AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 An old enemy ~ Ally Mc Coller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elena D. Williams


avatar

▌Messages : 23
▌Date d'inscription : 03/02/2013


MessageSujet: An old enemy ~ Ally Mc Coller   Dim 24 Fév - 0:03

Répandant ses ténèbres sur le monde, la nuit tombait sans bruit, étirant son voile sombre sur la ville et ses alentours. Seule la lune et son éclat d’argent parvenait à tromper l’obscurité, baignant la forêt de sa pâle lumière. Ce décor d’habitude si commun devenait alors mystérieux, dissimulé dans la brume hivernale, gardant précieusement ses secrets. Une route courait parmi tous ces arbres, route sur laquelle une voiture filait comme un éclair dans la nuit. Au volant, une jeune femme fumait sur un vieil air jazzy. Elle semblait perdue dans ses pensées, donnant de petits coups de volants au rythme des cuivres. Puis le paysage changea, la forêt devint plus dense et le chemin plus abrupte. La jeune femme accéléra. Cette route ne l’effrayait pas, au contraire. Le moteur vrombissait comme jamais, tandis que la voiture bondissait de dos d’âne en dos d’âne sans jamais pourtant quitter la route. Puis, un portail apparut comme sortit de nulle part. La lourde grille s’entrouvrit et la voiture vrilla s’arrêtant pille dans l’une des places de parking qui se trouvait là. Le sourire aux lèvres et les cheveux en bataille, la jeune femme sortit de la voiture, jetant ses clefs à l’un des gardiens qui se trouvait là. Elle lui adressa un sourire et lui se contenta d’hausser les épaules avant de retourner à son poste en grommelant qu’un jour, elle lui ferait avoir une attaque. La jeune femme marcha jusqu’à la porte de l’institution et l'ouvrit en soupirant. Le retour au bercail ne plaisait pas à tout le monde.

-Ah Elena te voilà enfin ! Stark te cherchait justement. Il voulait te parler d’un certain Johnson … Dawson ? Enfin tu vois ce que je veux dire. Mais merde ! Tu saignes ! Est-ce que …

-Fout moi la paix Jenna et retourne embêter les pensionnaires ! J’ai déjà Stark sur le dos, j’ai pas besoin d’une deuxième nounou.

La repoussant, je prenais la direction du centre médical. Bordel quelle journée ! Ce p’tit con m’avait bien menée en bateau. Téléportation. Un don détestable. C’étaient les plus durs à mettre en cage surtout quand ils savaient manier leur pouvoir. Vol à l’étalage, espionnage, le gosse avait vite comprit toutes les possibilités que lui offrait sa spécificité. D’ailleurs il m’avait invité à une partie de cache-cache de haut vol. Pas moyen de le fixer dans les yeux deux secondes. Heureusement pour moi, le combat n’était pas son fort enfin ... Il n’était pas aussi rusé que moi. A force de l’observer, je réussis à anticiper ses mouvements et je finis par l’assommer. Je l’attachais suivant la procédure le glissant dans le coffre de la voiture. C’est là que je la remarquais. Une fille, assez jeune, 18 ans tout au plus. Elle était complétement flippée et me regardait d’un air béa. Touchant comme spectacle … ou plutôt lamentable. C’est fou ce que la télévision peut leur bousiller les neurones. Même pas foutue de foutre le camp ou de se mettre à gueuler. Je la regardais dans les yeux, faisant mon boulot de nettoyeur, j’effaçais sa mémoire et remontais dans la voiture sans lui accorder plus d’intérêt. Le jeune Dawson s’était bien défendu. J’avais volé comme jamais pendant cette mission. D’ailleurs mon corps s’en souvenait. J’avais encore des éclats de verres au niveau des épaules et des bras et certains avaient traversé ma veste et ma chair elle-même, laissant une belle plaie rougeoyante à mon avant-bras gauche. Le haut du corps endoloris, je poussais la porte de l’infirmerie. Je scrutais la pièce et trouvais ce que j’étais venu chercher. Désinfectant, fil, aiguille, compresse et bandage, bref de quoi nettoyer tout ça. Je m’assis sur l’un des lits inoccupés et retirais non sans mal ma veste qui était complétement fichue. Je la balançais sur le sol, et celle-ci atterrit au pied d’une jeune femme. Relevant la tête, je découvris son visage. Chevelure blonde, l’air contrarié, pas de doute, c’était bel et bien Ally.

-Bon ok...

Je lui tendis mon bras, sachant que polémiquer serait peine perdue. Et puis j’étais sur son terrain après tout.

-Oh, juste une chose … Pas de question et ne me fait pas la morale sinon je jure d’enfoncer ces morceaux de verre dans ton visage d’ange.

Ce n’était pas vraiment méchant, du moins de ma part. J’étais souvent sèche mais je connaissais bien Ally alors j’étais franche avec elle, directe. Cela prouvait au contraire que j’avais une réelle confiance en elle, enfin du moins autant qu’on pouvait en avoir pour quelqu’un à l’institut Stark. Je regardais Ally, à l’affût de sa réaction. Je ne savais jamais trop à quoi m’attendre avec elle.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ally Mc Coller


avatar

▌Messages : 183
▌Date d'inscription : 14/08/2012
▌Age : 30 ans
▌Avatar : Ali Larter
▌Crédits : enjoybarbapapa
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: An old enemy ~ Ally Mc Coller   Jeu 7 Mar - 9:25

La nuit. Un moment qui semblait durer des heures, à l'institut, lorsque le sommeil n'était pas présent. Un instant où le loup sortait aussi parfois de sa tanière, à l'affût du moindre mouvement. Du moindre son, bruit, à la moindre odeur étrange qui prouverait que l'un des pensionnaires souhaiterait potentiellement se faire la belle.
Les couloirs sont étonnamment profonds, entre ces murs. Ses pattes frappaient le sol avec une grâce précise, étouffant doucement leur son à leur passage. Le loup était dans la bergerie, et ne comptait pas s'en aller pour l'instant.
Peut-être la tension était-elle palpable, entre les différents pensionnaires, pour que ce soir, elle se doive de faire nuit blanche selon les désirs de certains. Elle n'en savait pas grand chose. Demeurant silencieuse, ses yeux brillaient au moindre rayon de lumière venant les frapper.
L'animal tournait à l'angle des couloirs, demeurant à l'affût. Son poil grisonnant flottait au moindre courant d'air.

Une porte grinça. Sa tête se redressa, ses deux oreilles pivotant sur elle-même. La louve s'arrêta net, respirant l'air. Un employé sortit de la salle commune, lui indiquant sa présence. Ce n'était donc que lui... Elle resta cependant quelques secondes sur place. Être sûre de ne pas être dupée. Telle était l'une de ses habitudes, à présent.

Mais brusquement, une autre odeur l'interrompit dans sa ronde. Celle-ci, elle le connaissait par coeur. Particulière, elle était repérable à bien des kilomètres. Sa langue se mit naturellement à saliver. Il faudrait qu'elle se change. Grimpant les escaliers, Ally humait l'air, pour finalement s'arrêter au deuxième étage. Une silhouette féminine se démarquait dans l'obscurité. Elle la reconnaîtrait entre mille. Il ne fallait pas qu'elle la perçoive. Rapidement, elle pénétra dans l'infirmerie : les vestiaires. Non vérouillés, ce soir, c'est un coup de chance.

Ce fut une jeune femme blonde, les cheveux un peu en bataille, qui en sortit quelques minutes plus tard. Habillée d'un pantalon de patient, et d'une blouse de même type, de ces vêtements verts qui vous font grincer des dents et frissonner de malaise lorsqu'elle vous apparaissent en plein jour. Silencieusement, elle pénétra dans la pièce. Au moment même où une veste, plutôt abîmée, lui atterrit aux pieds. Fort heureusement, il ne s'agissait pas de pattes.

Ally avait posé son regard sur Elena, et ne le bougea pas d'un poil.

-Bon ok...

Elena lui tendit son bras. Sans un mot, Ally s'en approcha, et l'observa, le prenant au coude.

-Oh, juste une chose … Pas de question et ne me fait pas la morale sinon je jure d’enfoncer ces morceaux de verre dans ton visage d’ange.

C'était bien Elena. Ally ne put s'empêcher de lâcher un sourire à ses propos, levant les yeux sur elle. Sa voix posée brisa enfin son silence.

" Une petite virée ... Animée ? "

Ses pieds nus jonchèrent le sol froid de l'infirmerie pour aller chercher un plateau, et une pince. Puis elle revint, et posa le tout sur le lit occupé par Elena. Elle commença alors à lui retirer les morceaux avec attention.

" Tu devrais peut-être demander à une véritable infirmière, la prochaine fois. Je serai capable de te louper."

Un petit sourire s'afficha sur son visage. Un naturel qui revenait au galop, lorsqu'elle était en présence de la jeune femme. Elle se connaissaient sans trop en savoir non plus. Cette odeur de chien lui collerait peut-être à la peau, aujourd'hui. Quoique, pas sûr. Le cynisme, elle ne craignait pas d'en faire usage avec la jeune femme.

_________________

Keep this to yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Elena D. Williams


avatar

▌Messages : 23
▌Date d'inscription : 03/02/2013


MessageSujet: Re: An old enemy ~ Ally Mc Coller   Mar 11 Juin - 12:07

Je regardais Ally, les pieds nus sur le sol, cherchant son matériel de gentille infirmière sur une réplique ironique bien digne d’elle. D’aussi loin que je m’en souvienne, nos rencontres étaient toujours aussi singulières, tendues, comme si nous nous tenions prêtes à bondir l’une sur l’autre. C’était notre jeu et j’adorais cela.

-C’est pour ça que je fais appel à toi. Si tu laisses une cicatrice ça sera une preuve de plus dans ton dossier de renvoi pour incompétence.

Je la regardais retirer les morceaux de verre avec une aisance déconcertante et un sourire amusé. Mes passages à l’infirmerie étaient si fréquents ces derniers temps qu’ils lui laissaient largement l’occasion de s’entrainer. Recruter de nouveaux élèves était de plus en plus difficile. Surtout quand Stark avait décidé de vous coller les pires cas possibles entre les pattes. Mais dans le fond, je m’en fichais. Je ne pouvais aujourd’hui plus vivre autrement que dans la violence de ce monde. Je croyais en notre lutte, en nos pouvoirs, en notre différence. J’avais enfin l’impression d’être exactement là où je devais être.

Ally avait attrapé du fil pour refermer les plaies les plus ouvertes. Je grimaçais légèrement. Je n’avais jamais aimé les aiguilles même si le don de la jeune infirmière pour la couture était indéniable.

-T’as l’air d’avoir fait une virée toi aussi. Quelle infirmière se pointerait sans la tenue complète de la parfaite femme en blanc ?

A ces mots je jetais un coup d’œil sur ses pieds nus avec un léger sourire qui en disait long. Je connaissais le pouvoir d’Ally. Je l’avais deviné à cause de cette odeur animale qu’elle avait toujours collée sur la peau. Et puis quand on doit aller à la rencontre des nouveaux, on en sait plus sur les pouvoirs et leurs possibilités. J’étais devenue l’une des personnes les plus dangereuses de l’institut à cause de ma connaissance des autres et de leurs capacités. Mon pouvoir me permettait de dominer un esprit, de le canaliser et c’était d’autant plus facile que certains pensionnaires ne s’en défendait pas. Ils étaient trop faibles. Avec Ally, je ne jouais pas. C’était l’une des rares personnes avec laquelle je me sentais à l’aise même si je me refuserais toujours à l’avouer.

Sur ces pensées un peu trop roses pour moi, je me redressais et l’aiguille dérapa sur ma peau. Je lâchais un petit aie bien que je ne sentis presque rien.

-J’ai pas le temps que tu me tricotes un pull ! J’ai un jeune et adorable nouveau pensionnaire dans le coffre de ma voiture qui te tiendra surement compagnie pour la nuit enfin s’il ne s’est volatilisé d’ici là… Donc je dois aller le libérer sinon il risque de manquer d’oxygène et je ne voudrais pas qu’il meure si facilement après tout le mal qu’il s’est donné.

Je marchais un peu dans la pièce et je me rendis compte que j’étais bien moins en forme que ce que je pensais. J’avais perdu beaucoup de sang et je sentais le malaise arriver. Je n’eus pas le temps de lancer une réplique ironique ni même de rire de la situation que je sentis un vide énorme s’ouvrir sous moi. Je tombais dans l’infini et le noir m’enveloppa laissant derrière lui mon corps inerte étendu sur le sol glacial de l’infirmerie.

*Pour une fois Ally, t’avais raison j’aurais mieux fait de laisser faire une vraie infirmière*


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ally Mc Coller


avatar

▌Messages : 183
▌Date d'inscription : 14/08/2012
▌Age : 30 ans
▌Avatar : Ali Larter
▌Crédits : enjoybarbapapa
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: An old enemy ~ Ally Mc Coller   Mar 16 Juil - 20:43

Un nouveau sourire. Elena savait utiliser les mots d'une manière très personnelle, le ton et les variations de sa voix s'accordant parfaitement avec ce qu'elle souhaitait faire ressentir à son interlocuteur. J'aimais sa façon de me répondre : j'y étais même habituée. C'était comme une partie de tennis, ou de tout autre jeu que vous pourriez imaginer de cette façon. Quand l'une envoyait la balle, l'autre faisait en sorte de ne pas louper son renvoi.

" Oh, il faut que je recommences depuis le début, alors..."

Les yeux de la jeune femme ne se relevèrent même pas pour observer sa réaction. Après tout, elle savait que ce qu'elle faisait était toujours quelque peu aléatoire. Maternelle dans l'âme, c'était pour cette raison qu'elle se retrouvait de temps à autre à soigner les plaies d'Elena. Mais en aucun cas elle n'avait suivi de formation médicale ou paramédical. De l'approximatif, voilà ce qu'elle faisait... Pour l'instant, ses soins avaient plutôt l'air de payer.
Elle savait d'autant plus la raison pour laquelle ces plaies étaient occasionnées. Elle s'était parfois elle-même retrouver à devoir se porter des soins, n'appréciant pas l'approche de l'infirmière de l'Institut. On accroche ou on accroche pas. C'est comme ça.

Nouvelle remarque d'Elena. Ally ne put s'empêcher de lâcher un faible sourire, terminant de retirer le dernier morceau de verre. Elle jeta son gant et son plateau, et mima un mouvement de cheveux digne des publicités L'Oréal. De toute manière, avec la forme qu'avaient pris ces cheveux pour l'heure, se décoiffer ne faisait aucune différence.

" Tu comprends rien. La blouse et le blanc, c'est démodé. Y'a rien de plus sexy que des pieds nus, maintenant."

Un petit clin d'oeil amusé à Elena, et Ally saisit l'aiguille et le fil à recoudre qu'elle venait de sortir. Malgré son manque de connaissance en soins médicaux, sa dextérité valait le coup d'être observé. Avec le temps, elle avait eu le temps de la développer assez précautionneusement. Après tout, personne n'est à l'abri de rien, et en ces murs, se débrouiller seul était d'un grand recours : un vêtement déchiré, une chaussure, une plaie, un bras... Pas encore. Mais pourquoi pas après tout.

Concentrée sur sa tâche, Ally perçut cependant un détail qui la perturba quelque peu : son odeur ne la quittait pas. Incommoder sa collègue, cela ne la dérangeait pas vraiment. Elle ferait avec ce qu'elle était. Mais lorsque sa capacité se dévoilait de cette manière, elle ne l'appréciait pas : d'abord, c'est pas féminin pour un sou, et de plus, cela ne faisait que la révéler un peu plus aux autres. Elena n'était pas stupide, bien au contraire. Ca, Ally en avait conscience, au vu de la relation qui liait les deux jeunes femmes. Complexe, complice, et à la fois professionnelle. Sans jamais l'avouer véritablement, Ally adorait ce lien qui la liait à Elena. Elle était à la fois la soeur et l'ennemie.

Cette dernière se redressa subitement, faisant ripper l'aiguille contre la peau. Ses grognements n'étonnèrent guère la louve : elle termina son travail, nouant les dernière parties du fil, et lâcha un sourire amusé à Elena.

" Tu deviens sentimentale, maintenant ? C'est mignoon. "

Petit appui dans la voix qui, elle le savait, ferait réagir la brunette. Mais finalement, elle n'eut pas le temps d'obtenir une réponse que la scène qui se déroulait jusqu'à présent changea radicalement. Elena, qui venait de se lever, ne le demeura pas longtemps. Avant qu'Ally n'ait put réagir, elle la retrouva au sol. La jeune pseudo infirmière lâcha un faible soupir, se dirigeant vers sa - finalement véritable - patiente.

" A trop en faire, tu m'en fais baver, au final ! Je me demande si j'aurais pas préféré le gamin."

Ironie faite exprès, au cas où Elena ne l'entende. Mais, d'un geste sûr, Ally la prit par le haut du corps, tentant au mieux de la faire hisser sur le lit médical qu'elle venait de baisser, par commande électrique. L'installant au mieux, elle fit ensuite en sorte d'élever les jambes de la jeune femme.
Puis, elle revint vers son visage, cherchant à la réveiller comme elle pouvait. C'est à dire, en lui tapotant les joues, et lui parlant assez fort. Son ton habituellement adouci lui collait cependant à la voix.

" Hey, debout ! Et pas bouger. T'en as trop fait, encore, aujourd'hui. Dis moi où il est ton jeune, si tu ne veux pas l'asphyxier, je vais aller le libérer. Parce qu'il n'est pas question que tu y ailles pour l'instant."

_________________

Keep this to yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: An old enemy ~ Ally Mc Coller   

Revenir en haut Aller en bas
 

An old enemy ~ Ally Mc Coller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ally McBeal
» 05. Sans alcool la fête est plus folle ! // Ally.
» WOLFENSTEIN ENEMY TERRITORY
» ASTUCE: Comment copier coller un texte du Web
» Know your enemy and know yourself and you can fight a hundred battles without disaster. → Agate&October.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  ::  :: -
Sauter vers: