AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi tu viens me déranger ? (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Pourquoi tu viens me déranger ? (Terminé)   Dim 15 Juil - 20:27

Naït & Katniss


RÉVEILLE-TOI !


Ah les réveils si … paisibles, tendres et pleins d’amours de la part de son entraîneur. Il entrait comme ça dans sa cellule presque chaque matin, à l’aube, en se fichant s’il réveillait sa colocataire ou non. En fait, Katniss se demandait parfois si tout ce qui comptait à ses yeux était l’entraînement ou si son bien-être à elle avait un minimum d’importance… Peu importe, ce matin, il avait décidé d’entrer dans sa chambre en hurlant et en tirant sur sa couette ce qui eut pour effet de la faire rager mais, résignée, elle se leva et mit ses vêtements pour aller s’entraîner. Débardeur sportif, petit short & running… La vue sur sa peau nue lorsqu’elle se changea sembla lui plaire un instant mais pas assez pour le convaincre de la laisser dormir encore un peu. Il l’emmena à l’extérieur en passant par les couloirs silencieux. Tout le monde dormait encore. Était-elle la seule à avoir un entraîneur fou ? Une fois la porte de l’institut fermée derrière eux, Kat se figea alors qu’il continuait à avancer.

Mais t’es fou ou quoi, il pleut !


Ses yeux lançaient des éclairs qui, étrangement, s’agençaient bien avec le ciel sombre et la pluie qui tombait. Il s’était retourné d’un coup sec pour la regarder et Katniss avait su qu’elle devait se taire et obéir comme d’habitude. Si elle appréciait son entraîneur au lit, une fois sur le terrain elle pouvait très facilement le détester. Toutefois, il devait s’être réveillé tôt car sur le parc étaient disposés plusieurs obstacles. Pas besoin de le regarder, elle savait ce qu’elle avait à faire. Se dirigeant en marchant vers le début du parcours, elle testait le terrain. Herbe mouillée, terre mouillée à certains endroits… Éventuellement les obstacles seraient eux aussi mouillés et si elle s’appuyait pas assez fermement, elle glisserait et se blesserait. Sa tête analysait tout ce qu’elle devait faire sans que son visage n’en montre le moindre questionnement. Elle se mit en position de départ, respira profondément et attendit qu’il lui fasse signe que le chronomètre était partit. Alors elle démarra, courant de son plus vite en direction du premier obstacle. Elle sauta pardessus sans difficulté. Elle n’eut aucun besoin de s’appuyer pour sauter mais le deuxième obstacle s’avérait plus difficile, plus haut. Elle dut bondir, s’appuyer contre la barre et se balancer de l’autre côté. L’atterrissage sur ses pieds lui donna un spasme de douleur mais elle ne pouvait pas s’arrêter. Elle fit les autres obstacles un après l’autre, se retrouvant au sol par moment pour ramper sous un des obstacles ou alors parce qu’une des barres trop mouillée la faisait tomber. Elle termina le parcours la première fois mais à la vue de son entraîneur, le visage fermé, elle devait recommencer. Combien de fois ? Elle l’ignorait, c’était lui qui décidait… Ils pouvaient faire ça jusqu’au couvre-feu, s’il le voulait. Ce n’est que lorsqu’elle recommençait une quatrième fois qu’elle remarqua que son entraîneur avait une discussion plutôt animée avec un des occupant de l’institut. Depuis combien de temps était-il là à discuter avec lui et la regarder courir, sauter et tomber ? Ça l’énervait. Elle détestait qu’on l’observe pendant ses entraînements et surtout lorsque c’était un homme. D’ailleurs, elle avait remarqué plusieurs fois qu’il la regardait, l’observait mais pas de la même façon que les petits nouveaux de l’institut pouvaient la regarder. Eux, ils la regardaient avec admiration mais lui… Elle ne savait même pas décrire. Ce n’était pas de l’envie ou du désir, elle l’aurait reconnu assez rapidement… Après avoir fini une nouvelle fois son parcours d’obstacles, elle s’approcha des deux hommes qui ne semblaient même plus faire attention à elle tant ils étaient occupés à s’engueuler.

Tu n’as aucune raison de te mêler de son entraînement !

Ah bon ? Naït, dont elle avait su le nom par l’entremise d’un ami, se souciait de son entraînement ? Laissez-la rire un instant… Elle s’interposa entre les deux, posant une main sur le torse de son entraîneur enflammé pour le calmer et regarda Naït d’un air visiblement contrarié, agacé et énervé. Elle faisait peine à voir par son allure. Salie par la terre, mouillée par la pluie et épuisée par l’entraînement mais quand elle était fâchée on hésitait souvent à se mettre sur son chemin. Elle espérait que ce serait le cas avec l’indésirable…

J’peux savoir ce qui se passe ici et pourquoi mon entraîneur est plus occupé à t’engueuler plutôt qu’à chronométrer mon temps !?!

Elle laissa glisser sa main sur le torse de son entraîneur jusqu’à ce qu’elle ne le touche plus puis se retourna complètement face à Naït, toujours entre les deux hommes aux hormones énervés. Ses poings se refermèrent et vinrent se poser sur ses hanches, signe qu’elle attendait visiblement des explications sur le pourquoi de ce dérangement.


code by biscotte



Dernière édition par Katniss J. Blackwood le Jeu 9 Aoû - 4:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi tu viens me déranger ? (Terminé)   Mar 17 Juil - 19:33

Naït Ҩ Katniss
«L’esprit de famille a rendu l’homme carnivore...»

Deux heures.
Je crois que c’est mon temps de sommeil. C’est hallucinant mais en ce moment je n’arrive pas à dormir. Peut-être que le bruit de la pluie martelant le plafond ou encore les murs de l’institut, hurlant avec résonnance leurs présence ne m’aide pas vraiment. Certains me disent que je suis fou lorsque je leurs parle de cela, car eux n’entendent rien. Mais moi… Et bien j’ai l’immense privilège d’avoir la cellule la mieux placé diront nous. Alors que le personnel pense m’embêter, je prends cela avec humour. Et j’aime la pluie, elle semble nettoyer cet endroit de malheur. J’aime la pluie… Même si elle me met à bout de nerfs lorsqu’elle m’empêche de dormir ainsi. Je ne sais pas quelle heure il est lorsque je me lève, mais je sais en tout cas que le soleil n’est pas encore levé. Je prends donc le temps de m’étirer, je fais quelques exercices, pompes, abdos, traction. Une fois cela fait, je prends une douche et commence à soigner les blessures dû aux punitions.
Bon sang, ce Pétri me sort vraiment par les yeux. Il n’a jamais rien, sauf les poings que je lui mets, et alors que c’est lui qui commence, c’est moi qui suis fautif et qui dois le payer.
Enfin bon, j’ai tellement l’habitude que je m’en moque, je subis et en un sens je préfère cela que d’être un corrompu comme Pétri.
Enfin j’entends du bruit dans les couloirs et sort la tête juste à temps pour voir Katniss et son entraineur sortir dehors.
Katniss… Ma petite sœur. Personne n’est au courant, je garde ça pour moi car d’un côté, je l’ai toujours en travers. Mon père m’a abandonné lâchement, me laissant même pour mort car il est clair que si Mademoiselle Anita ne m’avait pas retrouvé, j’aurais servi de nourriture à un arbre. Alors qu’elle… Elle de sexe féminin… C’est ce que mon père à toujours voulu… Et moi, il m’en voulait de ne pas être ce qu’il souhaitait. Avait-il peur de la concurrence alors que moi je ne cherchais qu’à suivre ces pas ? Enfin tout cela est bien derrière moi. Si un jour je deviens père, je sais exactement tout ce qu’il ne faudra pas faire.
Pourtant mon côté protecteur m’hurle de la protéger de ce danger qu’est l’institut. Je sais qu’elle fait partit de l’entourage de Pétri, qu’elle pense comme lui mais je ne peux m’empêcher de penser que j’arriverai, avec les bon arguments, la faire changer d’avis… Après je n’en suis pas sûre… Elle est peut être ma sœur mais je ne la connais pas, et elle ne veut pas me connaitre. Après tout je suis le rebelle qui refuse l’institut, qui ne cesse de créer des problèmes alors qu’elle… Et bien elle suit les rangs. Mais je suis toujours là, dans l’ombre je la surveille et ce que je vois ne me plait pas.
Une fois hors de portée, je sors de ma cellule et décide de les suivre.
Dehors, l’odeur de la pluie dans la forêt m’empli de joie. Je les perdrais presque tant le spectacle me fait perdre la raison.
Je me calle contre un arbre un peu plus loin, ils peuvent me voir certes, mais je doute être leurs plus grandes préoccupations. Je regarde Katniss exécuter les ordres encore et encore, elle est rapide, forte, obéissante… Mais cet entrainement est trop intense, même pour une fille comme elle. Son entraineur voit trop grand et je m’inquiète vraiment pour elle. Car si elle ne ressent pas les aspects négatifs de cette entrainement, elle ne tardera pas à les découvrir.
Je ne sais combien de temps je la regarde, recommençant son exercice encore et encore et encore alors que son entraineur n’est jamais satisfait…
Au final je n’en peux plus alors que je vois Katniss fatiguer, elle ne laisse rien paraitre elle continue, mais malgré tout on le voit… Je le vois.
Je descends une petite pente et rejoins son entraîneur, il ne me voit même pas arriver et se retourne que lorsque je lui lance :
- Tu cherches à la tuer ?
- Ce n’est pas à toi de me donner des ordres Risingsun. Franchement, donner des conseils alors que tu es un si mauvais entraîneur.
Je souris, me retenant de rire.
- Et ce n’est pas à toi de me contredire. Par ailleurs, je suis bien meilleur entraîneur que toi, ce n'est pas de la vantardise, mais juste un fait. Ton entrainement est trop intensif, tu vas l’a tuer.
Il me regarde, méprisant :
- Je ne la tue pas, au contraire, je la rends forte afin qu’elle puisse se défendre contre des hommes comme toi.
Là un grand rire m’échappe.
- Tu penses que je suis le méchant de l’histoire, tu rigoleras moins lorsque ta petite protégée mourra.
Je m’avance, le regardant droit dans les yeux avec colère car je sais que j’ai raison. Je suis sûre de moi sur ce coup, vraiment.
- Tu n’as aucune raison de te mêler de son entraînement !
Sans même qu’on la remarque, Katniss se mets entre nous deux, posant la main sur son entraineur alors que moi… Et bien elle me regardait de façon… Incendiaire je dirais. Je lève les yeux au ciel, ne la lâchant pas des yeux non plus. Je ne suis pas spécialement en colère mais disons qu’elle ne comprend pas, elle ne comprend rien et cela me fatigue.
- J’peux savoir ce qui se passe ici et pourquoi mon entraîneur est plus occupé à t’engueuler plutôt qu’à chronométrer mon temps !?!
- Oui il ferait mieux de chronométrer car s’il continue comme ça… Et bien ton temps est plus que compté.
Je ne la lâche pas des yeux, voulant qu’elle comprenne mais je sentais que ce ne serait pas si facile que cela.
Elle se tourne me faisant totalement face, et lorsqu’elle pose ses mains sur ces hanches, j’ai presque envie de rire. Cela me rappelle tellement les mimiques vu à la télévision, lorsque les filles se mettent en colère. Mais je reste assez calme parce que je sais qu’elle n’est pas n’importe qu’elle fille et qu’une simple bousculade peux faire très mal avec elle.
- Je disais seulement que ceci est certes, un entrainement prometteur lorsque l’on sait ce que l’on fait. Dans son cas il ne le sait pas et s’il continue cela va te tuer.
Je sens déjà l’engueulade venir, et alors que pour une fois je veux faire les choses bien, je suis sûre qu’elle va jouer les entêtés et me dire que l’entrainement est parfait, que sinon elle ne progressera jamais blablabla…
- Et pitié pas de commentaire non constructif… Je sais que tu es forte, mais cet entrainement est trop intense, pour n’importe quel individu de cet institut, aussi bien pour ton entraineur que pour moi. Cesse donc de l’écouter alors qu’il t’amènes tout droit à la tombe.
Je veux tellement la protéger, mais cela va vite se retourner contre moi, je le sens venir mais qu’importe. Je sais ce que je dis, et maintenant que je sais qu’elle est ma sœur… Et bien même si une jalousie et une petite haine persiste, je refuse de la regarder mourir à petit feu sans rien faire.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi tu viens me déranger ? (Terminé)   Lun 23 Juil - 21:53

Naït & Katniss


La fatigue allait tuer Katniss mais elle ne devait pas le montrer, elle devait être forte et prouver à son entraîneur qu’elle endurait ses entraînements. Parce que c’était bien le but, non ? Il devait augmenter mon endurance parce que courir plus vite qu’une voiture de course ne sert à rien si tu n’es pas capable de tenir plus que 15 minutes. C’était ce qu’il lui répétait toujours lorsqu’elle s’écroulait d’épuisement mais il ne voyait pas ses efforts, il voyait juste les objectifs non atteints. Une fois arrivée sur le terrain, elle avait commencé ses entraînements sous le regard occupé de son entraîneur. Le terrain était très difficile avec ses multiples obstacles et la pluie rendait le tout presque infaisable. C’est alors qu’elle remarqua que son entraîneur ne la regardait plus elle mais un autre interné. Katniss cessa alors son parcours et s’approcha des deux hommes qui s’engueulaient. Naït Risingsun… Ce petit rebelle qui foutait la merde partout où il allait mais surtout, elle voyait qu’il la suivait et l’observait et c’était loin de lui plaire. Elle s’interposa entre les deux alors que Naït commençait à s’approcher, se faisant menaçant. Elle savait que son amant n’aurait aucun mal à se débarrasser de cet indésirable s’il le souhaitait, peut-être même que seulement pour cette défiance qu’il venait de lui faire, il lui donnerait un mauvais traitement comme un petit séjour dans une salle… Elle posa sa main sur le torse de son entraîneur pour le calmer mais elle faisait bien attention pour ne pas toucher Naït, le regardant plutôt d’un air qui aurait donné envie à plus d’un d’aller se cacher sous son lit en disant que le monstre arrivait. Oui, le monstre était tout près et étrangement, ce jeune homme la forçait presque à le sortir.

J’peux savoir ce qui se passe ici et pourquoi mon entraîneur est plus occupé à t’engueuler plutôt qu’à chronométrer mon temps !?!

Oui il ferait mieux de chronométrer car s’il continue comme ça… Et bien ton temps est plus que compté.
Elle fronça les sourcils en l’entendant dire ça. Elle savait que son entraînement était poussé mais tant poussé qu’il la tuerait ? Non, c’était juste impossible. Son entraîneur savait ce qu’il faisait, il a été formé pour cela. N’empêche, elle serra les poings pour s’empêcher de faire une bêtise en se retournant complètement face à Naït. Elle sentait dans son dos le souffle de son entraîneur qui glissa ses mains sur sa taille pour la serrer contre lui. Tentant sûrement de la retenir si elle devait se mettre à avoir envie de frapper son « camarade ». Ses yeux aussi incendiaires que son amante ne quittaient pas ceux de Naït alors que Katniss décida de répondre :

Toi, ton temps est compté si tu continues de te mettre le nez dans mes affaires, Risingsun.

Elle ne cessa de le fixer alors que son entraîneur qui voyait bien que Kat n’attendait que de pouvoir coller son poing au visage de Naït, se pencha vers son oreille pour lui chuchoter de ne pas toucher l’interné. Elle fronça d’abord les sourcils en entendant ces mots murmurés puis elle réfléchit dans sa tête à une raison qu’elle ne trouva pas mais qui lui fut chuchotée, elle aussi. : Absorption. Ah… Elle comprenait mieux. Si elle touchait Naït, il aurait son pouvoir et le combattre se révélerait plus ardu qu’autre chose. Mais comment le frapper sans le toucher ?

Je disais seulement que ceci est certes, un entrainement prometteur lorsque l’on sait ce que l’on fait. Dans son cas il ne le sait pas et s’il continue cela va te tuer. Et pitié pas de commentaire non constructif… Je sais que tu es forte, mais cet entrainement est trop intense, pour n’importe quel individu de cet institut, aussi bien pour ton entraineur que pour moi. Cesse donc de l’écouter alors qu’il t’amène tout droit à la tombe.

T’as fini oui ou non ?
Elle grimaça en le regardant faire sans enlever ses poings de ses hanches. Elle était agacée de l’entendre parlée, elle voulait juste le voir foutre son camps. Juste le voir lui foutre la paix même si décidément, il n’était pas prêt de la laisser tranquille. Elle décida alors d’y aller d’une façon plus menaçante pour bien lui faire comprendre qu’elle n’avait pas envie qu’il se mêle de sa vie ou même de ses entraînements. Elle laissa ses poings retomber, elle se dégagea de l’emprise de son entraîneur puis avança vers Naït, le saisissant fermement à la gorge avant de le plaquer en quelques secondes sur le mur de l’institut qui se trouvait à une centaine de mètre. Elle savait que le choc avait dû être brutal, si elle était chanceuse, ça lui avait brisé quelques os. Elle pencha la tête sur le côté un peu en le regardant avec un semblant de sympathie. Si il avait pris son pouvoir, cela ne voulait pas dire qu’il en avait l’endurance.

J’ai pas besoin de toi Naït et je n’aurais jamais besoin de ton opinion ou de ta sois disons « protection ». Ce n’est pas un stupide parcours qui va m’achever alors la prochaine fois que je te trouve sur les lieux de mes entraînements où en train de me suivre encore je t’arrache les deux yeux à mains nus. Compris ?

Elle entendit au loin son entraîneur qui criait son nom en marchant vers eux puis elle lâcha Naït sans le quitter des yeux, prête à lui mettre son poing si il faisait le moindre geste brusque vers elle après ce jolie plaquement au mur qu’elle venait de lui faire.



code by biscotte



Dernière édition par Katniss J. Blackwood le Jeu 9 Aoû - 2:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi tu viens me déranger ? (Terminé)   Mer 8 Aoû - 23:48

Naït Ҩ Katniss
«L’esprit de famille a rendu l’homme carnivore...»

Je ne comprenais pas ces personnes heureuses d’être ici…
D’accord, je suis venu de mon plein gré, mais disons que c’est surtout ma curiosité qui m’a piqué à vif, car rester en prison ne me dérangeait pas plus que ça, nourris loger gratuitement, on peut parler de la sécurité certes mais je n’avais vraiment pas de problème de ce côté-là. Certes le manque de liberté était assez oppressant, mais le monde extérieur me faisait plus peur au final car je n’avais rien, pas de famille, pas d’amis, pas d’argent, de travail, de logement… Rien du tout.
L’envie d’en apprendre plus sur moi-même, ces personnes me connaissant drôlement bien, le besoin de savoir réellement ce que j’étais au final, d’où pouvais venir mon pouvoir et apprendre a le maitriser m’appelais.
Comment savoir que j’allais avec entrain vers mon enfer personnel.
L’institut est pire que la prison, et même si l’on peut se balader librement, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, ils ne nous lâchent jamais vraiment de vu.
On n’est jamais totalement seul, et lorsque l’on croit l’être, on est tout simplement naïf.
Ce matin je me lève tranquillement, toujours d’humeur assez… Spéciale dirons-nous, et cela ne fait qu’empirer lorsque je remarque Katniss et son entraineur se diriger vers l’extérieur.
Katniss…
Ma sœur, celle dont je suis plutôt jaloux mais en même temps, mon expérience m’a forgé. Je ne pense pas que j’aurais été aussi fort mentalement sans tout cela. Elle, même si elle se croit forte à un gros point faible, elle est totalement aveugle et suis les yeux fermés tout ce qu’on lui dit, croyant sûrement qu’elle se montre forte, prouvant qu’elle tient le coup alors que l’entrainement est clairement exagerer, mais tout ce qu’elle montre c’est qu’elle n’a aucune volonté…
Je suis peut être dur, mais cela me fais mal de la voir agir ainsi, suivant les ordres comme un petit chien.
Dehors, je l’observe pas longtemps avant d’ouvrir ma gueule, il ne pouvait en être autrement franchement car même si nous n’avons aucune affinité, même si elle ne sait même pas que je suis son frère, je veux la défendre, la protéger de tous ce qui la met en dangers et surtout, d’elle-même.
Le ton monte assez vite entre son entraineur et moi, et ma sœur ne met pas longtemps avant de mettre son grain de sel… Ba oui voyons, son entraineur ne pouvait pas remarquer ainsi qu’elle se tuait à la tâche… Su-per !
Elle tente de calmer son entraineur, comme si elle ne voulait pas se battre, et qu’elle à raison, je le rétamerais ce mioche ! Elle ne me touche pas moi, et je me demande si elle connait la nature de mon pouvoir. Je fais tout pour le garder précieusement, sinon, tout le monde se méfierais de moi, je n’ai pas de pouvoir à moi a proprement parlé, je vole ceux des autres partiellement. Je suis parfois sujet à de petite moqueries pour ceux qui savent mais je m’en moque, imaginez que je maitrise énormément de pouvoir alors que certains on énormément de mal à maitriser leur seul et unique pouvoir. J’ai beaucoup d’entraînement, je ne le nierais pas du tout, parfois même un peu plus dur que les autres, plein de pouvoir à maîtriser, et lorsque des pensionnaires arrive, je me retrouve avec un nouvel entraînement, un nouveau pouvoir à apprivoiser… Mon entrainement ne finit pas, il ne finira jamais je suppose.
Je veux quand même la mettre en garde, je garde toujours espoir qu’elle m’écoute et cesse sa folie, mais c’est vraiment trop lui demander apparemment.
- Toi, ton temps est compté si tu continues de te mettre le nez dans mes affaires, Risingsun.
C’est plus fort que moi, mais je me mets à rire, gentiment vraiment, je pourrais être un peu plus sadique car je sais qu’elle pourrait me faire très mal, je porte une veste en plus, elle peut me faire souffrir sans même me toucher et donc, sans me donner son pouvoir… Mince !
- Ô je crois que cela fait sept ans que mon temps est compté, je lui réponds en souriant de manière effronté.
Oui, sept ans, depuis mon arrivé à l’institut quoi.
Ce n’est que maintenant que je remarque la main sur sa taille, son entraineur voulant la protéger, enfin c’est comme ça que je l’interprète mais je suis peut-être trop naïf encore une fois... Enfin une réaction sensé de sa part qui me fait quand même frissonner… Pourquoi doivent-ils être du mauvais côté bon sang !
Je tente encore de me défendre, de lui montrer ma logique, au final de lui montrer que je veux la défendre mais elle n’écoute pas, elle ne me connaît pas après tout et qui suis-je mise à part le fauteur de trouble qui n’écoute rien de ce qu’on lui dit et qui fait tout pour détruire l’institut…
Elle n’est pas dans mon camps, et elle aussi le sait parfaitement d’où sa méfiance.
- T’as fini oui ou non ?
Mon regard se fait plus dur, car même si je m’attendais à cela, ça m’irrite au plus haut point. Au final c’est l’imite si elle m’écoute, j’ai juste l’impression qu’elle attend que je parte pour reprendre son entrainement… Être têtu… Un truc de famille apparemment.
Elle s’avance vers moi, rompant tout contact avec son entraîneur, me faisant face seule, n’ayant pas peur de moi… Pfff… Mais alors que je ne m’y attends pas, elle me saisit par la gorge et me plaque sur le mur.
Crac, c’est le bruit que font certains de mes os sous le choc… Force surhumaine+mur… Non ça fait vraiment pas bon ménage. Je retiens un cri de douleur, ne voulant pas me montrer faible face à elle-même si je sens que je vais devoir porter des bandages pendant un petit moment.
Une chaleur m’envahit, m’indiquant que j’avais son pouvoir mais pour le moment je ne pensais qu’à une chose, respirer… Du moins, tenter. Elle penche la tête, devenant plus menaçante à mon goût et moi je serre les dents, tentant de garder mon calme.
- J’ai pas besoin de toi Naït et je n’aurais jamais besoin de ton opinion ou de ta sois disons « protection ». Ce n’est pas un stupide parcours qui va m’achever alors la prochaine fois que je te trouve sur les lieux de mes entraînements où en train de me suivre encore je t’arrache les deux yeux à mains nus. Compris ?
Je ne sais pas comment je fais, mais je trouve encore la force de sourire en la regardant nonchalamment… Je sens que je vais l’irriter mais qu’importe.
- Oh que si tu en as besoin, la seule chose est que je dois te protéger de toi-même en plus tellement tu es aveuglée. Je n’ai pas peur de toi et de tes menaces. Quand à m’arracher les yeux, j’ai juste hâte de voir ça chérie.
Encore un sourire. Au final, je secoue un peu les doigts sentant la force m’envahir mais avant que je ne fasse quoi que ce soit, avant que je ne la repousse elle me lâche d’elle-même. Je reste cependant prêt s’il le faut à combattre même si cela ne m’enchante pas.
- Pourquoi est-ce que tu ne m’écoutes pas bon sang ! Ton entraîneur te dirais ça tu serais à genoux en train de dire Amen ! Katniss, ouvre un peu les yeux non d’un chien. Je ne suis pas ton ennemie, et j’aimerai que tu le comprennes ça.
Je lui parle franchement, je parle à ma sœur, même si elle ne le sait pas, mais je ferais tout pour la protéger, c’est comme ça.
- Ce n’est pas de moi dont tu dois te méfier mais de tout le reste… De tout ce qui nous entoure bon sang !
Je m’agite tournant la tête en ouvrant les bras, car oui, j’englobe tout.
- Le seul en qui tu peux avoir confiance c’est moi… Même si tu ne t’en rends pas compte…
Et je sens déjà qu’elle va me rire au nez, me disant qu’elle a plus confiance en son entraîneur par exemple qu’envers moi, mais quelle erreur. J’espère juste qu’un jour elle comprendra et qu’elle se dira que j’ai raison, qu’elle verra que je fais tout cela pour son bien, et rien que pour son bien.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi tu viens me déranger ? (Terminé)   Jeu 9 Aoû - 3:33


Kat & Naït
Pourquoi tu viens me déranger ?
Kat en avait plus que marre de cette dispute entre son entraîneur et Naït. Elle aurait voulu qu’il abandonne en la voyant en colère, en la voyant entre les deux mais il ne suivait pas ses ordres silencieux comme la plupart avaient l’habitude de faire pour ne pas se faire persécuter par la blonde, par la suite. Elle tenta de faire comprendre au jeune homme qu’elle n’avait pas envie qu’il soit présent par des commentaires quelques peu négatifs et agressifs mais le voilà qu’il continuait son cirque. Alors qu’elle lui disait que son temps était compté s’il continuait de mettre son nez dans ses affaires, il lui répliqua d’un ton effronté et arrogant qui la fit frémir de rage.

Ô je crois que cela fait sept ans que mon temps est compté


Katniss ne voulait pas que tout ceci dure encore longtemps. Elle en avait marre… Dans sa tête, elle pensa que Naït ferait mieux de dégager pour que son compteur ne se vide pas plus rapidement que prévu. Son regard, toute fois, se posa dans les yeux de Naït lorsqu’elle le vit frissonner devant elle en regardant la main de son entraîneur sur sa taille. Un homme de plus à la réputation de Kat ? À bien l’avoir espionner, il devait savoir qu’elle s’amusait avec tout ce qui bougeait et possédait un pénis. D’ailleurs, s’il n’avait pas essayé de la faire grimper aux rideaux et s’il n’avait pas été rebelle, Kat aurait sûrement bien apprécié les nuits avec lui… Reprenant ses esprits, elle lui demanda brutalement s’il avait fini ou non. Histoire de savoir si elle pouvait reprendre son entraînement ou non. Malgré le petit moment d’attente devant Risingsun qui ne semblait pas heureux de cette question, son caractère de dominante pris-le dessus et elle prit Naït par la gorge pour aller le plaquer brutalement, plusieurs mètres plus loin.

J’ai pas besoin de toi Naït et je n’aurais jamais besoin de ton opinion ou de ta sois disons « protection ». Ce n’est pas un stupide parcours qui va m’achever alors la prochaine fois que je te trouve sur les lieux de mes entraînements où en train de me suivre encore je t’arrache les deux yeux à mains nus. Compris ?


Elle se faisait plus menaçante et le savait. Tout comme lui, elle avait senti ses os craquer lorsqu’elle l’avait plaqué sur le mur. Elle l’avait blessé et se retenait d’en jubiler ouvertement. Elle savait qu’il avait sûrement pris son pouvoir et que même si elle en avait bien envie, elle ne pourrait pas se battre contre lui. Il était bien trop calme ! Comment réussissait-il à rester calme quand une femme vient de le plaquer contre un mur, lui brisant des os ? Il reprit son sourire et la regardant nonchalamment, la faisant resserrer sa prise de plus en plus fort tant ça la fâchait.

Oh que si tu en as besoin, la seule chose est que je dois te protéger de toi-même en plus tellement tu es aveuglée. Je n’ai pas peur de toi et de tes menaces. Quand à m’arracher les yeux, j’ai juste hâte de voir ça chérie.

Elle serra les dents en le lâchant. Plus parce que son entraîneur arrivait accompagné de quelques gardes masqués que parce que Naït lui avait « ouvert les yeux ». Aveugle… Comment osait-il lui dire qu’elle était aveugle ? C’était lui l’aveugle ! C’était lui qui se jetait dans la gueule du loup en tentant de s’enfuir avec les rebelles !

Pourquoi est-ce que tu ne m’écoutes pas bon sang ! Ton entraîneur te dirais ça tu serais à genoux en train de dire Amen ! Katniss, ouvre un peu les yeux non d’un chien. Je ne suis pas ton ennemie, et j’aimerai que tu le comprennes ça. Ce n’est pas de moi dont tu dois te méfier mais de tout le reste… De tout ce qui nous entoure bon sang !


Elle fronça les sourcils en le regardant, peu contente de ce discours. Elle ne comprenait tout simplement pas… Venant de Liam, ça aurait été plus plausible mais venant d’un homme qu’elle connaissait à peine… C’était étrange. Un rebelle en mission de « recrutement » ? Sûrement. Elle ne dit rien. Gardant le silence en croisant les bras tout en l’écoutant… Pas vraiment.

Le seul en qui tu peux avoir confiance c’est moi… Même si tu ne t’en rends pas compte…


Kat tourna la tête vers le personnel qui arrivait pour gérer la dispute mais elle décida de terminer elle-même. Elle se rapprocha de Naït et sans attendre, elle lui flanqua un direct au visage et profita du moment où il reprenait ses esprits après ce coup pour s’adresser à lui d’un ton plus haineux que jamais.

Tu n’es pas le seul à avoir voulu me faire changer de camp, Naït.


Elle le prit par le collet et le replaqua contre le mur en serrant les dents. Ses yeux crachaient des étincelles de colère et elle ne cacha même pas ses actes aux surveillants qui arrivaient bientôt derrière elle. Son regard restait fixé sur Naït.

J’suis une grande fille. Je n’ai jamais eu de grand frère et je n’en veux pas. N’agis pas comme tel.

Elle le relâcha et ne lui accorda plus un regard en se retournant pour partir. Les surveillants tentèrent de la retenir mais elle se dégagea d’un bon coup de coude. Ils allèrent pour la rattraper et la faire payer mais son entraîneur la défendit sur ce coup, disant que ça n’en valait pas la peine. Il regarda Katniss rentrer dans l’institut, ne se cachant pas pour claquer la porte du plus fort qu’elle le pouvait.

Spoiler:
 

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Pourquoi tu viens me déranger ? (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pourquoi tu viens me déranger ? (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pourquoi tu pleures sméagol ? [DC Terminé]
» Pourquoi est-ce-que tu viens me déranger ? ~ Ipomée [0/2]
» Pourquoi? Parce que. [Enne & Krish] [terminé]
» Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: -
Sauter vers: