenances, qui lui échappaient de plus en plus ces derniers temps elle ajouta en se frottant la mâchoire à l’endroit où l’adolescente l’avait frappée:

_ Je m'appelle Leslie.












© création de Blacksun







_________________


Censured:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Geist Eastwood


avatar

Féminin
▌Messages : 140
▌Date d'inscription : 24/12/2012
▌Age : 16
▌Avatar : Leven Rambin
▌Crédits : Google


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
30/100  (30/100)
▌RP ?:
▌Relations:

MessageSujet: Re: Sweet Dreams (Pv Leslie)    Jeu 8 Aoû - 20:40



Geist vient d'agresser une inconnue, une fois de plus. Disons que juste à l'institut Stark, elle en a attaqué pas mal. Par contre, la blonde a l'air très puissante et courageuse devant Leslie mais, en fait, elle a peur d'elle. Normalement, ce silence devrait l'apaiser mais d'un autre côté, ça la terrorise. L'adolescente a toujours été trop impulsive. Elle ne réfléchit pas avant d'agir. Parfois on peut se demander si elle sait réfléchir. Qu'elle reste là... sans rien dire ni réagir, ça la rend anxieuse. Peut-être que c'est l'une de ces meurtrières dérangées qui préparent son prochain meurtre sur la blonde qui a osé la frapper. On ne sait jamais dans cette prison de malheur sur lequel on va tomber. Son silence soudain lui laisse le bénéfice du doute. Toutefois, on peut en dire autant de la brunette qui lui sert de compagnon de cellule. Elle ne savait certainement pas que Geist n'était pas du genre à se laisser insulté comme ça, sans réagir. La blonde reste tout de même inquiète. Elle n'est pas capable de fermer l'oeil. Peut-être que la jeune dame qu'elle a agressée attend qu'elle dorme pour l'étouffer dans son sommeil. La blonde est bien placée pour savoir que c'est une méthode assez efficace pour se débarrasser vite fait de quelqu'un. Elle l'a déjà fait après tout. Ce pauvre bébé, il n'avait rien fait pourtant mis à part crier comme un débile dans l'orphelinat. Assez pour que Geist en ait ras-le-bol une nuit et qu'il abrège ces pleure une fois pour toutes. La blonde a hérité d'un pouvoir qui donne mal aux oreilles et les cris des enfants sont pour elle une véritable torture. Elle préférait tuer le nourrisson plutôt que l'entendre plus longtemps. En même temps, Geist a peut-être tué un futur violeur d'enfants ou le sauveur de l'humanité. Cela, on ne le saura jamais. Est-ce par compassion que la jeune Geist a tué le bébé ? Peut-être pensait-elle qu'il souffrait avec le bruit ambiant qui lui donnait mal à la tête, elle n'avait vu que cette solution alternative. Elle était si insouciante... si innocente. Enfin, tout ça c'est du passé...

Les mots de Leslie résonnent timidement. Comme une petite princesse un peu triste. Geist se retourne pour la voir ainsi que l'écouter. De toute façon, ce n'est pas comme si elle avait le choix. Les mots de Leslie sont si doux. On aurait presque dit Geist à huit ans. Elle était tout aussi adorable que sa charmante compagnie. Enfin, adorable, tout est relatif. La brunette est très jolie et même gracieuse. L'adolescente envie son innocence. La vilaine blonde est perturbée par cette fille. Ce n'est pas la première fois qu'elle voit une personne comme celle-ci. Il y a bien Peter. Toutefois, Leslie est plus fragile et sa sensibilité est remarquable. Geist ne pensait pas pouvoir encore trouver des gens comme elle dans l'institut. Même si Peter est extraordinaire, la brunette est carrément unique. Quant à la blonde, elle est tout sauve spéciale. C'est une criminelle violente qui souffre du trouble de la personnalité antisociale comme beaucoup d'autres. Les gens mauvais n'ont rien de particuliers, ils sont humains, comme tout le monde. Sur ces paroles, Geist en conclue que la brunette ne s'excusera probablement jamais, tout comme elle d'ailleurs. Elle reste assez gentille et patiente pour essayer de revenir en arrière dans cette relation et c'est suffisant pour l'adolescente. Après qu'elle est entendue Leslie, la blonde soupire.

- Je n'ai jamais vécu avec ma famille et je ne veux jamais les voir.

Elle ment. Certes, elle n'a jamais eu de famille mais c'est une grossière et absurde déclaration de dire qu'elle se fout d'eux.

- Ils ont quand même eu la bonté de me donner un nom. Je m'appelle Geist.

Bien sûr, c'est encore un sarcasme de sa part d'avoir mis le mot bonté en référant ses parents.

- Si tu veux mon avis, la véritable injustice est que certaines personnes puissent mieux le vivre que d'autres. Car, tout le monde y est confronté un jour. Tu vois, certains sont comment dire... Geist cherche de nouveau ces mots avant de parler. Elle bégaie un peu avant de continuer. Ils ont une recette magique pour tout partager pour qu'ensuite on leur rend la pareille. Après, ceux qui n'ont rien ou qui ne peuvent pas donner ont un problème. Ces gens sont furieux qu'on ne sache pas donner ce qu'ils attendent alors ils donnés des vilaines surprises. Avec ces cadeaux, on a finalement des choses à communiquer. La blonde bégaie encore un peu avant de finir son petit discours. Des malveillantes choses... L'adolescente tousse un peu avant de continuer. Finalement, on ne devient qu'un dépotoir qui ne sait faire qu'une chose, transmettre ces ordures aux gens avant qu'on décide de l'enterrer pour camoufler l'horrible odeur et vision qu'on dégage.

L'adolescente voit les contactes humains comme des objets qu'on peut partager. Les mots se transmettent tout comme les comportements des parents envers leurs enfants. Tout partagé, ce n'est pas que des objets, c'est les sentiments... Aussi mauvais qu'ils peuvent l’être.



Revenir en haut Aller en bas
Leslie W. Simonini


avatar

Féminin
▌Messages : 33
▌Date de naissance : 22/07/1987
▌Date d'inscription : 21/07/2013
▌Age : 25 ans
▌Avatar : Leighton Meester
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Sweet Dreams (Pv Leslie)    Sam 17 Aoû - 18:46

Geist & Leslie

Sweet Dreams


Visiblement la tentative de réconciliation de Leslie semblait à peu près fonctionner, même si elle ne comprenait toujours pas pourquoi sa nouvelle compagne avait précédemment agi de cette façon, cette dernière semblait déjà moins agressive. Toutefois, la brunette fut quelque peu mal à l’aise lorsque l’adolescente lui répondit qu’elle n’avait jamais connu sa famille, pour sa part Leslie avait perdu sa mère alors qu’elle n’était encore qu’un bébé et avait été abandonnée par son père, mais au moins elle avait été élevée par ses grands-parents, des personnes sévères mais justes. La jeune femme imaginait alors ce qu’avait pu être l’enfance de sa camarade, vivre dans un lugubre orphelinat, avec d’autres enfants livrés eux même et un personnel peu scrupuleux de leur bien être… Nul doute, une telle enfance laissait forcement des traces, il n’était alors pas étonnant de voir l’adolescente aussi perturbée.

_ Ah… Osa-t-elle à peine répondre presque désolée pour la blondinette.

Par la suite la jeune inconnue en vint elle aussi à se présenter, Geist était son prénom, un drôle de prénom pour ainsi dire. Mais quoi qu’il en soit, Leslie n’était pas assez ouverte vers les autres pour lui demander d’où venait son prénom, et encore moins son accent, d’ailleurs l’avait-elle remarqué ?

_ Oui c’est gentil d’y avoir pensé.
Ajouta-t-elle en réponse au sarcasme de Geist.

Non elle ne jouait pas son jeu, elle était sincère. En effet la jeune femme n’avait jamais vraiment compris tout ce qui ressortait des sarcasmes et du second degré, elle se contentait toujours de répondre sérieusement, même si du temps de Billy elle était parvenue à faire des efforts, mais ce dernier avait fini par laisser tomber au fil du temps.

Après quoi les deux femmes en vinrent à échanger leur point de vue sur l’injustice. Même si elle trouvait les propos de sa compagne confus, non sans un certain effort de compréhension de sa part, Leslie était assez en accord avec elle sur ce point. En revanche Geist ne cessait de parler métaphoriquement ce qui pouvait générer des problèmes de compréhension.

_ Ça veut dire, qu’ils m’ont enfermée parce que je suis différente ?..

La jeune femme était en train de bouillir intérieurement, pour elle ce qu’elle qualifiait par « être différente » n’était autre que ce que l’on lui avait rabâché pendant vingt-cinq ans à savoir qu’elle était une « gitane », ce qui était totalement erronée car elle était tsigane, vous aurait-elle dit. En effet Leslie n’avait jamais compris pourquoi les gens l’enquiquinait sur ce genre de chose, il n’y avait aucun mal à être tsigane, pour elle, elle était comme tout le monde et n’avait jamais rien fait de mal, en tout cas aux yeux des gens. De toute façon c’était Beth qui l’avait poussée à faire du mal, elle aussi elle l’insultait à cause de ses origines et elle l’avait payé de sa vie, sauf que cela, tout le monde l’ignorait, à moins que les Sullivan en aient eu vent et se soient finalement vengés en l’enfermant dans cet institut.
Ulcérée elle finit par se rassoir sur son lit, comme si Geist l’avait offensée, puis sur un ton boudeur elle ajouta :

_ C’est pas mal d’être tsigane !













© création de Blacksun







_________________


Censured:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Geist Eastwood


avatar

Féminin
▌Messages : 140
▌Date d'inscription : 24/12/2012
▌Age : 16
▌Avatar : Leven Rambin
▌Crédits : Google


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
30/100  (30/100)
▌RP ?:
▌Relations:

MessageSujet: Re: Sweet Dreams (Pv Leslie)    Dim 18 Aoû - 22:25

Parce qu'elle était différente... Bien sûr ! C'est la raison même de la création de l'institut Stark. Geist a vu un film sur le sujet à la salle de projection avec cette très chère Rosalia. L'un des films le plus long est ennuyeux de l'histoire de l'humanité. Il faut avouer qu'on se demande souvent si le personnel a vraiment le budget pour faire des bons films. Il n'est pas étonnant de constater qu'ils utilisent toujours le même film. Bref, la blonde est de plus en plus stupéfaite par sa compagne de chambre. Non seulement sa présence est des plus perturbantes mais sa naïveté semble là dérangée encore plus. Que faisait-elle de sa vie ? L'adolescente en a appris des choses en seulement seize ans de vécus. Qu'est-ce qu'elle a donc dans sa petite tête ? Un cerveau ? La véritable question alors est comment il est utilisé. C'est drôle de penser à ce que Geist aurait pu être. Une chirurgienne, capable de découper des gens en gardant un sang froid implacable. Ainsi, elle aurait pu découvrir ce qui se tramait dans sa cervelle. Toutefois, elle vit à l'institut Stark et pour acquérir ces connaissances, elle doit côtoyer les infirmières d'une manière ou d'une autre. Le jeu n'en vaut pas la chandelle. La blonde regarde Leslie, perplexe et visiblement ennuyé.

- Oui, si on veut. Ne pas être traité comme les autres à cause qu'on est différent, elle sait parfaitement c'est quoi. Être mis à part sans arrêt, s'en est presque devenue une habitude. En même temps, ce n'est pas comme si elle améliorait vraiment son sort. C'est toujours allé de mal en pire avec elle et son caractère impulsif et violent n'a certainement pas été en sa faveur. Ensuite, Leslie déclare qu'être une Tsigane ce n'est pas mal... De quoi est-ce qu'elle parle au juste ? Geist ne semble pas comprendre et dévisage la brunette avec beaucoup de vigueur.

- De quoi est-ce que... Elle s'arrête subitement. Une lumière vient de s'éclairer dans les obscurs pensés de Geist. Elle vient de capter comme il faut l'information. Elle parle de sa différence. Elle en déduit qu'elle a peut-être eu des problèmes avec ça dans le passé. Elle se contente de faire un petit sourire forcé. Dans sa tête, elle ne sourit pas mais elle peut très bien faire semblant. Ouais pas mal... Dit-elle en soupirant. Elle sait pertinemment que pas mal ne veut pas dire bon. On peut très bien dire que quelque chose n'est pas mal mais épouvantable. Cette expression est très vague. Peut-être que sa compagne n'est pas sûre de ce qu'elle avance. De toute façon, peu importe l'issue de ce dilemme la réponse reste la même. Être allemande c'est tout aussi amusant tu sais. Encore du sarcasme. Elle deviendra maîtresse dans l'art à force d'être aussi sarcastique. En fait, tout ça lui rappelle la communauté allemande de l'institut Stark. Pour être honnête, elle n'est pas très grande. Ce n'est même pas une communauté à-vrai dire. Simplement une bande de fou qui n’a comme seul point commun la langue et la région de naissance. Ça peut donner d'intéressante conversation, cela dit. Elle insulte Leslie en allemand en la traitant de noms mais sa manière de prononcé donne un air innocent à sa parole. Ce n'est rien de personnel, Geist le fait souvent et a presque tout le monde. C'est pour se défouler en quelque sorte. C'est une belle langue n'est-ce pas ? Comme si elle lui donnerait un échantillon de ce qu'elle pourrait manquer. Elle recommence à faire un sourire pour donner une fausse impression amicale. C'est le mieux qu'elle puisse faire et elle sait que la vérité blesse. À l'intérieur, son sort lui a toujours aussi indifférent et elle ne ressent rien. Aucune émotion. Simplement une pseudo amitié de circonstance et un peu de politesse. Étrange, elle n'a pas l'habitude d'être aussi sociale avec les gens. C'est surement parce que lorsqu'on compare les deux jeunes filles, l'adolescente est un peu plus extraverti... Soudainement, un bruit puissant et dérangeant résonne avec une brutalité sans égale de manière saccadée à répétition. L'enfoiré d'alarme... Elle annonce le couvre-feu. Une nuit avec Leslie, ça s'annonce bien. Geist a mal aux oreilles... Elle a l'impression que son crâne va exploser sous la pression. Elle se permet même de lâcher des jurons en allemand à répétition. Les alarmes, effrayantes ? Rien qu'un peu... Ensuite, plus rien. Il ne reste que les pleures d'une petite fille beaucoup trop sensible pour supporter cette atmosphère glauque. C'est une véritable torture pour l'adolescente de devoir supporter ça. C'est encore pire d'entendre les rires pervers de deux gardiens.

- Les bâtards... marmonnent la blonde. La noirceur envahit désormais tout l'institut. Toutefois, les yeux de Geist s'adaptent extrêmement rapidement, comme toujours. Bonne nuit... Sans arrière-pensée, ni méchanceté cachée ou mauvaise intention. C'est certainement la phrase la plus vraie, simple et gentille qu'elle est dite à Leslie jusqu'à maintenant. Elle se cache sous ces couvertures, en essayant de sombrer dans le sommeil malgré le monde lugubre qui l'entoure et qui harcèle en lui chuchotant les bruits de la peur.
Revenir en haut Aller en bas
Leslie W. Simonini


avatar

Féminin
▌Messages : 33
▌Date de naissance : 22/07/1987
▌Date d'inscription : 21/07/2013
▌Age : 25 ans
▌Avatar : Leighton Meester
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Sweet Dreams (Pv Leslie)    Lun 19 Aoû - 23:41

Geist & Leslie

Sweet Dreams


Leslie continuait à regarder Geist, mais cette fois ci avec de grands yeux fatigués, oui fatigués, car elle était fatiguée d’avoir l’impression qu’il y ait toujours un mur entre elle et le peu de gens envers qui il lui arrivait d’avoir des interactions sociales. Contrairement à ce que l’autre pouvait peut-être penser, elle n’était pas bête voyait bien qu’il y avait quelque chose chez elle qui ennuyait l’adolescente. Le problème était juste qu’elle ne comprenait pas quoi.

Par la suite la blonde lui dit qu’elle que chose qui lui laissa penser qu’elle était de nationalité allemande, il est vrai qu’elle avait du mal à décrypter les phrases de cette dernière qui étaient bourrées de sarcasmes, et d’un certain accent maintenant qu’elle y pensait, mais elle était quand même parvenue à en comprendre le sens.

_ Ah tu es allemande ? C’est pour ça que tu es là tu crois ?


Leslie était tout compte fait heureuse de s’être trouvé un point commun avec l’adolescente, peut-être qu’à l’avenir cette similitude leur permettrait de se serrer les coudes, on ne sait jamais. En effet la tsigane pensait qu’il était également possible que Geist ait été victime de discrimination en vue de ses origines, c’était un peu gros certes mais c’était néanmoins ce qu’elle avait vécu elle à plus au moins différents niveaux toute sa vie alors pourquoi pas.

Puis l’allemande se mit à parler dans sa langue maternelle, la brunette quant à elle n’avait aucune idée de ce qu’elle pouvait bien dire, mais cette langue qu’elle ne connaissant pas l’interpellait. Elle plissait les yeux afin d’essayer d’être attentive aux paroles de l’adolescente, puis cette dernière se répéta ce qui donna à Leslie l’occasion de mémoriser ces mots qu’elle répéta à son tour. Ces mots étaient prononcés à la perfection, à l’entendre l’on aurait dit qu’elle aussi était allemande, mais il n’en était rien, elle avait seulement fait appel à son pouvoir.

_ Oui… Mais je la trouve surtout amusante moi.

Ce qu’elle trouvait amusant était simplement l’effet de prononcer de nouvelles sonorités différentes de l’anglais.

_ Mais ça veut dire quoi au fait ?

Soudain le couvre-feu retentit, ce qui ne manqua pas de faire sursauter la jeune femme, à croire qu’elle ne pourrait jamais s’y habituer. Leslie était sur le point de s’exécuter, autrement dit d’aller se coucher mais elle fut interrompue par quelque chose : les rires des gardiens. Franchement il n’y avait pas de quoi rire, surtout qu’une fillette était apparemment en train de pleurer dans une cellule voisine et eux ça les éclatait. Il est vrai que la brunette n’avait pas vraiment de mauvaises relations avec les geôliers mais cela était parce qu’elle faisait toujours ce que l’on attendait d’elle, ou au moins essayait, mais elle avait du mal avec le sadisme de certains et même si cela ne la concernait aucunement.

Leslie lança un regard à Geist qui semblait terrifiée par tout ce grabuge, seulement, ses expressions faciales avaient totalement changées s’en était presque à glacer le sang. D’un ton aussi sourd que froid elle dit à alors à sa nouvelle colocataire :

_ Ça devrait être eux qui devraient être derrière les barreaux…


Bien entendu la phrase d’avait rien d’exceptionnelle, mais tout était dans le ton et la prononciation qui détonnait vraiment avec la Leslie habituelle. Non elle n’avait pas une deuxième personnalité mais lorsque quelque chose la mettait vraiment hors d’elle, elle avait tendance à prendre cette attitude, ce fut peut être dans cet état d’esprit qu’elle mit prématurément fin à la vie de Beth Sullivan.

Après quoi elle se coucha à son tour, répondant au « bonne nuit » de Geist. Mais passé quelques minutes elle interrompit cette dernière dans sa course pour trouver le sommeil. Elle n’était pas encore tout à fait calmée mais il s’agissait de quelque chose d’important qu’elle avait à lui demander et qui ne pouvait attendre le lendemain :

_ Maintenant que tu vis ici il va falloir qu’on établisse des règles comme ça on pourra faire nos vies en empiétant le moins possible l’une sur l’autre.













© création de Blacksun










_________________


Censured:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Sweet Dreams (Pv Leslie)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Sweet Dreams (Pv Leslie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Sweet Mickey et Leslie Manigat se sont finalement parlé. CHA CHA YE CHA?
» ♬ ♪ Sweet Dreams [Sacha] [x]
» [1750] sweet dreams[Adrix]
» Sweet dreams are made of you ♦ Dalia
» Sweet dreams always burn - Alpina Docharty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  ::  :: -
Sauter vers: