AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Salt Skin Feat Azraël.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fever Liroy


avatar

▌Messages : 8
▌Date d'inscription : 26/01/2013
▌Age : 25 ans
▌Avatar : Talulah Riley
▌Crédits : Bazzart


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Salt Skin Feat Azraël.    Dim 27 Jan - 20:23




Un pas, puis deux. Le rond que je fais dans ma chambre, ne change pas, il grandit, et rapetisse, mais mes pas ne creuseront pas le sol, il n'y a pas d'échappatoire. Je suis seule ici, aucun allié, la plupart me font plutôt peur, j'ai vu l'un d'entre eux, avoir la tête prendre feu sous le coup d'une petite colère. Nous sommes des hamsters dans des cages trop étudiées, ce n'est en rien, une solution à ce que nous sommes, c'est juste un moyen de nous mettre à part, de cacher les monstres. Du coup je m’interroge, étais-je la seule dans mes foyers? La seule étrange créature, ou le seul spécimen, doté de pouvoirs, qui la rende mutante dans le genre? Je m'assieds sur le lit, pour l'instant je ne suis qu'une façade, personne ne sait ce don je suis capable, ce que je remarque c'est qu'il existe peu d'espace à l'air libre, et que j'étouffe souvent ici. La nuit, je me réveille en suffoquant, mes compagnons de dortoir, me pense dotée de respiration marine, mi femme, mi poisson, d'où mon besoin d'eau. Mais il n'en est rien, je suis celle qui déclenche les orages, qui balaye les nuages à grand renfort de vent, je suis celle qui pourrait faire trembler la terre en un tourbillon d'air sinuant. Ma liberté me manque, Aidan me manque et ça ne fait qu'une petite semaine que je foule le sol aseptisé de l'institut. Je me passe les mains dans les cheveux, avant de sortir de la chambre d'un pas décidé. ça grouille et je croise des regards plus ou moins inquiets et déterminés. Je n'ai pas encore compris qui ou quoi dans ce lieu, mais ça viendra. Je préfère faire l'autruche pour l'heure, et me faire passer pour un ange, alors qu'ils ne me connaissent pas. Je prends l'escalier, je le grimpe sans savoir où je vais atterrir, je sais que s'arrêter au troisième n'est pas une bonne idée, le bureau du salopard par lequel je suis là, se trouve là bas, au bout d'un couloir aux murs blancs immaculés. Je grimpe, mais je suis stoppée dans mon élan par un jeune homme qui a juste décidé de voler dans la cage d'escalier. Je le regarde, j'aurais aimé voler, quoique j'ai entendu dire que personne n'a jamais pu fuir d'ici, ce sont des chuchotis croisés ici et là. Il y a des disparitions et certains reviennent changé de certains étages. J'arrive au dernier étage, les combles, quelques jeunes enfants jouent ici et là, utilisant leurs pouvoirs, leur jeunesse ne sera que mensonge ici. Je secoue la tête, avant d'attraper une poutre à l'abri des regards, je me hisse dessus, marche au dessus de tous, pour finir par sortir, une brèche dans le toit, un petit coin pour songer seul et respirer enfin l'odeur du vent. Je marche sur les tuiles, avant de finir par m'asseoir à un endroit qui me semble stable. La vue est imprenable, et j'expire divinement bien ici. Je ferme les yeux et laisse l'oxygène affluer dans mes poumons, je guide le vent vers moi, il tourbillonne en volutes autour de moi, c'est divin.
Revenir en haut Aller en bas
Azraël E.W. Foster


avatar

Féminin
▌Messages : 513
▌Date de naissance : 24/08/1993
▌Date d'inscription : 12/09/2012
▌Age : 20
▌Avatar : Hugh Jackman


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
11/100  (11/100)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Salt Skin Feat Azraël.    Lun 28 Jan - 10:46



Comme d'habitude, le réveil est difficile. J'ai de plus en plus de mal à vivre confiné ici. Les jours passent et se ressemblent, rien ne change, rien ne bouge. Combien de temps encore devrons nous supporter tout ça ? Supporter Stark et ses expériences, cet établissement sombre et cruel, ce personnel dénué de sentiments, ces pensionnaires soit fous soit suicidaires … Combien de temps pourrais-je tenir avant de sombrer à mon tour. Je réfutais cette pensée. Non je ne sombrerais pas. Nathanaël ne l'aurait pas permis. Je n'ai pas le droit de chuter, on arrivera à sortir d'ici. Chaque matin je n'avais de cesse de rester optimiste, de chasser toutes les pensées noires qui pourraient m'assaillir. Je ne voulais voir que les bons côtés.
Y avait-il seulement des bons côtés ? La question mérite réflexion. Pourtant j'en voyais. J'avais rencontré des gens, peut être même des amis. C'est peut être une maigre consolation mais c'est déjà ça. Et ensuite, je développais mon pouvoir petit à petit. Je savais qu'un jour je deviendrais puissant, et quand ce sera le cas, je n'hésiterais pas à m'opposer à Stark. Mais pour l'instant la seule solution est de subir, d'affronter, de chuter et de se relever. J'enfilais ma veste. Aujourd'hui je portais une chemise blanche et un pantalon noir. Très simple et surtout imprudent par rapport à l'endroit où je me rendais. Le toit. Évidemment. C'était mon endroit, mais aussi celui de plein d'autres pensionnaires. Mais ce toit, m'apportait l'air dont j'avais besoin, me permettait de me ressourcer, le souffle de vie qu'il manquait dans mes poumons. Ce toit, c'était l'endroit où je rêvais, et où je pouvais toucher les nuages et le ciel du bout des doigts. Comment tenir sans cet endroit ?
Je m'avançais dans les couloirs, j'ouvrais mon paquet et j'observe que c'est ma dernière cigarette. Il faudrait la savourer parce que je n'en aurais sûrement pas d'autre avant un certain temps. Il est difficile ici de se procurer quoique ce soit qui puisse nous faire du bien...

Tant pis, je vais jusqu'au toit par mon chemin habituel. Il n'y a encore personne. La cheminée fume déjà, ce doit être le cuistot qui prépare les petits déjeuners. Je m'en fichais, je ne déjeunais pas le matin. Je n'avais jamais faim à cette heure de la journée. Et puis c'est pas comme si ce qu'il nous préparait était vraiment bon... J'imaginais aisément l'homme donner un bout de pain dur, et un verre de lait. Mais bon, c'est comme ça, il ne fallait pas s'attendre au grand luxe, on fait avec les moyens du bord. Je me plaçais contre la rambarde métallique qui délimitait les contours du toit. Enfin de la terrasse du toit pour être plus exacte. J'allumais ma clope, la dernière et tirait de la première bouffée un étrange sentiment de relaxation. Je regardais cet horizon que je connaissais par cœur à présent, comme si à force de le contempler je pouvais décrire la forme de chaque arbre, chaque contour qui dessine le paysage. J'étais seul avec mes pensées et ma cigarette. Le froid décapant ma peau et pourtant je n'avais pas de tremblements, aucun frisson, j'avais presque chaud.
Je me retourne pour me mettre dos à la rambarde, et c'est là que je vois un peu plus haut, sur la partie tuilée du toit, un jeune femme qui semblait elle aussi se satisfaire d'un endroit à ciel ouvert...


_________________
"La Chance ne sourit pas à ceux qui lui font la gueule" La rue Kétanou
"We don't believe in anything that hasn't started with a dream" Aaron




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Salt Skin Feat Azraël.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Achat]Skin de chat
» Conseils pour créer une skin avec pixia[tutorial]
» Skin Interface
» [skin]Magie sur ma skin de chat
» skin d'interface?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  ::  :: -
Sauter vers: