AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entraïnement risqué [oneshot Az]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azraël E.W. Foster


avatar

Féminin
▌Messages : 513
▌Date de naissance : 24/08/1993
▌Date d'inscription : 12/09/2012
▌Age : 20
▌Avatar : Hugh Jackman


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
11/100  (11/100)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Entraïnement risqué [oneshot Az]   Ven 8 Fév - 21:45


J'étais, une fois de plus, partit pour deux heures d'entraînement acharné. Je suis bien conscient qu'ici, le moindre pensionnaire possède un pouvoir. J'étais étonné de voir que Tobias peut se téléporter, June lire en moi, Artémis utiliser le feu. Bref, on a tous ici des capacités exceptionnelles. Et je ne savais pas à mon arrivée ici que j'en avais. Quand je l'ai découvert, j'ai vraiment été heureux, c'est un pouvoir qui peut m'aider à protéger ceux que j'aime. Mais voilà, ici il est évident que certain savent maîtriser leur pouvoir et d'autres non. Moi je ne sais pas faire grand chose. Un pauvre courant d'air, défoncer des portes, et tourner les pages d'un livre à distance youhouhou ! Même une mouche n'aurait pas peur de moi. J'ai donc décidé de prendre mon entraînement plus à cœur. La dernière fois j'avais réussit à faire une boule d'air qui tournait dans ma main. Toute petite soit, mais quand même. Et j'avais fait un bouclier partiel pour dévier des projectiles. Rien de sensationnel, mais pour moi c'est déjà un progrès énorme.

Je m'avance vers la Salle, donne mon nom. On m'ouvre la porte. Je suis le seul à l'entraînement aujourd'hui. Je pose ma serviette dans le vestiaire et passe dans le sas d'entraînement. Me voilà encore dans une vaste salle blanche. Je m'échauffe un peu en m'étirant, puis en faisant une série d'abdo et en courant quelques tours de salle. A peu près chaud, une voix de nulle part s'adresse à moi.

« Azraël Foster. C'est votre 3 ème entraînement. Nous allons procéder à une session plus poussée avec des risques réels pour votre santé. Acceptez vous ces conditions ? »

Ceci ne me disait rien qui vaille, mais d'un autre côté, dans l'institut c'est la vraie vie, et je risque ma santé aussi. Cet entraînement pour être efficace doit être le plus réel possible... Quitte à ce que je me blesse. Si je ne prends aucun risque je ne progresserais jamais !

« J'accepte. »

« Réponse enregistrée. Première session : entraînement défensif. »

Je regarde la salle blanche, je ne vois personne. J'attends, sur mes gardes. Prêt à toute éventualité. La salle se transforme soudain, et j'ai l'impression d'être dans une forêt. Des arbres semblent sortir comme des hologrammes. Les bruitages de feuilles, petits animaux, et des oiseaux sont très réalistes. Je me dis que cette salle doit être à la pointe de la technologie en matière d'entraînement. Je regarde le plafond, des nuages passent, le ciel est bleu. Quel réalisme, c'est époustouflant. Le sol est fait d'herbe verte bien qu'il soit pourtant dur comme le béton. Je regarde partout et tend l'oreille aux aguets. C'est de la défense pour cette session. Je vais donc techniquement être attaqué. Je pivote et tourne sur moi même pour couvrir toute la zone de danger et ne laisser que très peu d'angle mort, ou du moins pas longtemps. Je vois des yeux dans un coin, cachés derrière un buisson. Deux yeux rouges. On dirait un sanglier. C'est effectivement ça. Un gros sanglier. Moi qui m'attendais à me battre contre quelque chose de sérieux... Raté, j'me tape un cochon avec des défenses youhouh ! Il a le poil brun, et semble la colère même. Il me fixe avec rage. D'un coup je suis moins confiant quand je vois ce regard meurtrier, comme s'il avait été programmé pour me tuer. Je mets un pied en arrière, j'attends son assaut. Qu'est ce que je vais faire d'ailleurs s'il m'attaque ? Je pense à ça évidemment au moment où il me charge. Diantre ça court vite ces bestioles. Je saute et roule sur le côté pour éviter son premier assaut, une seconde après et il fauchait ma jambe. Je doit prendre cet adversaire beaucoup plus au sérieux. Je vais avoir du mal à m'en débarrasser simplement en me défendant. Bref je me relève, sans lâcher du regard la bête qui donne une nouvelle fois l'assaut. Cette fois je me concentre et envoi une rafale dans la tronche du sanglier. Le gros cochon, a une coupe relativement stylé, assez mode, mais c'est mas mon petit coup de vent de merde qui va l'arrêter. C'est un poids qui me fonce dessus. Et ma tentative pour le repousser n'a pas fonctionné. Aussi continue t-il sa route direct sur moi... Je me prend la tête de l'animal en plein dans le ventre et la défense passe juste sous mon bras. Je tiens ses défenses dans mes mains mais pas moyen de le repousser. Il pèse combien bordel. Son bruit de groin m'explose dans les oreilles, je sens l'odeur fétide de sa bouche et voit couler la bave. Faut que je sorte de là bordel. Azraël Foster mort à cause d'un sanglier... Paye ton décès quoi. Je décide de refaire ce que j'ai appris lors de l'entraînement précédent. Je fais une boule de vent dans ma main, elle reste moyenne mais c'est déjà ça. Je l'engouffre dans la gueule de la bête et celle ci se recule, et crachote, suffocant presque. J'en profite pour me relever et donne une série de coups de poing dans la tronche du sanglier. Et l'animal après une dernière rafale de vent pour confirmer ça nouvelle coupe, se retire dans un coin.

Après quelques secondes où je reste crispé et essoufflé, la salle redevient blanche.

« Vous avez amélioré votre capacité rafale, la force de votre rafale a augmentée. Vous avez aussi amélioré votre capacité à créer des boules de vent, et à pouvoir les propulser. Vous avez décidé de contre attaquer et pas seulement de défendre. C'est bien, cette bête ne se serait jamais arrêté si vous ne l'aviez pas mise hors d'état de nuire.. Nous allons poursuivre les tests. Cet fois, faites appel à vos sens. »

A peine le temps de me remettre du combat avec le cochon poilu voilà que la salle grésillait. Et d'un coup le noir total. J'ai d'abord cru à une panne de courant. Mais j'entendais des bruits dans la salle. Aucune idée de ce que ça pouvait être, ni où je pouvait être... Je regardais en plissant les yeux cherchant à percer l'obscurité un mouvement. Toujours sur mes gardes, j'étais totalement aveugle. Je n'aimais pas être privé de ma vue.. J'avais l'impression d'être totalement vulnérable. Soudain j'entends quelque chose qui fend l'air à une vitesse vertigineuse. Je ne sais pas ce que c'est, je n'ai pas le temps d'identifier la source ou quoi que ce soit que cette chose s'abat sur mon ventre avec force. Le souffle coupé je me me serre le ventre avec mes bras et me plie. On aurait dit un fouet vu la sensation. Bordel c'est quoi ce délire ?! J'entends ce son à nouveau, et Clac ! C'est sur mon dos que s'abat le fouet. Je sens ma peau lacérée par la force. Je suis toujours plié et je ne retiens pas un cri. Je tourne la tête fou furieux, cherchant qui attaquer et comment. Soudain le même bruit derrière mois, je me retourne mais c'est mon pied qui est accroché et tiré. Je tombe face contre le sol. Je n'ai aucun moyen de me défendre en plus.. Mais si bordel, mon pouvoir. Je suis là pour ça. Je dois avoir un moyen de me protéger c'est pas possible. Mais avant que la solution ne vienne un nouveau coup de fouet s'abattit sur mon dos. Je lâchais un nouveau cri, il fallait que je me dépêche de trouver une solution sinon ce fouet allait me tuer...
Je décidais de m'asseoir en tailleur. De bloquer mon cerveau, de bloquer la douleur alors même que mon dos semblait battre aussi fort que mon cœur, que la sueur perlait de mon front, que le sang se mêlait à ma transpiration, que mon souffle perçait le silence comme une locomotive. Il fallait que je me concentre, que je me calme. Je fais en sorte que ma respiration soit douce et lente. Je reste immobile silencieux. J'entends un bruit, infime, juste avant que le coup de fouet ne se déclenche. Je sais d'où il vient. Je roule sur le côté et Clac ! Le fouet a bel et bien claqué dans le vide.. J'étais fier mais je savais que ça ne suffirait pas. Cette fois j'essaye une autre technique. Le fouet repart à l'assaut et je me concentre pour créer un bouclier d'air, qui dévierait l'attaque par un vent rapide. Comme une boule de protection. Mais pour l'instant ce n'est pas une boule, c'est comme une plaque et je fais en sorte que le vent soit rapide pour dévier l'attaque. Le fouet arrive et clac ! Je place mon bouclier devant. Je n'ai pas fait le vent aller assez vite pour dévier complètement le fouet, si bien qu'il s'écrase sur mon épaule et qu'à un poil de cheveu près c'était en pleine face. Du coup je m'effondre sous la douleur. J'entends le clic caractéristique avant le nouvel assaut, et je recrée un bouclier, en serrant les dents forçant sur mes capacités, conscient que je pouvais mourir à tout instant. Et le fouet fut dévié. La lumière se ralluma aussitôt. M'aveuglant d'un coup. J'étais allongé par terre et mon bouclier d'air était beaucoup plus grand et plus fort que d'habitude. J'avais vraiment progressé la encore. Mais j'étais incapable de me relever, le dos en sang.. J'arrêtais mon bouclier. Et je restais étalé sur le sol.

« Deuxième session réussie, vous avez amélioré votre capacité bouclier et déviation. Bravo. Dernière session. Réaliste. »

Quoi ? Dernière session, mais c'est à peine si je peux bouger. Je proteste à demi-voix « Non, je termine là l'entraînement, stop ! C'est bon ! »

« Non. Dernière session réaliste. »

« Non Stop, je veux plus, je ne peux plus là ! J'veux sortir. »

Aucune réponse. Je suis toujours allonger. Mais le blanc de la salle me tombe dessus on dirait. Il se désagrège ou quoi ? On dirait des flocons qui tombent... Qu'est ce qui se passe ? De la neige. Je me redresse me tenant le flanc, on dirait que j'ai été touché par le fouet sur le côté aussi. Je vois une forêts. La neige partout de la neige. Et cette forêt je la reconnaît bordel ! L'effroi me saisit de tout mon être. Je reconnais cette scène comme si elle avait été photographiée dans mon cerveau. Une scène que j'avais déjà beaucoup trop vu en rêve et en cauchemar, je savais la suite et tout ce qui allait se passer … L'hologramme d'un loup qui sort du bois. Ce loup que je ne connaissais que trop, chaque poil, chaque détail de sa fourrure. Ce loup qui avait blessé son frère. La haine, le regret, l'amertume s'empara alors de moi. Comme une vague de puissance. Alors que je pensais être incapable de me relever, je me redresse, je me lève. Je fais face au loup. Le prédateur s'avance. Il a la gueule rouge, pleine de sang. La neige devant moi est tachée de sang. C'est là ! Là que Nathanaël a été attaqué, là que j'ai pas été foutu de le protéger ! Les larmes arrivaient à flots et roulaient sur mes joues, je serais les dents. Inhumain de me remontrer cette scène à l'entraînement. J'hurle de rage et de douleur. Je cours droit sur le loup. La colère me donne de la puissance, je sens la neige se soulever en petits tourbillons. Le tourbillon devient tempête de neige à partir du moment où je vois le corps de mon petit frère derrière le loup. Sombrant dans la douleur de cette vision je ne décerne plus la réalité de l'entraînement. Je fonce droit sur mon frère ? Touchant son corps inerte, revoyant son doux visage d'enfant.. J'hurle de douleur. Tout s'éteint. Le corps de Nathanaël disparaît tel l'hologramme qu'il était entre mes mains. La salle redevient blanche. Je suis titubant, blessé tant physiquement que moralement. C'était de la torture.

« Vous avez développé votre capacité tempête et votre force mentale. C'est terminé pour aujourd'hui. »

Une vaste porte s'ouvre sur le côté de la salle. Je sors en boitant. Les larmes roulaient toujours. Je serais les dents. Nathanaël... Pardon. Les portes se referment derrière moi. Je ne laisserai plus l'émotion m'envahir quand ils utiliseront l'image de Nathanaël pour m'atteindre, par respect pour mon petit frère...

_________________
"La Chance ne sourit pas à ceux qui lui font la gueule" La rue Kétanou
"We don't believe in anything that hasn't started with a dream" Aaron




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Entraïnement risqué [oneshot Az]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  ::  :: -
Sauter vers: