AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Luca M. Stodant - « Qui es-tu pour vouloir que je t'aime ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucas M. Stodant


avatar

Féminin
▌Messages : 38
▌Date de naissance : 18/11/1998
▌Date d'inscription : 30/12/2012
▌Age : 18 ans
▌Avatar : Luke Pasqualino
▌Ton joli minois :


MessageSujet: Luca M. Stodant - « Qui es-tu pour vouloir que je t'aime ? »   Mar 1 Jan - 8:39



Lucas Maël Stodant

Il est difficile de décrire ce que l'on ressent à l'intérieur, et si aimer est la seule manière de matérialiser mes émotions, alors je préfère rester à jamais dans l'ignorance.

▌SURNOM : Luke
▌GROUPE : Protect Themselves
▌AGE : 18 ans.
▌DATE ET LIEU DE NAISSANCE : A Perth en Australie. Le 18 mars 1994.
▌POUVOIR/SPECIFICITE : Sens surdéveloppés. Tous ses sens ont une capacité étonnante, mais sa spécialité reste son ouïe. Ses oreilles deviennent ses yeux lorsqu'il se concentre. Il est capable de retenir chaque son et de l'associer à une odeur spéciale.
▌NIVEAU DU POUVOIR : 50/100.
▌ORIGINES : Australien.
▌SITUATION SOCIALE : Orphelin & célibataire.
▌METIER : /
▌ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro.

Caractère

« Ne crois pas que la vie est injuste avec moi. Nous avons tous eu une chance. Nous ne l'avons simplement pas saisie de la même manière. »

Lucas est un garçon égoïste et froid. Pour lui, les gens sont sur terre simplement pour combler un certain vide dans l'univers, comme si un manque se faisait sentir. Il a une vision très particulière des choses et ne supporte pas que d'autres décident à sa place de sa vie. C'est pourquoi il s'est présenté seul à l'institut Stark, afin d'échapper au destin qu'il avait tracer avec ce geste. Contre l'amour et l'attachement, il n'a jamais connu autre chose que la méfiance. Peu bavard, la plupart des gens qui ne lui ont jamais parlé croient qu'il est muet et timide. Il passe pour un rêveur qui aime s'évader dans un autre monde et qui ne fait attention à rien sur cette terre. Mais en réalité, Lucas retient chaque détails de ce qui l'entoure, particulièrement les bruits et les odeurs. Il aime très peu de chose et en déteste énormément. Incapable de mettre des mots sur ce qu'il ressent, on a toujours l'impression qu'il reste impassible face à toute situation et qu'il sait parfaitement garder son sang froid. C'est en partie vrai, mais la plupart du temps c'est parce qu'il ne sait pas comme expliquer ses émotions. Insomniaque, il traine souvent dans l'institut pour se détendre la nuit. Totalement lunatique, il peut passer d'une humeur froide et distante à des excès de colère incontrôlables. Il lui arrive, dans ces moments de colère, d'avoir des pulsions insurmontables qui lui font faire des actes inconsidérés comme tuer. Voilà pourquoi il ne s'attache à personne. Il a, au plus profond de lui-même, une peur bleue de la souffrance.




Ta chienne de vie


« Si un jour je te dis que je t'aime, n'oublie pas que ce sera toujours faux. »

Je n'étais qu'un gamin, un être sans défense qui attendait impatiemment le jour de son anniversaire. La semaine suivante, j'allais enfin avoir 13 ans. Ce n'est peut-être rien pour vous, mais chez les Stodant, 13 ans est le cap vers l'âge adulte. Je ne savais pas encore ce qui m'attendait ce jour-là, je ne savais pas qu'être adulte était si différent… Malgré les longs jours qui mirent trop de temps à passer à mon goût, le 17 mars arriva enfin. Il était précisément 17h12. Je me souviens exactement de cette soirée comme si je devais ma préparer à la vivre à nouveau à n'importe quel instant. Je regardais ma montre, trouvant que le temps passait bien trop lentement. Les aiguilles ne se pressaient pas, j'avais plutôt l'impression qu'elles jouaient avec mon impatience et ma naïveté. Soudain un bruit me terrifia et me fit sursauter. Tétanisé, j'ouvrai la porte de ma chambre pour voir de qui venaient ces pas lourds et étonnement bruyants. A ma grande surprise, il n'y avait dans le couloir qu'un rat cherchant un refuge dans les poutres humides et moisies. Il fit un nouveau pas, léger, rapide, mais il parut si bruyant et épouvantable que je plaquai mes mains contre mes oreilles le plus fort possible. Que se passait-il !? Je croyais devenir fou, que ce n'étais qu'une simple hallucination ou un stupide rêve. Mais non. Le rat était bien là. Et ses petites pattes si fines et inoffensive me martelaient les tympans à chaque contact avec le sol. Effrayé encore plus qu'au premier son, je passai une bonne heure la tête blottie sous l'oreiller, priant pour que ce supplice cesse. Car à présent, j'entendais toute les bestioles qui rampaient dans notre maison ainsi que dans les proches alentours. Les pris sons restaient ceux des humains. Insoutenables. Dès que ma mère faisait un pas, bougeait un objet ou parlait, j'avais l'impression que ma tête allait exploser sur place tellement les ondes que je captais étaient fortes. Puis enfin, le calme. J'entendais de nouveau normalement, mais ce fut au tour de mon odorat de se développer brusquement. Toutes les odeurs de moisies, de sale, d'humidité… Tout ce qui était susceptible d'avoir une odeur nauséabonde agressait mon nez avec une telle hargne que je me surpris tenter de m'assommer plusieurs fois afin d'échapper à ces odeurs infectes. Et finalement, imitant mon ouïe, mon odorat redevint humain. Je me disais que c'était fini, que ce n'étaient que de simples crises à cause de je ne sais quelle chose qui traine dans notre jardin et que j'ai du attraper en trainant par terre. Mais non. Finalement, la vue vint à son tour s'ajouter à mon calvaire. Tout objet que je souhaitais regarder s'analyser dans ma tête, j'avais l'impression que tout se rapprochait et s'éloignait de moi en même temps. En même temps que cela, le sens intérieur se décupla. Je ressentais toute sorte de chose. Je sentais les mouvements de ma mère en touchant le parquet. Tout devenait si étrange. Trop étrange pour moi. Je finis par m'évanouir. A 21h précise, mes yeux s'ouvrir, dérangé dans mon sommeil par la voix inquiète de ma mère. Je voyais normalement. Mais je ne me sentais pas comme avant, je sentais quelque chose de… Différent. A ce moment précis, fixant ma mère, je commençais à deviner que je devenait quelqu'un de différent.

Depuis ce fameux 17 mars 2007, je passais tous mes moments libres à tenter d'améliorer mon don. Je me concentrais principalement sur mon ouïe, qui pourrait devenir mon meilleur atout. Au bout de deux ou trois semaines, je parvenais à entendre la moindre onde sonore dans un cercle de 3Km autour de moi. J'améliorai ensuite son odorat, qui s'associait très bien avec l'ouïe. Je cherchais en réalité à m'améliorer dans le même ordre que m'est apparu mon don. Vers la fin du mois d'avril, je maîtrisais pleinement mon pouvoir et j'étais fier de moi, même si je savais qu'il me restais encore beaucoup de chemin à accomplir pour atteindre un niveau proche de la perfection. Mais avant la date du 29 avril 2007, je ne savais pas que ce pouvoir allait me sauver la vie pour ensuite aider d'autres personnes à me réduire en marionnette peu à peu.

Chaque détail est resté gravé à jamais dans ma mémoire, chaque son, chaque odeur... Une soirée banale s'annonçait, je devais aider ma mère pour le dîner tandis que mon père apprenait à mon frère aîné comment manier un fusil. Mon père ? Je ne l'ai jamais réellement apprécié. Mais bien évidemment, il n'en sait absolument rien. Pour lui, j'ai toujours été le fils idéal, sage, intelligent, qui s'intéressait à ses loisirs. Mais ce qu'il ignorait, c'est que je faisais semblant. On pourrait croire que c'est cette nuit qui a changé ma personnalité, mais au fond, j'ai toujours été comme ça depuis le début. C'est juste que moi-même je ne m'en étais pas rendu compte. Ma mère en revanche a toujours été une personne avec qui j'aimais me retrouver. Voilà pourquoi je me proposais sans cesse pour l'aider aux tâches ménagères. J'aimais me retrouver seul avec elle, c'était nos moments à nous, où l'on pouvait se confier tous les secrets qui nous rongeaient.
- Lucas chéri, tu vas chercher ton père ? Le dîner va être prêt.
- Oui maman.
J'allai dans le salon, annoncer le repas à mon père qui accourut presque aussitôt, affamé. Comment aurais-je pu deviner que plus aucune soirée ne serait semblable à celle-ci ?

Encore victime d'une crise d'insomnie, je décidai d'abandonner ma lutte pour dormir et de faire une de mes ballades nocturnes habituelles dans la maison. Je sortis de ma chambre et descendis l'escalier jusqu'au rez-de-chaussée le plus discrètement possible, espérant réveiller personne. En effet, mes parents et mon grand frère, Thomas, n'étaient pas au courant de mes troubles de sommeil. C'est lorsque j'arrivai au niveau de la cuisine que je compris qu'il se passait quelque chose d'anormal. Des voix, des cris, des gémissements. J'ai d'abord pensé à un cambrioleur qui aurait attrapé l'un des membres de ma famille, mais cette idée fut vite chassée de ma tête lorsque je reconnus les voix. C'était mon père et ma mère. Prudent, je passai un oeil par l'entrebâillement de la porte afin de comprendre ce qu'il se passait. Et la première chose que j'ai vu, effondré au milieu de ma cuisine et couvert le liquide rouge, était le cadavre de ma mère. Cette vision me donna une soudaine nausée venue de nul part. Impossible de tenir debout, impossible de voir correctement. Comme si j'avais pris le plus grosse cuite du monde. Et puis je ne me souviens pas très bien de ce qu'il se passa ensuite. Me souvenirs reprennent seulement au moment où j'entends mon père me supplier de ne pas faire le geste tant redouté. J'avais sorti un pistolet de je ne sais où, et je ne sais plus comment j'avais découvert que ma mère s'était retrouvée comme ça à cause de mon père. Mais je savais une chose: la seule manière d'apaiser ma douleur serait de me venger de mes propres mains... Lorsque mon doigt pressa la détente, la balle mit moins de quelques secondes à perforer le crâne de mon père, qui s'écroula sur le carrelage presque immédiatement. Une marre de sang se dessinait peu à peu autour de son corps sans vie et inanimé. J'avais entendu mon frère se lever, je l'avais entendu de la cuisine, et j'avais senti son odeur se rapprocher. Je savais qu'il ne me comprendrait pas, je savais que c'était impossible pour lui de me croire quand je lui dirai que papa a tué maman. Alors la seule solution que j'ai trouvé c'est fuir. Fuir et aller quelque part où il ne pourra rien me faire. Je lâchai le pistolet qui tomba avec fracas sur le sol froid et dur, puis partis en courant à toute vitesse. Je courait, le plus vite possible. Je ne pouvais pas m'arrêter, je n'avais pas le droit. Si j'arrêtais ma course ne serait-ce que quelques secondes, la partie serait alors perdue pour moi. Pendant près de 4 voir 5 ans, je ne sais pas trop, j'errai dans la rue, m'incrustant dans des groupes qui volent pour vivre, me servant d'eux pour me cacher une semaine ou deux dans le refuge, puis lorsqu'ils ne faisaient plus attention à moi, je partais avec la moitié de leur provisions. C'est ainsi que je me suis mis toute la ville de Perth à dos. Mon pouvoir m'aidait énormément. Sans lui, je serais mort la nuit même de ma fugue si je n'avais pas entendu arriver la bande de rue la plus redoutée de tout Perth, prête à tuer n'importe quelle personne se trouvant sur leur chemin s'ils en avaient simplement l'envie.

Puis vint le tournant le plus décisif de ma vie. Un tournant plus serré encore que la mort de mon père par mes soins: Mon entrée à l'institut Stark. Je ne connaissais cet établissement que de nom lorsque je vivais chez mes parents. Mais au fur et à mesure, les gens commençaient à se douter de mes pouvoirs. En effet je ne cherchais pas spécialement à les cacher. C'était pour moi une fierté, ce qui me différenciait un minimum de ce monde où nous sommes tous semblables. Malheureusement pour moi, ce genre de don était mal vu par les autres. Rejeté de partout, même les bandes des rues finirent par ne plus m'accepter. Où aller ? L'institut Stark était ma seule issue si je ne voulais pas finir ma vie dans les prochains jours. Je l'atteignis finalement par des moyens divers et variés que j'éviterai de détailler. Ayant déjà amélioré mon pouvoir au maximum par mes propres moyens, je fus accepté sans difficulté dans l'établissement. Etant nouveau, je ne connais actuellement personne, et ça me convient parfaitement. J'ai en effet développé une nouvelle personnalité en arrivant ici: Je suis devenu froid, distant, solitaire… Et je ne connais plus le mot sourire que j'avais côtoyé pendant des années et que j'utilisais il y a encore quelques mois, avant de franchir les portes de l'institut...

Faites tomber les masques


ϟ Prénom : Justine. ϟ Pseudo : Némo. ϟ Âge : 14 ans. ϟ Région/Pays : Paris. ϟ Présence sur le forum /7j : Environ 4-5/7j. ϟ Que pensez-vous du forum ? J'adore le contexte, je le trouve très intéressant et je suis une fan du film d'où il a été inspiré. ϟ Où avez-vous connu le forum ? Google. ϟ Célébrité sur l'avatar : Luke Pasqualino. ϟ Code du règlement : Faye accepte ! . ϟ Un petit plus pour la fin ? Je suis heureuse d'avoir trouvé ce forum et j'espère y rester longtemps ^^.


Dernière édition par Lucas M. Stodant le Mar 1 Jan - 14:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nemo-nighthawks.skyrock.com/
Faye T. Cruz-Dawson


avatar

▌Messages : 105
▌Date d'inscription : 28/09/2012
▌Age : 21 ans
▌Avatar : Taylor Momsen
▌Crédits : Blue Lemonade
▌Ton joli minois :


MessageSujet: Re: Luca M. Stodant - « Qui es-tu pour vouloir que je t'aime ? »   Mar 1 Jan - 10:32

Hey !! Bienvenue à toi !! Pasqualino Très bon choix d'avatar ! Si tu as des questions, n'hésite pas ! et n'hésite pas non plus a demander un parrain ou une marraine !! Par contre avant de te valider, je te demanderais d'étoffer un peu l'histoire, au niveau de la découverte du pouvoir et de l'arrivée de ton personnage a l'institut :) Merci !

_________________

Faye - Succube's Party ♡



❝ Allez viens !! Je ne vais pas te manger....ok oublie ce que je viens de dire. ❞
© Freedom.thief


Dernière édition par Faye T. Cruz-Dawson le Mar 1 Jan - 10:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ally Mc Coller


avatar

▌Messages : 183
▌Date d'inscription : 14/08/2012
▌Age : 30 ans
▌Avatar : Ali Larter
▌Crédits : enjoybarbapapa
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Luca M. Stodant - « Qui es-tu pour vouloir que je t'aime ? »   Mar 1 Jan - 10:37

Wouah, wouaw !!! Bienvenidoooooo !! :) Et Bonne année à toi tiens, en passant !!

_________________

Keep this to yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Lucas M. Stodant


avatar

Féminin
▌Messages : 38
▌Date de naissance : 18/11/1998
▌Date d'inscription : 30/12/2012
▌Age : 18 ans
▌Avatar : Luke Pasqualino
▌Ton joli minois :


MessageSujet: Re: Luca M. Stodant - « Qui es-tu pour vouloir que je t'aime ? »   Mar 1 Jan - 10:47

Merci beaucoup à vous deux (:
Fay ~ Je m'en occupe tout de suite :'$

_________________

"Je me suis laissé entraîner dans votre histoire. Et maintenant, j'ai peur que mes sentiments prennent le dessus. Partagé entre ma meilleure amie et la fille qui me plaît. Je n'avoue rien, je ne montre rien, mais au fond, je suis perdu..."
Revenir en haut Aller en bas
http://nemo-nighthawks.skyrock.com/
Lilou Rosenblum


avatar

▌Messages : 1513
▌Date d'inscription : 06/04/2012
▌Age : 19 ans.
▌Avatar : Kaya Scodelario
▌Crédits : Merci Ariel. ♥
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
35/100  (35/100)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Luca M. Stodant - « Qui es-tu pour vouloir que je t'aime ? »   Mar 1 Jan - 11:19

Bienvenuuuuue !
Pasqualino. ** En plus, j'adore ton caractère. ♥ Je viendrais sûrement quémander un petit lien, mwahahaha. Ça risque de faire des étincelles.
Par contre... Ton pseudo me dit quelque chose, fufufu. e_e

La section parrainage est par là, n'hésite pas, si tu penses en avoir besoin. \o/

Et juste pour le plaisir :
Spoiler:
 

_________________

♕ Saez ♕

Tu dois être au jardin, ou peut être à la mer, à lancer tes pensées comme on lance des pierres. Tu m'as jeté au vent, jeté au vent amer, amer tu m'as laissé,ouais t'as fuis ma lumière. Toi tu dis que t'es bien sans moi, et qu'au fond de mes bras il y fait trop froid. Toi tu dis que t'es bien, que t'es bien, que t'es bien sans moi. Et moi ya quelques chose qui fait que j'entends pas.☄️ RedSky


Lixy 4ever ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://thelyinggame.forum-canada.com/t964-lil-may-o-leary-jumell
Lucas M. Stodant


avatar

Féminin
▌Messages : 38
▌Date de naissance : 18/11/1998
▌Date d'inscription : 30/12/2012
▌Age : 18 ans
▌Avatar : Luke Pasqualino
▌Ton joli minois :


MessageSujet: Re: Luca M. Stodant - « Qui es-tu pour vouloir que je t'aime ? »   Mar 1 Jan - 12:27

Merci beaucoup (:
Je serai ravie d'avoir un lien avec toi ^^
Oui, je les trouve adorable également, je suis fan de cette série et c'est ton avatar qui m'a donné l'idée de prendre Pasqualino (;

EDIT: J'ai modifié mon histoire comme demandé (;
Revenir en haut Aller en bas
http://nemo-nighthawks.skyrock.com/
Diandra L. Cassaro


avatar

Féminin
▌Messages : 81
▌Date de naissance : 18/09/1987
▌Date d'inscription : 22/12/2012
▌Age : 25 ans
▌Avatar : Liz May Brice ♥
▌Crédits : lovechoopa ♥
▌Ton joli minois :


Dossier médical
▌Niveau du pouvoir:
0/0  (0/0)
▌RP ?: Oui !
▌Relations:

MessageSujet: Re: Luca M. Stodant - « Qui es-tu pour vouloir que je t'aime ? »   Mar 1 Jan - 16:42

Bienvenu parmi nous .. J'espère que tu seras vite acceptée, car ton caractère, ton histoire ainsi que ton choix de vava me plaisent énormément ...
Revenir en haut Aller en bas
Faye T. Cruz-Dawson


avatar

▌Messages : 105
▌Date d'inscription : 28/09/2012
▌Age : 21 ans
▌Avatar : Taylor Momsen
▌Crédits : Blue Lemonade
▌Ton joli minois :


MessageSujet: Re: Luca M. Stodant - « Qui es-tu pour vouloir que je t'aime ? »   Mar 1 Jan - 18:05



Bienvenue sur BYM !


Ta fiche ayant été terminée, j'ai le plaisir de te valider, et de t'ajouter dans le groupe PROTECT THEMSELVES !
Alors j'adore ta fiche, franchement les modifications apportées permettent de mieux cerner ton personnage, donc bah je te valide quoi !
Tu peux à présent poster ta fiche de lien ici & de topic ici, & aussi commencer un journal intime si tu le juge nécessaire ici ! N'oublies surtout pas de venir recenser ton avatar ici et de pouvoir ! Tu devras également faire une demande de cellule ici.
Maintenant, tu as le droit (& le devoir (a)) de RP, et flooder dans les parties prévues à cet effet.
De plus, un système de points a été mis en place ici, donc n'hésite pas à venir voir un peu comme ça marche. & si ça t'intéresse, un système de missions rpgiques a vu le jour , n'ai pas peur d'y passer. ♥
Encore bienvenue et surtout n'oublie pas d'aller voir de temps en temps les News du forum, il peut s'y passer des choses intéressantes.
Bon jeu !
Fiche validée &

verrouillée





_________________

Faye - Succube's Party ♡



❝ Allez viens !! Je ne vais pas te manger....ok oublie ce que je viens de dire. ❞
© Freedom.thief
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Luca M. Stodant - « Qui es-tu pour vouloir que je t'aime ? »   

Revenir en haut Aller en bas
 

Luca M. Stodant - « Qui es-tu pour vouloir que je t'aime ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» Un Évènement tant Attendu [ LIBRE pour tous Indiens! VENEZ EN GRAND NOMBRE!]
» Lu pour vous-UNE ENTREVUE AVEC AIME CESAIRE EN 2004
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  ::  :: -
Sauter vers: