AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une demoiselle en détresse! [Geist] [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Peter J. Miles


avatar

▌Messages : 178
▌Date d'inscription : 07/06/2013
▌Age : 22 ans
▌Avatar : Tom Hiddleston
▌Crédits : *
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Une demoiselle en détresse! [Geist] [terminé]   Sam 22 Juin - 21:36





Peter & Geist









« Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin. »








Ce début de journée était loin d'être mouvementé. J'avais dormi affreusement mal et j'avais même fait des cauchemars. Je détestais les cauchemars. Je m'enfermais dans mes rêves à longueur de journées dans le seul but de les fuir. J'étais très fatigué et peu souriant ce qui était très rare chez moi. Il était dans les environs de onze heures du matin alors que je marchais d'un pas lent dans les couloirs de l'institut sans aucun but à cette promenade. Je m'ennuyais. Alors que je regardais mes pieds, un bruit me fit sortir de mes pensées. Je vis une demoiselle tituber puis tomber si vite que je n'ai eu le temps de réagir. Je me précipitai vers elle et l'aidai à se relever d'un air inquiet.

Est-ce que ça va?

Que lui était-il arrivé?? S'était-elle faite agresser comme moi il y a deux jours? Encore un groupe de jeunes hommes se croyant tout permis? Elle n'avait vraiment pas l'air de se sentir bien. Alors qu'elle se redressait péniblement, je pouvais voir son visage lisse s'adoucir d'autant plus par la blondeur de ses cheveux tandis que ses yeux bleus fixaient les miens avec une grande ressemblance.

Ça va aller? Vous voulez vous assoir dans les escaliers?

Je lui adressai désormais un léger sourire se voulant rassurant et chaleureux. J'étais content de me rendre enfin utile à quelqu'un ici. Il faut dire que jusque maintenant c'était plutôt les autres qui avaient du m'aider. Mais aujourd'hui je comptais bien prendre soin de cette demoiselle. Je lui souris de plus belle malgré mon extrême fatigue qui marquait de légères cernes sur mon visage habituellement si rayonnant, si joyeux. Depuis ma rencontre avec Yolandi, j'évitais les phrases du style: toi aussi tu es ici pour aider le docteur Stark? Visiblement c'était mal placé étant donné que Stark n'était pas si innocent et pur qu'il ne le laissait entendre. D'ailleurs, je ne l'avais toujours pas rencontré... Les dires de Yolandi se dévoilaient de plus en plus exacts à mon grand regret... Cet endroit m'inquiétais de plus en plus et je m'y sentais mal.

Je m'appelle Peter, et vous?


© Macha



_________________


Dernière édition par Peter J. Miles le Jeu 18 Juil - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Geist Eastwood


avatar

Féminin
▌Messages : 140
▌Date d'inscription : 24/12/2012
▌Age : 16
▌Avatar : Leven Rambin
▌Crédits : Google


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
30/100  (30/100)
▌RP ?:
▌Relations:

MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse! [Geist] [terminé]   Sam 22 Juin - 22:25

Trois jours interminables à l'infirmerie. C'est ce que les mauvais coups de Geist lui ont rapporté. Elle s'est mise dans la merde, une fois de plus. La blonde comme sérieusement à croire que les embrouilles venaient d'elle-même la voir. Par contre, ce n'est pas comme si elle facilite la tâche au destin. Tentative de meurtres, agressions, menace à main armée... Des actions qui sont plutôt répréhensibles. L'institut a pris les grands moyens pour qu'une vague de crimes ne se reproduisent plus jamais dans son cas. On dit que la drogue est la solution à tous les problèmes. Enfin, on peut facilement croire que c'est la philosophie de l'institut. De plus, l'accès au parc lui est désormais formellement interdite. Ça lui fessait une belle jambe. Son endroit favoris en plus de ça ! C'est sur cela que Geist est dans sa cellule... seul... Blake a disparu depuis quelques jours au grand désespoir de la blonde. La seule personne qui lui manque vraiment n'est pas là. Par contre, tous les autres connards sont bien présents eux. La vie est injuste parfois. Elle passe près de trois heures a regardé le plafond complètement déconnecté de l'extérieur de son petit univers. Un monde miniature aussi nommé, la cellule ou chambre pour les gens positifs. Elle bave intensément sur ses draps. Il fut un temps ou le merveilleux passe-temps de la contemplation du mur est devenue inintéressant. Elle décide par conséquent de se lever péniblement. Après quelques secondes, elle retombe, impuissante sur le lit. Elle s'endort aussitôt.

Après un bon vingt minutes de sommeil, elle retrouve la force de bouger ces membres. Elle fait une nouvelle tentative pour sortir du lit. Cette fois-ci, elle réussie. C'est un exploit en soi d'arriver à de telle exploit avec toute la drogue que les infirmières lui ont données ! Elle sort rapidement de sa chambre. Sa peau est d'une blancheur a coupé le souffle. On pourrait presque croire qu'elle s'est transformée en vampire. Il faut tout de même avouer que les machines de bronzage ne sont pas très courantes à l'institut. Elle fait quelques pas hésitants avant de trouver un rythme relativement correct. En marchant, elle retrouve un mec. Un garçon qu'elle n'aime pas trop et c'est réciproque. Il faut dire que Geist n'aime pas beaucoup de gens. Elle continue son avancé tout en l'ignorant. Elle reste concentré sur son trajet. Le garçon l'interpelle agressivement avant de secouer le corps de la jeune fille.

- Ohhhh Geist ! Alors, t'a une sale mine aujourd'hui ?

S'il y a quelques choses que la jeune fille déteste par-dessus tout, c'est les contacts physiques non désiré. Et cet homme ne s'est pas gênée. C'est avec un regard rempli de haine et d'envie meurtrière que la blonde dévisage le mec.

- Un jour... Je te démolirais la gueule pour ensuite te poser la même question.

Cette menace fait bien marré le garçon. Son arrogance frustre la jeune fille intensément. Elle lui collerait bien son poing au visage. Elle se retient plutôt. Elle redoutait une autre dose de médicaments.

- Et comment ? Est-ce que tu t'es vue dans le miroir ?

Geist perd le contrôle et commence à crier des insultes en allemand. Cette rage qui anime la fille amuse le garçon. Ensuite, la blonde commence à s'énerver très sérieusement et commence à s'en prendre physiquement à lui. Rien de bien sanglant mis à part de petits pousses contre le mur. Toutefois, la fille n'a pas été discrète et un geôlier s'est vite empressé pour interrompre ce qui aurait pus devenir une violente dispute.

-On se calme les enfants ! Geist dégage du premier étage, je ne veux plus te voir !

La fille et l'homme armé d'une matraque se confronte du regard. La blonde finit par abandonner la guerre sachant exactement qu'elle n'aurait aucune chance dans sa condition. Sur les mots du gardien, elle descend au rez-de-chaussé en boudant. Elle continue de se concentrer pour bien marcher. L'interaction de tout à l'heure l'a vidé de son peu d'énergie. Elle trébuche bêtement comme une faible. Cette pensée déplait Geist. Elle essaie vainement de se relever. Et c'est à ce moment qu'un homme est entré en scène. Contrairement aux deux autres précédents, il n'était pas là pour l'embêter. Il lui demande si tout va bien pour par la suite se présenter. Il aide la jeune blonde à se relever ce qui n'est pas de refus. Geist à aucune envie de parler a quelqu'un aujourd'hui mais, sa bonne action lui donne le sentiment qu'elle n'a pas le choix. Son aide en échange d'une discussion autrement dit...

- Est-ce que j'ai l'air de bien aller ? Franchement... Regarde moi !

Elle fait quelques gestes de la main pour montrer son corps très maigre et malade. Même si l'homme a agit par pure bonté, Geist trouve ces remarques complètement stupides. Elle soupire avant de continuer la discussion.

- Je suis la dénommée Geist...
Revenir en haut Aller en bas
Peter J. Miles


avatar

▌Messages : 178
▌Date d'inscription : 07/06/2013
▌Age : 22 ans
▌Avatar : Tom Hiddleston
▌Crédits : *
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse! [Geist] [terminé]   Dim 23 Juin - 12:28





Peter & Geist









« Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin. »




Je fus surpris de la réaction de la demoiselle. J'étais presque craintif jusqu'à ce qu'elle se présente. Je lui souris gentiment. Elle n'avait pas tord, son corps était très maigre et elle était extrêmement pâle. Mais elle était tout de même très jolie. Je lui souriais sincèrement, espérant lui remonter un peu le moral.

Je te regarde et je vois une jeune femme blonde avec un joli teint pâle et lisse.

Je prenais soin de l'observer.

Oui, je vois une jolie demoiselle dans un joli pull noir, qui cependant a peut-être besoin d'aide.

Je lui fis un clin d’œil amical. Quitte à être enfermé ici, autant que j'essaye de semer un peu de bonne humeur et de rêve autour de moi. j'avais bien envie de jouer un petit tour à la demoiselle, grâce à mon pouvoir, de lui montrer quelque chose de féérique, mais Yolandi avait été claire à ce sujet, se servir de son pouvoir en public était dangereux. Je ne devais pas le faire. Alors je décidai de m'abstenir. Je vis la demoiselle vaciller. Je passai son bras sur mon épaule avant qu'elle ne chute à nouveau. J'étais inquiet pour elle, que lui était-il arrivé? Je l'emmenai jusqu'aux escaliers et l'aidai à s'assoir, m’asseyant moi-même à ses côtés.

Que t'est-il arrivé?

C'est alors que nous fûmes interrompus par un jeune homme assez séduisant. De taille moyenne, très mince, il s'approchait d'un pas rapide de ma nouvelle amie... Et il ne semblait pas lui vouloir du bien. Une fois face à Geist, il la poussa violemment.

Tu cherches quoi au juste hein?!!

Je me levai brusquement et le poussai à mon tour.

Laisse la tranquille!!

Alors c'était ça... Oui, c'était ça la colère! J'avais confié à mon ami Azraël il y a quelques jours que j'ignorais ce qu'était ce sentiment, que je n'avais jamais été en colère de toute ma vie. Et là ça arrivait. Enfin je savais ce que c'était. Jamais je ne m'en étais pris à quelqu'un auparavant... L'homme me frappa au visage et je me retrouvai à terre.

Pour qui tu te prends toi?!

Le combat était engagé entre nous alors que je ne savais pas me défendre. Je ne m'étais jamais battu. Habituellement, j'encaissais simplement les coups. Je me relevai et me battait tant bien que mal avec le type. Autant dire que j'étais perdant. Alors qu'il en eu fini avec moi, il se retira, prévenant Geist qu'il reviendrait pour elle. Je me levai péniblement du sol. J'avais des égratignures un peu partout et j'avais mal au ventre suite à un coup de pied que j'avais pris. Mais j'étais fier de moi. Je lui avais fait face et avais réussi à protéger mon amie même en perdant...


© Macha



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Geist Eastwood


avatar

Féminin
▌Messages : 140
▌Date d'inscription : 24/12/2012
▌Age : 16
▌Avatar : Leven Rambin
▌Crédits : Google


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
30/100  (30/100)
▌RP ?:
▌Relations:

MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse! [Geist] [terminé]   Dim 23 Juin - 13:36

Les remarques de Peter laisse perplexe la jeune demoiselle. La jeune fille était auparavant une mordue de flatterie en tout genre. Elle se laissait facilement charmé par un beau jeune homme qui aurait le courage de l'aborder. Il y en a eu bien un dans cet institut. Elle l'a aimé mais l'avenir de leur couple est très incertain. Depuis ces dernières folies celui-ci l'évite. C'est vrai que son homme est un corrompus mais, tout de même... Suite à cette mauvaise expérience, elle n'était pas chaude face aux compliments de Peter même s'ils sont bien intentionnés. Geist a connu beaucoup de gens fourbes dans sa vie ce qui explique sa méfiance envers l'homme. Toutefois, elle décide de rester neutre face à cette rencontre et de plutôt essayer de reprendre un rythme normal. Par contre, même si la blonde ne veut pas l'avouer, elle a effectivement besoin d'aide. Donc, elle reste sous le silence. C'est sa spécialité, cela et le vol. Par contre, aujourd'hui elle est beaucoup plus apte à se la fermer que de voler des choses. Une fois assise dans les escaliers, elle se sent un peu mieux. Finalement, elle aurait dû rester au lit. Ça lui aurait évité un tas d'ennuis. Le problème, c'est qu'une telle attitude est désirée par Stark. Il veut que Geist reste tranquille et sage dans son coin. Et cela, Geist s'en ait rapidement rendue compte lors de ces séjours en isolation...

Lorsque Peter demande à la jeune blonde des explications, elle se tait. Passé des semaines entières à l'infirmerie est loin d'être une glorieuse anecdote. Et Peter reste tout de même qu'un simple inconnu. Avant qu'il soit le temps de continuer, le garçon qui a énervé Geist de manière si effronté reviens. Il pousse Geist avant de s'en prendre physiquement à Peter. Elle le regarde sous ses yeux indifférents le pauvre homme trop gentil. Elle s'attend à une vraie bagarre mais c'est perdu d'avance. Peter est dénué et toute malice. Ils défoulent ses derniers grains de colères en menaces avant de partir. Bien voyons comme si la jeune blonde était assez idiote pour y croire. Ce mec est énervant et colérique mais, ce n'est pas le genre de type à préparer des terribles vengeances comme Geist. Il reviendra probablement la voir avec de mauvaises blagues à son sujet, rien de plus. En contemplant les dégâts, Geist eu une étincelle d'empathie avec Peter. Il l'a quand même aidé alors qu'elle lui a indirectement craché au visage. Même si la blonde s'avère assez méchante quand elle veut, ce n'était pas une sauvage. Geist regarde Peter froidement.

- T'inquiète... Ce n'est rien de plus qu'un connard...

La jeune blonde a envie de parler du garçon avec des mots compliqués ainsi que de grandes phrases éloquentes. Pourtant, elle va s'abstenir de faire entendre sa voix si peinturé par l'accent allemand à ce sujet. Par contre, Geist est curieuse de connaitre le motif de Peter. Pourquoi l'aider ? C'est désormais clair comme de l'eau de roche dans la tête de Geist que Peter n'est pas un manipulateur. De la façon dont il s'est fait mettre une raclée... Ou bien, c'est un manipulateur très rusé. Mais les yeux remplies d'innocence ainsi que sa voix toute fragile ne donne pas cette impression. Geist se sent idiote de faire confiance en lui mais, au fond de son coeur pourri... Elle croit que cet homme est bon. Il mérite par conséquent une discussion plus longue et enrichissante avec la blonde.

- Pourquoi est-ce que tu ne t'es pas défendu ?

Geist trouve qu'agir ainsi est absurde en prison. Elle qui a vécue dans les petits centres correctionnel pour jeune dès ces treize ans sait très bien de quoi elle parle. Il faut se donner une allure menaçante pour se faire respecté, sinon on devient un souffre en douleur. Il est évident que la glorieuse nouvelle d'un homme facile à battre a fait le tour de l'institut. Pourtant, Geist n'est pas bien renseignée des dernières nouvelles. Geist a pitié de ce pauvre homme battu.

- Tu sais que ça causera ta perte ?
Revenir en haut Aller en bas
Peter J. Miles


avatar

▌Messages : 178
▌Date d'inscription : 07/06/2013
▌Age : 22 ans
▌Avatar : Tom Hiddleston
▌Crédits : *
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse! [Geist] [terminé]   Mar 25 Juin - 9:53





Peter & Geist









« Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin. »




Je m'assis à côté de la demoiselle, sur ces marches d'escaliers. Ah, on était beaux tous les deux. J'avais des douleurs un peu partout mais je tentais de ne pas le montrer, souffrant en silence. Je la regardais. Ses remarques me firent sourire. Ma perte?

C'est la violence qui mènent les hommes à leur perte. Regarde toutes ces guerres, à quoi on-t-elles servi si ce n'est à dévaster des villes entières et à laisser plein d'orphelins et de veuves derrière eux? La violence ne sert à rien, elle ne résout absolument rien. En encaissant je deviens bien plus fort qu'eux. Et si un jour j'en meurs, ce sera que le monde n'avait vraiment plus aucun espoir d'être sauvé.

Un silence se fit pendant quelques secondes. Sa façon de voir les choses était certainement corrompue par cet endroit. En réalité, excepté mon cher ami Azraël, tout le monde semblait avoir perdu espoir ici. Je repensais à Yolandi et aux quelques notes de piano que nous avions partagé le jour de notre rencontre. J'avais réussi à la faire sourire, au moins quelques instants. Ça n'avait vraiment pas de prix... C'est le sourire au lèvre que je regardai par la fenêtre. En réalité, celle-ci ressemblait plutôt à un bout de papier transparent très sale posé devant un trou carré dans le mur. Quoiqu'il en soit, on pouvait voir les rayons du soleil pénétrer l'intérieur. Il n'y avait rien de mieux que le soleil, l'air frais et la nature pour se sentir mieux! Et... La lecture!

Attends moi je reviens tout de suite!

Je me levai d'un bon et courus, oubliant la douleur. Je me dirigeai vers ma cellule et y pris l'un de mes deux livres préférés que j'avais pu emmener ici. Je redescendis en courant et vis avec joie que Geist était toujours là. Après tout, elle était très faible et ne pouvait pas beaucoup marcher... J'étais un peu essoufflé mais souriant. Je lui tendis le livre.

Il accompagnera tes sombres nuits. Prends soin de lui.

Ce livre s'intitulait Phénomènes. Ecrit par Eric l'homme, il racontait l'histoire de jeunes enfermés, tout comme nous, parce qu'ils ont des pouvoirs (eux les avaient de nature). Il racontait leur combat psychologiques et leurs aventures. J'espérais vraiment que Geist prendrait la peine de le lire, et que ce livre la ferait un peu s'évader, le temps de quelques instants.


© Macha



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Geist Eastwood


avatar

Féminin
▌Messages : 140
▌Date d'inscription : 24/12/2012
▌Age : 16
▌Avatar : Leven Rambin
▌Crédits : Google


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
30/100  (30/100)
▌RP ?:
▌Relations:

MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse! [Geist] [terminé]   Mar 25 Juin - 15:48




Geist est totalement stupéfait de la réponse de Peter. Elle est bouche bée. Elle a carrément le souffle coupé par cette déclaration des plus absurdes aux yeux de la blonde. C'est totalement l'opposé du monde de Geist. Elle qui a vécu dans la violence toute sa vie. C'est carrément routinier l'utilisé désormais et banal d'en parler. Regarder son enfance et vous verrez. Elle avait la vilaine habitude de casser les dents aux petits gamins trop bavards. L'absurdité des propos de l'homme a complètement démoli l'intérieur. Elle était complètement surprise. Elle n'avait jamais rien entendue d'aussi stupide depuis très longtemps... Enfin pas aussi longtemps... Les propos du garçon de tout à l'heure peuvent rivaliser avec ceux de Peter...

Elle dévisage son compagnon avant que celui-ci parte. Ensuite, Geist regarde le mur en entendant de ces puissantes oreilles les sons des pas de Peter. Elle les entendait comme des coups de marteau. C'est dans ces moments de silence que son pouvoir est à son meilleur. Chaque petit bruit vient l'interpeller. Après ce bref moment de contemplation du mur, Peter revient avec un livre. Elle prend le livre et elle le regarde quelques instants. Elle prend le temps de lire le résumé en arrière du bouquin. L'innocence aiguë de Peter est insoutenable pour Geist. Elle regarde droit dans les yeux de l'homme pour s'assurer qu'il est vraiment sérieux. Elle comprend rapidement qu'il ne fessait pas de blagues. Sur cette déclaration, Geist commence a ricaner a voix basse. Après quelques secondes, elle commence à rire plus fort. Elle finit inévitablement par un fou rire. Toutefois, il n'est pas comme les autres habituellement joyeux. Celui-là est malsain et à la limite effrayant. C'est carrément à glacer le sang. Comme un éclat de rire dans un cimetière la nuit. Geist n’est visiblement pas celle qui a ri le plus souvent dans sa vie. Après avoir fini son numéro, elle regarde étrangement Peter avant d'enlever son pull noir. Non, ce qu'elle fait n'a rien de sexuelle. Elle a un t-shirt tout aussi noir pour couvrir le reste de son corps. Elle tend son bras gauche dans la direction de l'homme en montrant toutes ces cicatrices causées par des lames.

- Redis moi encore une fois qu'encaissé est la meilleure solution...

Elle montre du doigt sa plus grosse de toutes ces cicatrices sur le bras.

- Celle-là, c'est une idiote d'infirmière qu'il me l'a faite. Elle me l'a faite lorsque j'étais attachée sur un pseudo lit d'hôpital. Lentement... Sans se soucier de toutes les tâches de sang qui ont coulé par la suite. Dommage, les draps étaient si confortables.

Geist s'esclaffe de nouveau. Elle remet son pull noir sous le regard de Peter.

- Ne croit pas qu'en encaissant les choses s'arrangeront. La véritable solution est d'attaquer les premiers. Toujours plus violemment et sanglant, c'est la recette. Tu n'as jamais eu un ennemi en particulier qui t'a tout enlevé ? Détruit ? Ou même tuer ? Moi oui, j'ai eu l'ultime bonheur de le faire souffrir jusqu'à qu'il en pleure. C'est une sensation des plus extraordinaires. Puisque, vois-tu, la vengeance est un plat exquis. Tu montres aux gens de quoi tu es vraiment capable et à qu'elle point ils n'auraient pas dû faire leurs précédentes actions. Tu as déjà essayé ? Non ? Tu devrais...

Elle perd son sourire pour ensuite continuer.

- L'espoir dans l'institut n'est qu'une entité. Le personnel le sait très bien c'est pour cela qu'ils ont fait en sorte qu'il reste toujours une petite lueur d'espoir pour ensuite briser les malheureux. Ils se servent de l'espoir pour briser les gens. Tu sais au moins ce que l'institut prépare ? Ils ne cherchent pas à aider le monde, loin de là, ils veulent construire une armée... Vous, Peter, vous êtes enrôlé de force tout comme moi...

Un silence de mort s'installe. Le grand discours de Geist l'a un peu épuisée les cordes vocales. Par conséquent, elle commence à tousser abondamment.
Revenir en haut Aller en bas
Peter J. Miles


avatar

▌Messages : 178
▌Date d'inscription : 07/06/2013
▌Age : 22 ans
▌Avatar : Tom Hiddleston
▌Crédits : *
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse! [Geist] [terminé]   Mar 25 Juin - 16:43





Peter & Geist









« Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin. »



Le ricanement de la demoiselle me fit perdre mon sourire pour une mine boudeuse et énervée, tel un petit garçon vexé. Pour qui se prenait-elle pour réagir ainsi à un acte de pure et simple gentillesse? Pourquoi? Pourquoi est-ce que tout le monde devenait fou ici? Comme si elle avait entendu mon interrogation intérieure, Geist retira son pull. Je ne comprenais pas pourquoi au premier abord, puis elle me montra d'horribles cicatrices en décrivant dans les détails ce qu'on lui avait fait. Je ne pouvais croire qu'un acte aussi cruel soit possible, et pourtant, il se prouvait sous mes yeux. Je fis un pas en arrière. Elle me faisait peur. Je n'avais plus aucun air boudeur sur mon visage mais mes yeux étaient grands ouverts et fixaient la demoiselle. Mon regard était de plus en plus brillant de larmes, cependant, celles-ci restaient enfermées dans la prison de mes yeux.

Je l'écoutais parler et crus que la terre allait s'effondrer. Elle disait sans doute vrai mais je refusais de le croire! Je voulais croire en un monde meilleur, je voulais y parvenir, ça avait été mon rêve depuis toujours et c'était pour ça que j'étais venu ici. La vengeance n'apporte rien d'autre qu'une satisfaction stupide. Et puis de toute manière, comment se venge-t-on du feu? Elle me parlait comme à un enfant, prétendant que je n'avais rien vécu, mais elle ignorait tout de ma vie. Absolument tout. Elle ne savait pas par quoi j'étais passé, et c'était en gardant l'espoir que j'avais avancé. A quoi bon vivre dans le désespoir? Autant en finir de suite. La vie offrait bien plus de possibilité que cela. La vie était un présent qui s'offrait à nous et il fallait savoir le saisir. Il fallait simplement faire le bon choix. Sauf que voilà, je ne voulais pas m'avouer que j'avais fait le mauvais en venant ici.

Tu sais au moins ce que l'institut prépare ? Ils ne cherchent pas à aider le monde, loin de là, ils veulent construire une armée... Vous, Peter, vous êtes enrôlé de force tout comme moi...

Ces aveux furent comme un électrochoc. Je crus que j'allais perdre conscience mais mon cerveau me gardait en état de marche. Une armée??? Mais pourquoi?? Contre qui?? Je tremblais légèrement et devenais de plus en plus pâle. Moi, Peter, le petit garçon curieux de tout, je n'avais aujourd'hui aucune envie d'en savoir plus. Je voulais qu'on me laisse dans ma bulle, dans mes rêves. C'était lâche, certainement, mais c'était ce qui me faisait avancer. Et puis, depuis quand un enfant se soucie de ce genre de chose? Lui, il veut juste que tout se passe bien, que tout le monde s'aime et qu'on en finisse. L'enfant ne comprend pas pourquoi le monde des adultes est si compliqué alors qu'il pourrait être si simple et tellement plus agréable... Faisant mine d'ignorer ses dires, alors que l'on pouvait voir sur mon visage et ma posture tout le chamboulement qu'avait provoqué ses paroles, je repris mon livre d'un geste vif mais tremblant. Comme si j'étais vexé et énervé (ce qui cachait ma peur extrême), je m'adressai à Geist d'un ton sec.

Bien. Si tu ne veux pas de mon livre, je le reprends!



© Macha



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Geist Eastwood


avatar

Féminin
▌Messages : 140
▌Date d'inscription : 24/12/2012
▌Age : 16
▌Avatar : Leven Rambin
▌Crédits : Google


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
30/100  (30/100)
▌RP ?:
▌Relations:

MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse! [Geist] [terminé]   Mer 26 Juin - 19:18

Peter reprit rapidement le livre de la main de Geist. Elle est offusquée de la réaction de Peter. Premièrement, Geist a un véritable problème avec les biens matériels. Dès qu'on lui donne un truc ou qu'elle veut un objet, elle le garde égoïstement. Même si ce livre est plutôt bidon, c'est tout de même un objet ! Bien sûr, ça la fruste beaucoup moins qu'une chose quelle garde sur elle depuis longtemps. Si cela aurait été le cas, Geist lui aurait fait plus qu'une petite frayeur. Pourtant, elle n'est pas dans une assez bonne forme pour s'en prendre à un homme efficacement. Même un mec du calibre de Peter. Par contre, la simple expression de Peter suffit à Geist de comprendre qu'elle n'a pas besoin de le cogner. Elle ne se sent pas coupable pour autant. C'est même carrément une bonne action ! Ainsi, le garçon sera préparé aux prochains coups à venir. Autrement dit, Geist lui donne un sacré coup de pouce. Enfin, c'est ce qu'elle croit. Elle regarde Peter froidement dans les yeux. On pourrait presque croire que Geist a honte d'avoir réagi de cette manière, ce qui n'est pas du tout le cas.

- Comme tu veux... Si tu me cherches je serais à la cafétéria...

La blonde a désormais très faim. Ce débat philosophique engagé avec le jeune homme lui a ouvert l'appétit. Elle qui n'a pas très faim normalement à une soudaine rage de bouffe. C'est peut-être aussi parce qu'on l'a peut nourri ces derniers temps à l'infirmerie... Cela a de toute façon peu d'importance. La décision est prise et déclarée. Elle se lève péniblement de la marche d'escalier et recommence son parcours tranquillement en espérant de ne croiser personne de désagréable sur sa route. Cependant, suite à quelques mètres d'effort intense, ses jambes tremblent. Elle tente de reprendre le contrôle de sa motricité mais, elle trébuche une fois de plus. Cette fois-ci, la chute est beaucoup plus brutale. La faim qui la ronge lui donne des nausées terribles. Geist est persuadé qu'en mangeant un peu, tout allait s'arranger. Ce qui est une théorie plutôt plausible. Reprendre des forces c'est toujours bon pour la santé. Par contre, elle va devoir faire son chemin jusqu'à la cafétéria et c'est tout un défi. Elle tente une nouvelle fois de se relever mais, elle retombe aussitôt. Les doses données par les infirmières sont visiblement exagérées. Elle lâche un juron en allemand avant de commencer à marmonner faiblement...

- J'ai mal...

Dans un accès de colère, elle frappe faiblement sa main contre le plancher. Ce qui rend le tout encore plus douloureux. Encore une autre idiotie de la charmante Geist Eastwood ! Sa situation ne l’a plait pas du tout. Elle voudrait pouvoir marcher, penser et agir adéquatement mais les médicaments donnés à sa sortie de l’infirmerie lui empêchent tout cela. Est-ce que c’est une punition du destin pour toutes les méchancetés que Geist a pus commettre ? Peut-être bien… Peut-être est-ce tout simplement une question de justice ! Mais on oublie parfois que la justice à l’académie Stark n’existe pas…
Revenir en haut Aller en bas
Peter J. Miles


avatar

▌Messages : 178
▌Date d'inscription : 07/06/2013
▌Age : 22 ans
▌Avatar : Tom Hiddleston
▌Crédits : *
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse! [Geist] [terminé]   Dim 7 Juil - 9:47





Peter & Geist









« Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu’au matin. »



J'étais prêt à partir bouder dans mon coin avec mon livre. J'avais coincé le livre dans mon pantalon, remettant mon tee shirt par dessus. J'avais l'habitude de cacher mes livres car je savais que certaines personnes s'amusaient à embêter les autres et à détruire leurs affaires, et ces livres, j'y tenais beaucoup. Alors que j'allais remonter vers ma cellule d'un air boudeur, je vis la demoiselle tenter de marcher jusqu'à la cafétéria. Je la regardais discrètement du coin des yeux et vis qu'elle titubait légèrement. Et alors? Elle ne voulait pas de mon aide de toute façon! Ni même de mes cadeaux! Je regardai à nouveau mon propre chemin et fis quelques pas avant de l'entendre chuter. Pris de remords, mon air boudeur laisse place à un visage inquiet. Je me retourne vivement et m'approche de Geist. Je passe mon épaule sous la sienne et l'aide non sans peine à ce qu'elle se relève. Il faut dire que je n'étais pas très musclé. J'avais presque un corps de petit garçon. Mais quoi qu'il en soit, ma volonté était assez forte pour aider la jeune femme à tenir debout. J'étais maintenant rassuré et repris un air boudeur qui en réalité était plus amusant qu'autre chose.

Tu devrais réfléchir avant de rejeter les autres. Tu as besoin d'aide...

Après quelques secondes, je retrouvai un sourire que j'adressai à Geist.

Bon, si on allait manger?

Je la lâchai un instant car je voyais bien qu'elle était le genre de personne à aimer se débrouiller seule. Cependant, je marchais près d'elle et étais prêt à intervenir au besoin, ce qui allait surement bientôt arriver. Le chemin se déroula à peu près bien. On ne croisa personne, ce qui était une bonne chose. Nous arrivâmes enfin à la cafétéria. J'avais décidé de manger avec Geist, en espérant qu'elle accepte ma présence. Après tout, sans moi, elle ne serait jamais arrivée ici. La cafétéria ressemblait vraiment à une cantine de prison. L'ambiance n'était pas très joyeuse et il y avait beaucoup de bruit. Mais manger allait nous faire du bien. En réalité je n'avais pas très faim. Je me contentai de prendre quelques fruits. Nous nous asseyions et commencèrent à manger, en espérant que personne ne nous dérange. Je souriais de nouveau en mangeant, j'étais content d'être avec elle, même si j'avais la nette impression qu'elle ne m'appréciait pas beaucoup. Peut-être qu'au fond elle m'aimait un peu...



© Macha



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une demoiselle en détresse! [Geist] [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une demoiselle en détresse! [Geist] [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Y aura-t-il quelqu'un pour aider une demoiselle en détresse? [Selim]
» Sauvetage d'une demoiselle en détresse. [Gabriel N. de la Reynie]
» Une demoiselle en détresse? Homme à la rescousse! [Pv Aureane]
» Demoiselle en détresse... En détresse à cause de qui ?! [privé]
» Seriez vous, une demoiselle en détresse ? Je ne crois pas non.. •• Léon et Indy ••
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  ::  :: -
Sauter vers: