AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bienvenue chez les fous ! (Flash-back) [PV Yolandi] -Part 1-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tyler J. Davis


avatar

Masculin
▌Messages : 29
▌Date de naissance : 16/12/1994
▌Date d'inscription : 20/07/2013
▌Age : 22 ans
▌Avatar : Zachary Levi
▌Crédits : ®FireInPyjama


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Bienvenue chez les fous ! (Flash-back) [PV Yolandi] -Part 1-   Mer 24 Juil - 10:29


Ma vie a toujours été nulle. Oui, je tiens tout de suite à commencer comme ça, histoire que ce soit mis. Ça fait quinze ans que j'ai jamais connu ce que les gens donnent comme définition au mot "bonheur". Pendant les quatre premières années de ma vie, oui, j'étais pour le moins heureux. J'avais aussi Spencer, mon petit frère d'un an de moins que moi, mais ça, c'est une autre histoire. Enfin bref, mon père n'a jamais été très présent, et ma mère avait hérité de ses parents un beau jour de septembre. Je m'en souviens encore très bien... Comme quoi, c'est sans doute des énormes tuiles, dont on se souvient le plus longtemps. Enfin bref, ma nourrice me ramenais de la maternelle le lendemain de l'enterrment de mes grands-parents et m'avait déposé devant la porte de la maison, comme à son habitude. En ouvrant la porte, j'ai vu mon père pointer ma mère avec un pistolet, bien qu'à l'époque je ne savais pas ce que c'était. Ensuite, il y a eu trois détonations. Et ma mère, ma p'tite maman, s'est effondrée. C'est là que mon père m'a remarqué et m'a enfermé dans ma chambre. Depuis ce moment, il m'a laissé cloîtré dans la maison avec Spencer, refusant catégoriquement de nous laisser sortir. Eh oui ! Je vous l'avais dit, que ma vie n'est pas la même qu'au pays des Bisounours !

Puis trois ans plus tard, j'ai réussi à crocheter la porte et a me barrer. Sept ans, l'âge de raison ? Peut-être. Spencer ne m'a pas suivi, pensant que notre père nous trouverait sur le chemin en train de fuguer. Il avait franchement les pétoches, mais je peux pas lui reprocher...

Ouais, c'est vrai qu'il nous filait sacrément les chocottes, le vieux...

Ça tu l'as dit, frangin. Et je te promets qu'un jour, on va venger maman...

Bon, où j'en étais, maintenant ? Ah ! Oui ! J'ai vécu dans la rue avec la seule compagnie de mendiants. C'est avec eux que j'ai appris à faire les poches des gens, à cambrioler, à mieux crocheter des portes, etc.

Ty, tu sais que tout le monde s'en contrefous ?

OK, c'est bon, j'ai compris...

Donc, vu qu'on me laisse pas tout raconter, je vais aller à l'essentiel. J'ai fait quelques séjours en maisons de redressement, dont l'une qui m'a relâché parce que le psy me disait schizophrène...

On parle de moi ?

Non, Spencer, toi, t'es bien réel...

Ah ouais, c'est vrai...

Et après qu'on m'ait dit schizophrène et psychopathe, genre remix de Norman Bates dans Psychose, ben y a eu une sorte d'asile pour dingos qui a payé ma caution. Et je me suis retrouvé chez eux pour six mois, le temps qu'ils se disent que mon cas était désespéré. Et vu qu'ils m'avaient trouvé dans la rue (et aussi parce que j'étais trop grand pour aller en orphelinat), ben ils se sont dit que j'irais peut-être mieux avec "les miens". La preuve qu'il y a des cons partout ! Bref, là, je suis dans le fourgon de l'institut bizarre qui me ramène chez moi, sous le pont de Crescent City Connection. Ils m'ont laissé dans l'avenue, et se taillent comme si j'ai la peste. À croire que je leur fait peur, à cette bande de tocards. Et voilà, je me dirige vers ma piaule : un douillet tas de cartons près d'un bidon d'essence vide. Sauf que voilà, dans ma vie, je me suis souvent pris des couilles monumentale. Et bizarrement, le destin a décidé que je me prenne une tuile juste à ce moment béni. Tuile personnifiée en trois mecs en habits sombres et à la mine patibulaire qui se rapprochent de moi, inexorablement. Je cherche à m'enfuir, naturellement -je fais pas le poids contre trois agents du FBI.

C'est pas des fédéraux...

Bon, OK, j'avoue, j'ai quand même pensé à cette éventualité. Mais dans tous les cas, je fais pas le poids face à trois armoires à glace. Je commence à courir vers ma casa, mais rapidement l'un des mecs louches me ceinture. J'ai beau me débattre, il serre de plus en plus fort. J'ai l'impression que mes côtes se décollent. Ma vue se brouille quand je vois un mec, qui faisait le gué jusque là, approcher furtivement de son comparse, tandis qu'un bourdonnement m'empêche d'entendre quoi que ce soit. Puis je sens une aiguille s'enfoncer dans ma nuque. Ça y est : je suis mort. Mais, quitte à crever, autant laisser ma marque en ce bas monde. J'arrive à mordre le briseur de côtes, avant de sombrer.

* * *

Je sens qu'on me pousse dans le dos. Bizarre, je suis pas censé être mort ? Bon, ben c'est cool de faire à nouveau partie du club des vivants ! J'entends de la musique en fond. Du classique ?!

Du classique ?! T'es sérieux, ils avaient pas plus moisi ?!

Nope, p'tit frère... Y a pas plus moisi que le classique... Sauf le ska, mais y a plus personne d'assez barge pour en écouter

Je suis dans un couloir me rappelant les images de la Maison Blanche que j'avais vu quand j'étais petit. Des moulures, des dorures de partout. Et toujours cette musique pourrie. Du Chopin. Non mais franchement ? The Offspring ? Billy Talent ? Vous connaissez ? 'Fin bref, je remarque que je suis dans une sorte de chemise de nuit bleu ciel.

Un nouvel hôpital ?

Non, frérot, ça y ressemble pas. T'imagines, un hosto comme ça ?

Ouais, c'est vrai, toute cette histoire de germes et d'infection...

Mais à mesure que j'avançais plus loin dans la baraque, je me mis à entendre une voix haut perchée me alpaguer comme l'un de ces crieurs qui vendaient les journaux, au XIX° siècle.

Frangin, j'y suis ! On nous a ramenés à l'époque de Sherlock Holmes !

Ça pourrait être cool, mais pas trop possible...

La ferme !, qu'un des gardes me dit en me collant une taloche derrière la tête.

Bon, je suis à nouveau en prison. Première découverte. Maintenant, la question qui se pose : c'est qui cette fille ?


_________________



Dernière édition par Tyler J. Davis le Ven 26 Juil - 19:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yolandi S.R. Venom


avatar

Féminin
▌Messages : 1115
▌Date de naissance : 08/04/1994
▌Date d'inscription : 14/07/2012
▌Age : 18 ans
▌Avatar : Yolandie Vi$$er
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/100  (0/100)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Bienvenue chez les fous ! (Flash-back) [PV Yolandi] -Part 1-   Mer 24 Juil - 18:12


 Bienvenue chez les fous 

Une matinée bien sombre se lève, comme toutes les autres. Aujourd'hui, j'ai passé les trois premières heures après avoir été obligée de me lever à guetter par la fenêtre du couloir les arrivant. On a une grande vue qui va jusqu'au portail, mais malheureusement on est tellement éloignés de la civilisation qu'on ne voit que des forêts à perte de vue. Ces dernières me glace le sang en pleine nuit quand j'y pense. Voir de nouveaux arrivants débarquer est toujours une bonne chose, peut-être d'autres rebelles, peut-être de futurs amis. Puis après je suis consternée par leur état de santé bien supérieur aux notre. Enfin je pense au sort que va leur faire subir ce con de Stark. Il ne faut pas que je pense trop fort. Ne surtout pas penser trop fort, on ne sait jamais ce qu'ils ont pu inventer. Je suis certaine qu'en ce moment ils écoutent ce que je me dis toute seule. Quelle horreur.

Doucement je me mets à gambader jusqu'en bas, marche après marche, un petit sourire sur les lèvres. Je m'appuie sur la rampe de l'escalier pour tournoyer et atterrir directement sur le deuxième. Et c'est reparti. Arrivée en bas je m'assieds sur une table afin d'être plus à mon aise pour fixer les nouveaux arrivants. Le temps passe dans une lenteur phénoménale. Je finis par me coucher sur la table et appuyant ma tête sur mes deux mains, une mine boudeuse sur mon visage. Je me laisse doucement glisser sur le dos, un petit moment paisible. C'est l'heure du temps libre avant midi, le cour moment de repos. Mon regard s'égare dans les nuages. S'en est incroyable tant c'est rare que je sois si calme. Mon tympan gauche entends du bruit et je me tourne rapidement.

Un jeune homme, un nouveau, se tien juste sous mes yeux. D'abords méfiante, mon faciès finit par se détendre et je me mets à rire. Je me relève comme si je venais de me réveiller d'une hibernation, puis je tends les bras, comme pour tenir tout l'institut dans mes bras. Un de mes sourcil est arqué avec toujours ce même rictus. Alors, un nouveau ? Que tes débuts vont être si difficiles. Tout à coup, le place mes mains sur mon visage presque comme si je voulais tirer sur ma peau, mon expression est maintenant chargée de terreur. Oui... Ici tout n'est que souffrance et cauchemar. Je laisse échapper une larme, mais immédiatement après cela mon rire revient.Mis à part tout ça, bienvenu ! Dis-je en lui tendant la main.


Sucrette

_________________

We gonna f♠ck death

«- Do you have some love for me ?
- Sure, it's fun to fuck with the dark side!
»

Sucrette


Dernière édition par Yolandi S.R. Venom le Mar 27 Aoû - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tyler J. Davis


avatar

Masculin
▌Messages : 29
▌Date de naissance : 16/12/1994
▌Date d'inscription : 20/07/2013
▌Age : 22 ans
▌Avatar : Zachary Levi
▌Crédits : ®FireInPyjama


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Bienvenue chez les fous ! (Flash-back) [PV Yolandi] -Part 1-   Jeu 25 Juil - 13:48


La fille venait de me dire que... Qu'est-ce qu'elle venait de dire, au fait ?

Elle a dit "Ici, tout n'est que souffrance et cauchemar..."

Alors ça voudrait dire qu'on nage en plein délire... Nan mais t'imagines ? Souffrir dans un endroit aussi classe ?

Ben, à vrai dire, y avait pas mal de barjos dans la communauté scientifique, au XIX°...

Ben alors, y a plus qu'à demander...


Je me retourne en direction de la table, sur laquelle une blondinette était couchée. Je ne sais toujours pas ce que je fous là... Alors je lui demande, tout simplement.

Euh... Excuse-moi, mais... Est-ce que tu fais partie de l'un de mes rêves bizarres ? Parce qu'avec ta façon de parler, ce lieu carrément louche et les voix que j'ai dans ma tête, même si ça c'est tout le temps, ben c'est carrément spé...

Ouais, génial... Faut que tu re-bosses ton tact, frangin.

Ouais, ben pour l'instant, on dirait qu'elle m'a pas remarqué...


Alors je m'approche. Elle est désormais debout sur la table, et elle me tend la main. Je la lui prend (la main, hein, pas autre chose) et je monte à mon tour sur la table. Et là, paf, la chose la plus conne que j'ai jamais faite.

Aaaaaahhhhhh !!!!!!!!!!!!!

Aaaaaahhhhh !!!!!!!!!!!!!

Aaaaaahhhhh !!!!!!!!!!!!!

On est trois, maintenant ?

Ben ouais, moi c'est Mitch. En fait, y a un type, dont je suis aussi la deuxième personnalité, qui m'a demandé de vous rejoindre pour vous prévenir qu'en fait, vous êtes les personnages d'un immense jeu en ligne sur Internet, et qu'en fait, ben, vous êtes issus d'une réalité alternative...

Ouais, donc en fait tu racontes de la merde...

Bon, ben si c'est comme ça, c'est décidé, j'me barre *avec la voix du Nain dans Naheulbeuk*


Ben oui, en fait, je trébuche. Comme un gros nul qui perd son équilibre en montant sur une table, table qui s'écroule sous notre poids conjugué. Eh oui, je suis un nul. Je lance un regard implorant à mon inconnue.


_________________



Dernière édition par Tyler J. Davis le Ven 26 Juil - 9:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yolandi S.R. Venom


avatar

Féminin
▌Messages : 1115
▌Date de naissance : 08/04/1994
▌Date d'inscription : 14/07/2012
▌Age : 18 ans
▌Avatar : Yolandie Vi$$er
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/100  (0/100)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Bienvenue chez les fous ! (Flash-back) [PV Yolandi] -Part 1-   Jeu 25 Juil - 15:24


 Bienvenue chez les fous 

Ma façon de parler ? J'ai un toc c'est ça ? Oh mon dieu il faut que je trouve ce que c'est, il faut que je trouve ce que c'est ! Laissons cela puisque ça me fatigue déjà et passons au deuxième point, le rêve. Moi, un rêve ? Je me griffe le bras. Non j'ai mal donc je ne peux pas être un rêve. Bien, tout cela est réglé et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. La fin de la phrase n'est peut-être pas véridique, mais c'est une expression alors je ne peux pas l'utiliser autrement, sinon personne ne comprendra la référence. En même temps qui dans ma tête se mettrais à discuter avec moi de référence et de culture. Visiblement l'inconnu a lui, des personnes avec qui discuter dans sa tête, vu ce qu'il a dit tout à l'heure. Il a bien de la chance je m'ennuierais beaucoup moins si j'avais des gens avec qui parler, surtout s'ils viennent de moi. Il saisit ma main et là, je sens mon corps être déséquilibré puis basculer en arrière sans vraiment comprendre le pourquoi du comment.

J'ouvre mes yeux avec les sourcils froncés et tombe nez à nez avec celui à qui j'avais tendu la main. Cela explique pourquoi j'ai vraiment très mal à la poitrine vu qu'il vient à peine de l'écraser à l'aide de son poids. Je commence à m'énerver, mais lorsque je croise son regard implorant je me contente de le pousser avec le peu de force que j'ai. J'allais descendre de la table lorsque je manque de trébucher à mon tour et m'aperçois que le meuble en question est maintenant au niveau du sol. Lentement je recule totalement abasourdie. Casser une table, ça c'est vraiment un problème. Je n'ose même pas m'imaginer ce qu'il va nous arriver pour cet entorse au règlement.

J'ai déjà mal rien que d'y penser et terrifiée je prends ma tête entre mes mains en tombant genoux à terre. Le pire c'est que moi je n'ai aucun moyen d'y échapper à cause de ma coiffure, on ne peut que me reconnaître. Je me relève d'un coup et fixe le nouveau avec un regard magnétique, sans rien faire ou dire durant plusieurs minutes. Finalement je m'approche doucement, un sourire malicieux se dessine sur mon visage tandis que je m'avance. Je m'appelle Yolandi Sucre Red Venom. C'est un peu long donc tu peux m'appeler comme tu veux, je m'en fiche. Dis-je en penchant la tête.


Sucrette

_________________

We gonna f♠ck death

«- Do you have some love for me ?
- Sure, it's fun to fuck with the dark side!
»

Sucrette


Dernière édition par Yolandi S.R. Venom le Mar 27 Aoû - 16:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tyler J. Davis


avatar

Masculin
▌Messages : 29
▌Date de naissance : 16/12/1994
▌Date d'inscription : 20/07/2013
▌Age : 22 ans
▌Avatar : Zachary Levi
▌Crédits : ®FireInPyjama


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Bienvenue chez les fous ! (Flash-back) [PV Yolandi] -Part 1-   Jeu 25 Juil - 18:54



Je m'appelle Yolandi Sucre Red Venom...

Oh mon dieu le prénom à rallonge !

Je te le fais pas dire, frangin...


C'est un peu long donc tu peux m'appeler comme tu veux, je m'en fiche...

En fait, elle a l'air franchement sympa, cette fille. Et puisqu'on est pas dans un rêve...

Et moi, c'est juste Tyler J. Pas Tyler, ni Tyler Jonah, encore moins monsieur Davis. Juste Tyler J. Ou Ty, à la limite.

Soudain, je suis ramené à la réalité. Je porte une sorte de chemise de nuit bleu pâle, et d'après ce que m'a dit Spencer, je suis dans un hôpital. Donc tout ici est vrai, et je ne suis pas dans l'un de mes rêves loufoques, parce que sinon un rhinocéros foncerait sur le garde, réel lui, en chiant un arc-en-ciel. Oui, je suis fou. Mais du genre, littéralement.

Oh bon dieu ! Vous allez pas vous en sortir comme ça !

Et voilà ! Bordel de merde, mais dans quoi est-ce que tu nous as encore fourrés ?!

Tu rigoles, c'est ça ? Depuis le début, on pensait qu'on nageait en plein délire !!

Je vous avais prévenus...

Mais qu'est-ce qu'il fout encore là, lui ?!

Il est parti ! Mais pourquoi on crie ?! On est pas en train de courir !

Ah ben ouais, c'est vrai...

Sauf que là, ben y a le garde qui a ramené trois de ses copains et qui nous ceinturent. Bref, on est dans le caca jusqu'aux coudes. Mais à vrai dire, je m'en contrefous, mais d'une force !

Red Sugar, ça te dit qu'on soit potes ?, puis, en regardant le garde qui se tient devant moi en me filant un uppercut dans les côtes, Mais s'il vous plaît, monsieur... C'est juste une table ! Vous pouvez en racheter une chez Ikéa, y en a des pas chères...

Clap ! Clap ! Clap ! Alors là, Ty, chapeau. Echec critique au jet de charisme, frangin.

Et il a raison, l'esprit de Spencer ! Parce que là, le gardien est en rogne et il me refile un pain dans les côtes. Mais au moins, lui et ses copains sont tous inattentifs. Tellement qu'ils ne remarquent pas que j'enfile la main dans la poche arrière de celui qui prend un malin plaisir à me tabasser.

Voyons, voyons... Qu'est-ce qu'on pourrait garder en souvenir ?

Ben, y a un trousseau de clés, au fond...

Pas bête !


J'entends un énorme craquement dans mon bide. Eh ben voilà ! Une côte fêlée, comme si j'étais pas déjà assez dans la mouise... Bon, cinq clés sur le trousseau, mais au moins y a de quoi assouvir mon appétit. Sachant qu'en plus, ben je commence à me sentir en manque, donc ça va devoir se jouer serré.


_________________



Dernière édition par Tyler J. Davis le Ven 26 Juil - 9:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yolandi S.R. Venom


avatar

Féminin
▌Messages : 1115
▌Date de naissance : 08/04/1994
▌Date d'inscription : 14/07/2012
▌Age : 18 ans
▌Avatar : Yolandie Vi$$er
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/100  (0/100)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Bienvenue chez les fous ! (Flash-back) [PV Yolandi] -Part 1-   Jeu 25 Juil - 20:38


 Bienvenue chez les fous 

C'est certain, ils nous ont vus. Je dis ça parce que je vois les trois gardes qui s'approche, toujours avec cette lueur malsaine dans leurs yeux. Je vous jure que ça glace mon sang brulant, je sais très bien que quelle que soit la punition, je vais prendre cher et que je vais m'en souvenir pendant plusieurs jours, voir plusieurs mois. Putain je vais le tuer, avant même qu'ils aient le temps de le faire je vais le tuer. J'ai envie de lui sauter à la gorge et de lui arracher la jugulaire. Bof, ça mettrait trop de sang partout, même dans ma propre bouche. Je n'ai pas le temps de penser plus que ça qu'un des genoux du garde vient se loger violemment dans mon ventre.

Je tombe à terre en me mettant en position fœtal, le corps parcouru de spasmes. J'entends Tyler J. (oui parce qu'il tient vraiment à ce qu'on mette le J à la suite) me demander si je souhaite que l'on devienne amis en m'appelant... Red Sugar ? C'est bien la première fois que quelqu'un me nomme comme ça. J'ai eu le droit à Yoyo, Yoli, Yolande et une flopée d'autre surnom allant même jusqu'à sucrette, mais jamais de ma vie j'avais entendu celui là. En fait il suffisait d'y penser. Je le regarde l'air incrédule puis avec le même sourire que tout à l'heure, acquiesce. Lui aussi se fait frapper, mais réussit quand même à leur dire d'aller acheter une table à Ikea. C'est fini. Je vais crever parce qu'ils n'ont pas suffisamment briffé le nouveau. Je vois sa main s'approcher des poches d'un des gardes, précisément celui qui le frappe.

J'éclate de rire, me prend au même instant un coup de poing en plein visage et me dit mentalement que Tyler veut vraiment mourir aujourd'hui, c'est son défi du jour. Il réussit à en sortir un trousseau de clés. Soit, il pourra prétendre qu'il les a trouvées par terre, il ne se fera peut-être pas lobotomiser. Le garde me tire par les cheveux pour me relever, je m'exécute en chouinant. Il me met encore quelques coups, puis me dit d'avancer. Je parcours le couloir et sa couleur blanc immaculé qui rendrait fou n'importe qui. Petit à petit je reconnais le chemin. Je soupire d'ennui, je déteste cet endroit. Il me met un coup de pied pour me pousser dans la cellule en m'insultant de tous les noms. Je tombe et entends la porte se fermer. Ah. Ils ont aussi mis Tyler J. dans la cellule, c'est pratique, on va avoir le temps de discuter.


Sucrette

_________________

We gonna f♠ck death

«- Do you have some love for me ?
- Sure, it's fun to fuck with the dark side!
»

Sucrette


Dernière édition par Yolandi S.R. Venom le Mar 27 Aoû - 16:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tyler J. Davis


avatar

Masculin
▌Messages : 29
▌Date de naissance : 16/12/1994
▌Date d'inscription : 20/07/2013
▌Age : 22 ans
▌Avatar : Zachary Levi
▌Crédits : ®FireInPyjama


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Bienvenue chez les fous ! (Flash-back) [PV Yolandi] -Part 1-   Ven 26 Juil - 9:11



Et voilà, ils nous embarquent dans une sorte de cellules, une lueur lubrique peinte dans leur regard.

C'est pas lubrique, c'est sadique...

Je dis ce que je veux, c'est MON flash-back...

N'empêche...

Mais je m'en fous, de ce que tu penses. C'est moi qui raconte !

... Mouais...

Donc, où est-ce que j'en étais ? Ah ! Oui ! Donc on est dans la cellule. Elle est sacrément petite, en plus. Pas plus de cinq mètres carrés. C'est quand même plus que quand j'étais en maison de redressement. Faut pas être claustrophobe, mais vu que c'est pas vraiment mon genre, ben je panique pas. J'essaie plutôt d'analyser la solution.

On est enfermés dans une cellule, à l'intérieur d'un hôpital bizarre, y a des gardes de partout et qui te tabassent pour un rien, et nous, de notre côté, on est que deux -moi je suis un esprit, donc je compte pas- et on a un trousseau de clés. En plus, t'es en manque. Ouais, ça passe, si on veut crever au bout du couloir, ça pouvait pas être mieux.

Yolandi, j'suis désolé de tout ça... Je pouvais pas savoir que la table allait péter, que les gardes seraient aussi susceptibles, ... Je suis nouveau, ici, alors bien sûr faut que je prenne mes marques. Je suis un gros nul qui se réfugie derrière un écran d'humour pour pouvoir survivre... D'ailleurs, en parlant de survie, t'es internée depuis quand ? Parce qu'il va me falloir un guide pour aller choper des trucs dans la pharmacie...

Sur quoi, je me dirigeais vers la porte, le trousseau entre les doigts. Je teste la première clé, et... et... ? Rien ? Bon ben merde, j'essaie la deuxième. Quoi ? Toujours rien ?

Tu te plantes, en vrai, t'avais réussi du premier coup.

Je sais, mais sinon y a pas de suspense, alors c'est pas cool...

Bon, puisque Spencer me rappelle ce menu détail, ben on va dire qu'au troisième essai, la clé tourne normalement dans un déclic des plus mignons. Je m'engouffre dans le couloir, puis regardeà droite et à gauche avant de prendre la direction approximative de là d'où on venait.

Mode 'Ninja' : activé


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Yolandi S.R. Venom


avatar

Féminin
▌Messages : 1115
▌Date de naissance : 08/04/1994
▌Date d'inscription : 14/07/2012
▌Age : 18 ans
▌Avatar : Yolandie Vi$$er
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/100  (0/100)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Bienvenue chez les fous ! (Flash-back) [PV Yolandi] -Part 1-   Ven 26 Juil - 18:32


 Bienvenue chez les fous 

Il me fait tout un discours qui se résume dans le mot excuses. Après tout peut-être que les clés vont nous être utiles alors je ne vois pas pourquoi je lui en voudrais encore, il me demande ensuite depuis combien de temps je suis internée. Cinq ou six années et pour ce qui est de t'aider à voler des médicaments, tu devrais trouver quelqu'un d'autre je n'ai pas vraiment envie de passer toutes mes journées jusqu'à ce que mort s'ensuive dans cette cellule. Dis j'en souriants. Je suis adossée contre le mur et je fais taper mes ongles en rythme sur le sol durs et froid. Ça sent un mélange de chaire et de javel, c'est assez étonnant. Je suppose qu'ils nettoient les cellules aujourd'hui. La notre doit être la dernière qui ne l'ai pas été. Sans rire, j'essaye de me faire remarquer le moins possible ici et avec mon attitude ce n'est pas quelque chose de facile donc aller fouiller dans les placards des infirmier, je vais éviter.

Et monsieur se remet à parler tout seul. Enfin avec la ou les personnes dans sa tête. Plus on est de fou plus on rigole. Il se dirige vers la porte et essaye les clés. C'est un bon début ! J'entends un petit clic et me lève doucement sur la pointe des pieds. Il ouvre la porte et se déplace dans le couloir. Je le suis lentement et lorsque je l'entends dire "mode ninja on" je lève les yeux au ciel. Je lui tape l'arrière du crane et avant qu'il ait eu le temps de faire quoi que ce soit je lui prends la main et me mets à courir le plus vite possible. Je m'aperçois qu'il n'y a plus aucun pensionnaires dans les couloirs et lorsque je vois l'heure qu'il est je comprends pourquoi. Sans ralentir je parcoure les couloirs de l'institut et finit par arriver devant la file d'attente du réfectoire.

Je freine le plus rapidement possible, prends plateau et lâche la main de Tyler J. qui doit être rouge tant je l'ai serrée. Je prends un plateau et une assiette. Aujourd'hui on mange des pâtes trop cuite et strictement rien en accompagnement. Ah si, on a le droit à un verre d'eau. Je m'assieds à table avec Tyler J. et attaque mon maigre repas sans plus d'attente.



Sucrette

_________________

We gonna f♠ck death

«- Do you have some love for me ?
- Sure, it's fun to fuck with the dark side!
»

Sucrette
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Bienvenue chez les fous ! (Flash-back) [PV Yolandi] -Part 1-   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bienvenue chez les fous ! (Flash-back) [PV Yolandi] -Part 1-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  ::  :: -
Sauter vers: